Se connecter     Rechercher un article     Newsletter     Alertavia      JE M'ABONNE
Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
Actualité aéronautique Industrie & Technologie L'immobilisation du 737 MAX pèse lourdement sur les comptes de Boeing

L'immobilisation du 737 MAX pèse lourdement sur les comptes de Boeing

AFP
19 JUIL. 2019 | 397 mots

Le constructeur aéronautique Boeing a annoncé jeudi que les déboires de son avion vedette 737 MAX allaient amputer son chiffre d'affaires et bénéfice avant impôts du deuxième trimestre à hauteur de 5,6 milliards de dollars.

Le géant aéronautique a indiqué dans un communiqué qu'il allait provisionner 4,9 milliards de dollars pour couvrir les frais occasionnés après deux accidents du 737 MAX qui ont fait 346 morts, et l'immobilisation de tous les appareils de ce type dans le monde depuis mars.

Boeing estime que cet avion pourrait reprendre l'air au début du dernier trimestre de cette année mais reconnaît que c'est loin d'être certain.

"Cette assertion reflète la meilleure estimation de l'entreprise à ce jour mais l'exacte période de retour en service pourrait diverger de cette estimation", prévient le groupe de Chicago.

L'avionneur avait déjà estimé à 1 milliard de dollars le coût de la crise du 737 MAX entre mi-mars et mi-avril. Mais experts et observateurs s'attendaient à ce que ce montant s'envole au vu des indemnisations des compagnies aériennes ayant annulé des dizaines de milliers de vols.

Boeing est également attaqué en justice par des familles de victimes des deux accidents --un Ethiopian Airlines (157 morts) et un Lion Air (189 morts-- et a pris les devants en s'engageant à leur verser 100 millions de dollars.

Un fonds spécifique a été créé, doté de 50 millions de dollars disponibles immédiatement. Il est géré par Kenneth Feinberg, un célèbre avocat américain spécialisé dans les fonds de compensation des victimes.

La charge de 4,9 milliards de dollars va servir à indemniser les clients affectés par la crise et comprend aussi bien des indemnités financières que des rabais que Boeing pourrait accorder aux compagnies aériennes ou des échanges de modèles d'avions.

Outre cette charge, Boeing va également devoir supporter une hausse de 1,7 milliard de dollars des coûts du 737 MAX, liée principalement à une réduction des cadences de production qui sont passées de 52 à 42 appareils par mois depuis l'immobilisation de l'avion.

Le constructeur aéronautique a toutefois fermé la porte à une nouvelle baisse de sa production, affirmant s'attendre à remonter à 57 appareils par mois en 2020.

Les articles dans la même thématique
Le patron de Boeing espère toujours que le 737 MAX revolera cette année Le patron de Boeing espère toujours que le 737 MAX revolera cette année
Le patron de Boeing espère toujours que son moyen-courrier 737 MAX - immobilisé depuis deux accidents qui ont fait ont 346 morts - revolera ... Lire la suite
05 AOUT 2019 Avions commerciaux
Derrière la crise du MAX, un régulateur laxiste et un climat délétère chez Boeing
Les vols 610 de Lion Air et 302 d'Ethiopian Airlines se sont écrasés dans des conditions similaires: quelques minutes après le décollage, le Boeing 737 MAX part en piqué et les équipages échouent à ... Lire la suite
25 JUIL. 2019 Avions commerciaux
Boeing repousse le premier vol du 777X à 2020 Boeing repousse le premier vol du 777X à 2020
Boeing est décidément dans une mauvaise passe. L'avionneur vient d'officialiser le report du premier vol de son 777X au début de l'année 2020 au lieu ... Lire la suite
25 JUIL. 2019 Avions commerciaux
Boeing prêt à envisager l'arrêt de la production du 737 MAX Boeing prêt à envisager l'arrêt de la production du 737 MAX
La présentation des résultats trimestriels de Boeing le 24 juillet a été une nouvelle occasion pour l'avionneur américain de faire un point sur son programme ... Lire la suite
IL Y A 11 HEURES
Grève à Transavia France : 95% du trafic assuré dimanche
16 AOUT 2019
Le Spaceport America de Virgin Galactic est désormais opérationnel
16 AOUT 2019
Rapport final sur l'accident d'An-12 à Gao
16 AOUT 2019
Le gouvernement envisage une seconde privatisation d'Air Burkina pour accélérer sa relance
16 AOUT 2019
Cathay Pacific : démission du directeur général Rupert Hogg
D'Apollo à Artemis, cinquante ans au moins les séparent
Général Olivier Taprest, major général de l'armée de l'air : « Le vrai enjeu, c'est d'être au rendez-vous des opérations »
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus