Actualité aéronautique Passion Latécoère Explorer : des exploits et des Hommes

Latécoère Explorer : des exploits et des Hommes

Marie Christophe
Publié 28/02/2017 | 1320 mots
Latécoère Explorer :  des exploits et des Hommes
© Marie Christophe / Le Journal de l'Aviation
Calmement assis sur scène, on pourrait presque croire que ces huit explorateurs s'en contenteraient. Et pourtant. Ingénieur-spationaute, éco-explorateur, médecin-explorateur, pilote-consultant-éco-entrepreneur, alpiniste-explorateur, championne de voltige aérienne, psychiatre-savanturier, et astrophysicien-planétologue... ces femmes et ces hommes ont à leur actif des exploits plus remarquables les uns que les autres. Derrière ces noms de métiers insolites, vous aurez peut-être reconnu Jean-François Clervoy, Raphaël Domjan, Jean-Louis Etienne, Gérard Feltzer, Laurence de la Ferrière, Catherine Maunoury, Bertrand Piccard et Francis Rocard, qui se sont autorisés à rêver l'impossible, et ont osé le réaliser. C'est cependant une exploration d'un autre genre dont ils annonçaient le lancement jeudi soir au sein de l'Aéroclub de France. En toute humilité, ils ont choisi de s'investir dans cette nouvelle aventure qui les rassemble et qui n'en est pas moins pionnière : Latécoère Explorer.

Le court-métrage réalisé par Méliane Rocher, jeune réalisatrice ingénieuse déjà primée au Festival des Etoiles et des Ailes, présente le projet et ses huit membres fondateurs précités. Latécoère Explorer a vu le jour grâce à l'énergie d'une femme, mue elle aussi par l'esprit des pionniers : Marie-Vincente Latécoère. Belle-fille de Pierre-Georges Latécoère, elle a pour volonté de poursuivre et d'encourager cette quête de l'inédit. Présidente de la Fondation éponyme, elle met tout en oeuvre depuis plus de 30 ans pour préserver la mémoire de la Ligne et confirme que Latécoère Explorer est un prolongement naturel de ses démarches : « pour moi, c'est la suite logique de tout ».

Latécoère Explorer a en effet pour mission de cautionner les expéditions ou projets de jeunes explorateurs audacieux et courageux, afin de mettre en lumière leurs idées et faciliter la recherche de mécènes. Les principaux critères de sélection sont la notion d'exploration géographique, l'innovation et le challenge. Pour cette première année, c'est avec l'ONG partenaire, La Guilde Européenne du Raid, que les projets ont été sélectionnés. Si le choix s'est fait dans un contexte francophone, Latécoère Explorer a bien pour vocation une ouverture aux projets de toutes nationalités.

Les membres fondateurs se sont alloués une autre tâche en partenariat avec le ministère de l'Environnement : donner un message d'avenir aux jeunes de 5 à 25 ans, en intervenant notamment au sein des écoles pour promouvoir leurs valeurs et le goût d'explorer. « Ce qui me touche dans ce projet, c'est que nous sommes huit explorateurs à avoir accompli nos rêves et que nous allons soutenir des jeunes qui n'ont pas encore atteint le leur, mais qui rêvent de l'accomplir. Nous sommes comblés par la vie et nous allons pouvoir transmettre le flambeau », précise Bertrand Piccard. « Il ne faut pas que nous soyons considérés comme surhumains. Nous ne devons pas faire à leur place, mais leur montrer le chemin, les accompagner », développe-t-il.

Laurence de la Ferrière souligne également l'importance du rôle de conseil que le projet va apporter : « quand j'ai commencé à grimper autour de l'Himalaya, à faire de grandes expéditions, j'aurais aimé avoir des gens autour de moi qui me guident dans la manière de communiquer, dans la préparation du matériel, etc. En réunissant cette équipe, nous avons pensé que nous pouvions peut-être apporter ça ». Membre fondateur de Latécoère Explorer mais aussi présidente de l'Aéroclub de France, Catherine Maunoury ajoute que « presque tout le monde peut être explorateur. La vraie difficulté, c'est de garder le focus. Le challenge, c'est d'être toujours motivé. Avec Latécoère Explorer, nous cherchons la qualité plutôt que la quantité. Nous avons la volonté d'associer l'Aéroclub de France à cette dynamique pour explorer ensemble de nouvelles voies ».


© Marie Christophe / Le Journal de l'Aviation

Le premier projet sélectionné s'appelle Kid. Polar Kid. Remarquablement portée par l'aviateur Loïc Blaise, atteint d'une sclérose en plaques, l'expédition a pour vocation un tour du monde des glaces le long du cercle polaire arctique. « La combativité c'est quelque chose de contagieux », souligne-t-il. Pas moins de cinquante étapes jalonneront le parcours de 22 000 kilomètres. Cosmonautes, voltigeurs et chasseurs se relayeront à bord d'un hydravion ultraléger d'un peu moins de 10 mètres d'envergure et de 300 kilos à vide, avec l'envie commune de véhiculer un double message : combattre le renoncement et immortaliser les clichés d'une banquise vouée à disparaître incessamment sous peu. « Loïc met en parallèle la dégradation de sa santé et celle du climat. C'est un formidable ambassadeur. Nous sommes tous concernés par cette maladie et par le changement climatique », insiste Gérard Feldzer.

« Tout est parti d'une urgence, mais je n'ai pas voulu en rester là » explique Loïc Blaise. « La situation en Arctique est tellement à l'image de ce que je vis moi, que j'ai imaginé le lien pour en faire quelque chose de très positif et symbolique. On n'a pas le droit baisser les bras même si c'est difficile. On ne pourra pas arrêter la mutation de l'écosystème, mais on peut prendre les devants ». Loïc a aussi à coeur de partager son aventure avec les enfants. « Grâce aux technologies de réalité virtuelle, ils pourront vivre l'expédition depuis chez eux ou depuis leur lit d'hôpital en même temps que moi. »

Tout au long de la soirée, nous assistons à l'émulation d'une famille : bienveillance, enthousiasme, encouragements sont membres à part entière de la dynamique Latécoère Explorer. Ainsi, Bertrand Piccard se veut aussi rassurant pour le jeune homme : « si tu rencontres des problèmes techniques, rappelle-toi que c'est une aventure utile. Si tu doutes, sache que derrière toi il y a des millions de gens qui ne vont pas douter ».

Aujourd'hui, les explorateurs « parrains » de Latécoère Explorer encouragent l'expédition de Loïc Blaise, mais le départ prévu pour juin 2017 dépend encore de la contribution de derniers mécènes. A bon entendeur.

Deuxième temps fort de la soirée, la remise du premier trophée Latécoère Explorer. Emue, Marie-Vincente Latécoère récompense Bertrand Piccard avec le prix 2016 pour son tour du monde à l'énergie solaire à bord du Solar Impulse. « Recevoir de vos mains Marie-Vincente, un trophée aéronautique avec mon avion dessus, cela représente énormément pour moi. Je m'en rappellerai toute ma vie ». Réalisée par Aerodesign, la pièce était un défi en soi. « C'était presque facile d'avoir l'idée mais la réalisation c'est autre chose » affirme Agnès-Patrice Crépin, talentueuse créatrice qui fige avec virtuosité les grands instants de l'aérien.

Nul doute que cette dynamique intemporelle va prendre de l'ampleur. Dans un monde de plus en plus cadré et encadré, sécurisé et surveillé, l'exploration semble apporter l'adrénaline et l'oxygène nécessaires à l'équilibre de l'Homme, dans le respect de son environnement. En soutenant le projet de Loïc Blaise, Latécoère Explorer lance un message fort au service de l'innovation, du partage, de la volonté, de la liberté. L'esprit des pionniers demeure via ces mains tendues entre les Hommes, cette insatiable envie d'aller encore et toujours plus loin, ensemble. Le mot d'ordre est donné : Humanité.

Pour toute information supplémentaire :
Latécoère Explorer
Polar Kid


© Marie-Cécile Desalbres

Les articles dans la même thématique
30 OCT. 2018 Associations
La préservation du patrimoine aéronautique récompensée La préservation du patrimoine aéronautique récompensée
Les salons de l'Aéro-Club de France ont accueilli l'édition 2018 du Grand Prix du Patrimoine le 24 octobre dernier, l'occasion de récompenser des initiatives particulièrement ... Lire la suite
Jean-Emile Rouaux : « Air France a choisi la Fédération Française de Vol en Planeur pour former ses futurs cadets » Jean-Emile Rouaux : « Air France a choisi la Fédération Française de Vol en Planeur pour former ses futurs cadets »
La Fédération Française de Vol à Voile (FFVV) a été rebaptisée Fédération Française de Vol en Planeur (FFVP) le 1er octobre. Le Journal de l'Aviation ... Lire la suite
07 SEPT. 2018 Meetings aériens
Le Paris Air Legend s'installe à Melun
Le meeting aérien Paris Air Legend se tiendra les 8 et 9 septembre sur l'aérodrome de Melun-Villaroche. Au programme du weekend, exposition statique et démonstrations aériennes de warbirds, mais aussi de quelques aéronefs des armées ... Lire la suite
20 AOUT 2018 Passion
Les Blue Angels passent au Super Hornet
Les Blue Angels voleront sur F/A-18 Super Hornet d'ici un peu plus de trois ans. Le Pentagone a notifié un contrat de 17 millions de dollars à Boeing pour modifier neuf F/A-18E et deux F/A-18F ... Lire la suite
Le 14 juillet dans le ciel parisien Le 14 juillet dans le ciel parisien
Le défilé du 14 juillet met cette année le Japon et Singapour à l'honneur et sera placé sous le signe de la « fraternité d'armes ... Lire la suite
Dans la rubrique Passion, la Rédaction vous recommande
La Cité de l'Espace a 20 ans La Ferté-Alais 2017 : petits vols pour l'Homme, grand envol pour l'Humanité
Mikaël Brageot et Mélanie Astles livrent leurs impressions sur le début de la Red Bull Air Race Le Journal de l'Aviation a fait son shopping de Noël
Nicolas Ivanoff fait voltiger le Journal de l'Aviation Championnat d'Europe de Voltige Unlimited : la France de nouveau titrée
09h35 Le Brésil ouvre complètement son secteur aérien aux capitaux étrangers
13/12 EasyJet va ouvrir 17 nouvelles lignes en France en 2019
13/12 ANA présente son premier Airbus A380
13/12 Sylvain Fagot : « Rationaliser la flotte de HOP! va nous donner de la souplesse en termes de formation des mécaniciens, de logistique et de programme d'entretien »
13/12 L'Eurodrone franchit l'étape de la revue de conception préliminaire
13/12 Venyo monte en puissance dans la simulation
IL Y A 53 MINUTES
PHILIPPE MHUN a été nommé directeur des Programmes d'AIRBUS en remplacement de DIDIER EVRARD, qui part à la retraite. Il assumera ses nouvelles fonctions à partir du 1er janvier, en plus des fonctions de directeur des Services. Ayant officié chez UTA puis Air France jusqu'en 2004, date à laquelle il a rejoint AIRBUS, il était SVP et Head of Customer Services depuis 2016. Il entrera au comité exécutif du groupe.
IL Y A 16 HEURES
MIDDLE EAST AIRLINES (MEA) a signé un contrat de support à long terme de type TotalCare avec ROLLS-ROYCE pour les moteurs Trent 7000 qui équiperont sa flotte d'Airbus A330NEO. La compagnie porte-drapeau du Liban a décidé d'acquérir quatre A330-900 (et deux appareils supplémentaires en option) livrables d'ici 2021.
IL Y A 17 HEURES
MARTIN FRIIS-PETERSEN a été nommé vice-président directeur programmes MRO de MTU AERO ENGINES à compter du 1er janvier 2019. Il succède à Leo Koppers, qui prend sa retraite après 16 ans passés chez MTU. MARTIN FRIIS-PETERSEN était directeur général de MTU Maintenance Lease Services B.V. depuis 2014. Il sera remplacé à ce poste par Andrea Lübke, actuellement directeur des achats chez MTU Maintenance.
IL Y A 17 HEURES
Le groupe CS annonce avoir entamé des négociations exclusives pour le rachat de la société britannique MOLTEK CONSULTANTS pour développer ses compétences dans le domaine spatial, qui représente actuellement 20% de son chiffre d'affaires. Cette acquisition, qui pourrait être conclue au premier trimestre 2019, entre dans le cadre du plan Ambition 2021, qui vise à atteindre un chiffre d'affaires annuel de 300 millions d'euros et une marge opérationnelle de 8% en 3 ans.
IL Y A 19 HEURES
Mitsubishi Heavy Industries Aero Engines (MHIAEL) a réalisé le premier assemblage d'un moteur PW1200G dans son usine de Komaki, au Japon, et sa production a été validée par PRATT & WHITNEY. Ce premier moteur sera utilisé dans le programme d'essais en vol du MRJ. L'usine japonaise devient ainsi le second site d'assemblage et d'essais du PW1200G avec le Centre aérospatial de Mirabel de PRATT & WHITNEY, au Canada.
Retrouvez toute l'actualité aéronautique en bref sur Alertavia, la plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels.

Vers une nouvelle consolidation chez les loueurs d'avions commerciaux ?
Sylvain Fagot : « Rationaliser la flotte de HOP! va nous donner de la souplesse en termes de formation des mécaniciens, de logistique et de programme d'entretien »
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | CGV | Contact | Plan du site

© 2018 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus