À la Une  |  ALERTAVIA  |  Le Podcast  |  Industrie  |  Transport aérien  |  MRO & Support  |  Interiors & PaxExp  |  Aviation & Environnement  |  Passion  |  Agenda  |  EN
 
Actualité aéronautique Transport aérien Ryanair a vécu le trimestre le plus difficile de ses 35 ans d'histoire

Ryanair a vécu le trimestre le plus difficile de ses 35 ans d'histoire

Le Journal de l'Aviation avec AFP
27 JUIL. 2020 | 422 mots
Ryanair a vécu le trimestre le plus difficile de ses 35 ans d'histoire
Photo © Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés

Ryanair a annoncé lundi avoir subi une perte nette de 185 millions d'euros entre avril et juin, soit le premier trimestre de son exercice décalé, en raison de la paralysie du trafic aérien provoqué par la pandémie.

Le transporteur à bas coûts, qui limite la casse après avoir prévenu que sa perte pourrait atteindre 200 millions d'euros sur la période, évoque dans un communiqué le trimestre le plus "difficile" de ses 35 ans d'histoire.

Le nombre de passagers transportés a été réduit quasi à néant à 0,5 million, contre 42 millions au premier trimestre un an plus tôt quant il avait réalisé un bénéfice net de 243 millions d'euros.

Les confinements et la fermeture des frontières en Europe ont mis un coup d'arrêt brutal au trafic aérien à partir de la mi-mars, si bien que jusqu'à juin, plus de 99% des avions de Ryanair sont restés au sol.

Son chiffre d'affaires s'est effondré à 125 millions d'euros, contre 2,312 milliards un an plus tôt.

Ryanair a repris ses vols depuis le 1er juillet, période cruciale avec les départs en vacances et mois au cours duquel la compagnie devrait tourner à 40% de ses capacités habituelles, avant de monter en puissance et d'atteindre 70% en septembre.

La compagnie ne compte transporter que 60 millions de passagers sur l'ensemble de son exercice 2020-2021 (clos fin mars), soit une baisse de 60%.

Pour faire face au choc de la pandémie et à une demande qui devrait être déprimée pour un moment, le groupe a annoncé récemment un plan de restructuration qui passe par la suppression de 3.000 emplois soit 15% de ses effectifs.

Ryanair explique avoir trouvé des accords avec des syndicats pour réduire les salaires comme au Royaume-Uni et en Allemagne, ce qui devrait permettre de limiter les suppressions de postes.

Le groupe dit disposer d'une trésorerie parmi les plus solides du secteur, à 3,9 milliards d'euros, qu'il préserve en réduisant les coûts et les dépenses.

Ryanair précise ne pas pouvoir donner d'objectif de résultats sur l'exercice et explique qu'une deuxième vague de Covid-19 à l'automne en Europe est sa principale crainte à l'heure actuelle.

Il s'attend toutefois à une perte moins lourde au deuxième trimestre par rapport au précédent grâce à la reprise du trafic.

Sur le même thème
Ryanair : les actionnaires britanniques privés de droit de vote avec le Brexit Ryanair : les actionnaires britanniques privés de droit de vote avec le Brexit
Ryanair commande 75 Boeing 737 MAX supplémentaires Ryanair commande 75 Boeing 737 MAX supplémentaires
Ryanair accuse une perte au premier semestre à cause de l'effondrement du trafic Ryanair accuse une perte au premier semestre à cause de l'effondrement du trafic
Ryanair conteste le plan de sauvetage de TAP devant la justice européenne Ryanair conteste le plan de sauvetage de TAP devant la justice européenne
Les derniers articles Transport aérien
IL Y A 15 HEURES
Hausse de l'activité pour Vista Global
Si les vols d'affaires ont eux aussi été touchés par la crise, 2020 n'aura pas été une année si noire pour Vista Global. La maison-mère de VistaJet et ...
22 JAN. 2021
KLM suspend tous ses vols long-courrier et supprime près d'un millier d'emplois
Les nouvelles restrictions imposées par le gouvernement néerlandais dans l'espoir de limiter la propagation des nouveaux variants du SARS-CoV-2 vont avoir un impact terrible sur KLM. La compagnie ...
22 JAN. 2021
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine
Industrie & Technologie Daher livre un premier Kodiak en France Daher annonce avoir livré un premier Kodiak 100 destiné à un client français. Il s'agit de la société Héli-Béarn, opérateur ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
L'Airbus A220 fera partie intégrante du plan de relance d'Air Burkina Près d'un tiers de la flotte mondiale des avions de ligne reste encore immobilisé aujourd'hui
250 avions commerciaux déjà connectés à l'European Aviation Network d'Inmarsat L'IATA redoute les six prochains mois
Les enchères montent pour le rachat de Signature Aviation Quelles perspectives pour les compagnies africaines en 2021 ?
Afrique : Le marché du fret aérien en pleine relance se heurte à la pénurie de capacité et aux lacunes de la chaine logistique ANALYSE : Quel avenir pour les acteurs du « wet-lease » dans le monde d'après ?
IL Y A 15 HEURES
Le contrat des Rafale grecs est signé !
IL Y A 15 HEURES
Hausse de l'activité pour Vista Global
IL Y A 21 HEURES
KLM obtient un aménagement de la règle pour le dépistage de ses équipages
22 JAN. 2021
Le premier Airbus A220 d'Air Austral fait son apparition
22 JAN. 2021
KLM suspend tous ses vols long-courrier et supprime près d'un millier d'emplois
Panique à bord du transport aérien français, « jusqu'à nouvel ordre »
Pourquoi AKKA se renforce dans le maintien de la navigabilité des avions les plus récents
Les articles les plus lus
Nouveaux Rafale, A330 MRTT, hélicoptères Panther : Comment la France met le paquet en Inde
La police du ciel Suisse bientôt opérationnelle 24 heures sur 24
Volotea va aussi se mettre à l'Airbus A320
Une nouvelle année en perspectives pour l'aéronautique civile
L'équipage du Boeing 737-500 de Sriwijaya Air n'a pas émis de signal de détresse
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2021 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT