Se connecter     Rechercher un article     Newsletter     Alertavia      JE M'ABONNE
Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie Airbus révise à la baisse ses objectifs de livraison

Airbus révise à la baisse ses objectifs de livraison

Emilie Drab et Helen Chachaty
30 OCT. 2019 | 615 mots
Airbus révise à la baisse ses objectifs de livraison
Les difficultés de l'A321 ACF, qui sert de base à l'A321LR et sera standard sur A321neo en 2020, pèsent sur les performances de livraison d'Airbus © Airbus
Les glissements de calendrier sur quelques programmes vont faire manquer son objectif de livraison à Airbus. L'avionneur a annoncé le 30 octobre qu'il estimait désormais livrer environ 860 appareils en 2019, alors que ses précédentes prévisions tablaient sur 880 à 890 appareils. Le programme A321 ACF cumule notamment les difficultés et son redressement devrait occuper Airbus jusqu'à l'année prochaine.

Autrement, les résultats sur les neuf premiers mois de l'année sont plutôt bons. Porté par l'augmentation des livraisons, un meilleur mix et des taux de change favorables, le chiffre d'affaires du groupe Airbus a enregistré une hausse de 14,36% pour atteindre 46,2 milliards d'euros. L'EBIT ajusté et le résultat net croissent quant à eux de 50% et atteignent respectivement 4,13 et 2,2 milliards d'euros.

La division Avions commerciaux emmène ses résultats, bénéficiant des augmentations de cadences sur les programmes A320 et A350, de l'effet prix provoqué par la proportion toujours plus importante d'appareils livrés en version neo (famille A320 comme A330) et de l'amélioration continue des marges de l'A350. Ce programme « est en passe » d'atteindre son seuil de rentabilité sur l'année.

Les livraisons sur les neuf mois ont concerné 571 appareils (contre 503 sur la même période de 2018), répartis entre 33 A220, 422 monocouloirs de la famille A320 (dont 338 neo), 34 A330 (dont 26 neo), 77 A350 et cinq A380. Il reste ainsi à Airbus près de 290 appareils à livrer d'ici la fin de l'année, augurant de quelques semaines chargées à venir. Le programme A320 devrait flirter avec les soixante livraisons mensuelles (mais la moyenne est de 47 avions par mois sur les trois premiers trimestres) et sa cadence continue d'augmenter pour atteindre les 63 par mois en 2021.

Le tableau est moins reluisant au niveau des prises de commandes, qui restent à 127 commandes nettes, contre 256 en 2018.

Le principal point noir évoqué par Airbus concerne donc le programme ACF (Airbus Cabin Flex), une option appelée à devenir standard sur tous les A321neo à partir de 2020 et qui consiste en une modification du fuselage donnant une plus grande flexibilité (et capacité) à l'aménagement cabine notamment par la neutralisation de la porte de secours à l'avant de l'aile au profit de deux nouvelles sur les ailes. L'avionneur indique que la montée en cadence se poursuit et se poursuivra au quatrième trimestre mais « reste ambitieuse » et que les retards sont « très difficiles » à rattraper. Les efforts pour améliorer sa maturité industrielle devront se poursuivre en 2020.

Du côté de la division Airbus Helicopters, les prises de commande ont chuté à 173 commandes nettes (contre 230 l'année dernière) mais le résultat opérationnel reste stable grâce au développement de l'activité de services.

Quant à Airbus Defence & Space, la division affiche un chiffre d'affaires de 7,7 milliards d'euros sur les neuf premiers mois, en hausse de 9% par rapport à l'année passée et « essentiellement soutenue par les activités de Military Aircraft ». Les prises de commandes s'établissent à 6,1 milliards d'euros. Au global, Airbus enregistre par ailleurs un impact négatif de -221 millions d'euros en raison de la suspension par l'Allemagne de licences d'exportation vers l'Arabie Saoudite.

L'export devient son objectif prioritaire pour le programme A400M. Si des avancées significatives ont été enregistrées dans le domaine des capacités tactiques (ravitaillement en vol des hélicoptères et largage de parachutistes en simultané), « des défis demeurent, notamment à l'exportation ». La branche militaire de l'avionneur européen précise par ailleurs que « si les dépenses de trésorerie liées à l'A400M sont en baisse, elles ne diminuent pas au rythme visé ». Au 30 septembre, 84 appareils ont été livrés, il en reste donc 90 à produire - en attendant de potentiels prospects à l'export.
Helen Chachaty
Journaliste spécialisée
Défense, MCO


Les articles dans la même thématique
Airbus : 415 nouveaux appareils en carnet en octobre
Airbus a livré 77 avions et enregistré 415 commandes au cours d'un mois d'octobre "historique", à la faveur d'une unique commande de 300 appareils de la famille A320 par la compagnie indienne IndiGo, a ... Lire la suite
IndiGo passe une nouvelle commande géante d'A320neo à Airbus IndiGo passe une nouvelle commande géante d'A320neo à Airbus
L'explosion tant attendue du trafic aérien indien, IndiGo y croit dur comme fer. La compagnie indienne vient de passer une nouvelle commande géante à Airbus ... Lire la suite
24 OCT. 2019 MRO & Support
Skywise : retour sur l'alliance entre Airbus et Delta pour des solutions de maintenance prédictive « cross-fleet » Skywise : retour sur l'alliance entre Airbus et Delta pour des solutions de maintenance prédictive « cross-fleet »
C'était l'une des annonces phares du salon MRO Europe la semaine dernière à Londres. Airbus et la compagnie américaine Delta Air Lines ont révélé avoir ... Lire la suite
23 OCT. 2019 Avions commerciaux
Fitch envisage de relever la note d'Airbus
L'agence de notation financière Fitch a indiqué mardi qu'elle pourrait relever la note de l'avionneur européen Airbus, qui devrait profiter d'une amélioration de sa situation financière au cours des années à venir.L'agence a ainsi ... Lire la suite
IL Y A 8 HEURES
Air Corsica veut faire de la Corse un "un carrefour aérien de dimension régionale"
IL Y A 10 HEURES
Le BelugaXL d'Airbus est certifié par l'EASA
IL Y A 11 HEURES
L'Allemagne suspend la réception de deux A400M
IL Y A 11 HEURES
L'ESA au service de la MRO aéronautique
IL Y A 11 HEURES
La Finlande renvoie un appel à proposition pour son futur chasseur
Dubai Airshow, le salon des grosses attentes
Pratt & Whitney : « Nous avons les capacités qu'il faut pour la maintenance du GTF »
 
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT