Actualité aéronautique Rififi en Amérique du Nord
Industrie & Technologie

Aviation civile

L'édito

Rififi en Amérique du Nord

Romain Guillot
03/10/2017 | 320 mots
Rififi en Amérique du Nord
© Bombardier
La décision unilatérale des États-Unis contre Bombardier, destiné à véritablement punir l'avionneur canadien par le biais du département américain du Commerce (DOC) a suscité de nombreuses réactions de par le monde.

Il faut dire que, généralement, lorsqu'un conflit concerne des aides publiques versées à l'aéronautique, c'est plutôt du côté de l'OMC que se tourne le plaignant, en l'occurrence Boeing, à l'instar de ce qu'a d'ailleurs fait Embraer contre Bombardier un peu plus tôt dans l'année.

L'élément le plus troublant dans cette histoire c'est incontestablement le montant des droits de douane visant le CSeries, de très exactement 219,63%. Ce chiffre ne vient sans doute pas par hasard, lorsque l'on sait que plusieurs sources connaissant les détails du contrat des 75 CSeries de Delta Air Lines avaient avancé un rabais supérieur à deux tiers du montant catalogue affiché par Bombardier. Boeing avait alors très fortement dénoncé les méthodes commerciales anticoncurrentielles, voire jugées déloyales, de l'avionneur canadien, sans indiquer que la version la moins capacitaire de son 737 ne correspondait pas vraiment aux besoins de Delta.

S'il semble inconcevable que cette taxation finisse par voir le jour - à moins de vouloir véritablement déclencher une guerre commerciale entre les États-Unis et le Canada -, la pression sur Delta et Bombardier pour la commande attribuée l'année dernière pourrait finalement bien se retourner contre Boeing, l'avionneur de Seattle n'étant pas lui même exempt de tout reproche sur certains contrats civils ou militaires.

Car en accusant Bombardier, Boeing vient finalement de s'attaquer au tout premier constructeur venant de positionner de façon crédible face au grand duopole mondial des avions commerciaux. Et c'est peut-être là le vrai signe d'une reconnaissance ou d'une crainte des qualités actuelles, et peut-être futures, de la famille CSeries.
La Newsletter et les Alertes du Journal de l'Aviation
Les articles dans la même thématique

Qazaq Air commande deux Q400 supplémentaires à Bombardier

Boeing Global Services affiche ses ambitions européennes

Le Boeing 737 MAX débarque en Europe de l'Est chez LOT

Bombardier vend deux nouveaux Q400 à CemAir

Boeing lance l'assemblage final du 737 MAX 7

Bombardier : « Nous avons ainsi un objectif de 10 Md$ de chiffre d'affaires sur les ventes en 2020 »

A lire dans la même rubrique
Le PC-24 de Pilatus reçoit sa double certification
DHL met en service le 1er Airbus A330-300P2F
Textron Aviation lance le Cessna SkyCourier avec FedEx
 
Airbus Helicopters inaugure sa nouvelle usine de pales de Paris-Le Bourget
H160 : Airbus Helicopters bâtit la Generation H
Airbus choisit Eric Schulz pour succéder à John Leahy
15/12 Changements à la tête d'Airbus : « Nous seront vigilants », avertit Emmanuel Macron
15/12 L'Eagle d'Airbus Helicopters prend son envol
15/12 L'Indonésie veut renforcer ses capacités aériennes
15/12 Ryanair reconnaît les syndicats de pilotes, grève suspendue en Italie
15/12 Star Alliance se tourne vers la Silicon Valley
15/12 Airbus remanie sa direction pour éviter une crise interne
LOGISTICIEN (H/F)
INGÉNIEUR SYSTÈME ET AVIONIQUE H/F
ACHETEUR APPROVISIONNEUR (H/F)
TECHNICIEN DE MAINTENANCE AÉRONAUTIQUE AVIONIQUE (H/F)
CHARGÉ D'AFFAIRES (H/F)
INSTRUCTEUR FORMATEUR RAFALE EXPORT H/F
© 2017 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus