À la Une  |  ALERTAVIA  |  Le Podcast  |  Industrie  |  Transport aérien  |  MRO & Support  |  Interiors & PaxExp  |  Aviation & Environnement  |  Passion  |  Agenda  |  EN
 
Actualité aéronautique Transport aérien Bruxelles autorise Lisbonne à renflouer TAP Air Portugal

Bruxelles autorise Lisbonne à renflouer TAP Air Portugal

AFP
10 JUIN 2020 | 453 mots
Bruxelles autorise Lisbonne à renflouer TAP Air Portugal
Photo © Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés
La Commission européenne a autorisé mercredi l'Etat portugais à sauver la compagnie aérienne TAP Air Portugal grâce à un prêt pouvant atteindre 1,2 milliard d'euros, qui sera assorti d'un plan de restructuration.

Cette aide doit permettre à la TAP de "faire face à ses besoins de trésorerie et ouvrir la voie à sa restructuration afin de garantir sa viabilité à long terme", a déclaré la vice-présidente exécutive de la Commission, Margrethe Vestager, citée dans un communiqué.

"Sans intervention publique, la TAP ferait faillite", a souligné le ministre portugais aux Infrastructures, Pedro Nuno Santos, lors d'une conférence de presse à Lisbonne.

M. Santos a précisé que le montant d'un milliard d'euros devrait suffire aux besoins de la compagnie d'ici la fin de l'année et a appelé la direction de la TAP à présenter "au plus vite" un plan de restructuration qui devra prévoir une recapitalisation de l'entreprise.

Il a également expliqué que les actionnaires privés de la compagnie n'avaient toujours pas donné leur accord aux conditions exigées par l'Etat pour octroyer ce prêt, qui passe notamment par "un contrôle accru de la gestion financière" du transporteur.

Privatisée à hauteur de 61% en 2015, la TAP a vu l'État portugais remonter en 2016 à 50% du capital. Le consortium privé Atlantic Gateway de l'homme d'affaires américain David Neeleman et de son associé portugais Humberto Pedrosa détient désormais une participation de 45%, et les 5% restants appartiennent aux salariés.

A la mi-avril, le Premier ministre portugais Antonio Costa s'était dit prêt à nationaliser la compagnie si c'était nécessaire pour éviter sa disparition.

Il avait alors expliqué que les négociations entre M. Neeleman et la compagnie allemande Lufthansa pour lui céder sa part de TAP avaient été interrompues par la crise sanitaire.

Le groupe qui détient la TAP a enregistré en 2019 une perte nette de 105,6 millions d'euros, après un résultat négatif de 118 millions d'euros l'année précédente.

Comme le transporteur portugais était déjà en difficulté avant la pandémie de coronavirus qui a donné un coup d'arrêt au secteur aérien, il n'a pas pu bénéficier de l'assouplissement des règles encadrant les aides publiques aux entreprises décidé par Bruxelles après la crise sanitaire.

Quasiment chaque jour, la Commission européenne donne son feu vert à diverses aides d'Etat pour des entreprises de l'UE mises à mal par les conséquences économiques du confinement, l'aérien faisant partie des secteurs les plus touchés.

Mercredi, elle a aussi annoncé qu'elle autorisait le gouvernement finlandais à recapitaliser la compagnie aérienne finlandaise Finnair pour un montant de 286 millions d'euros.
Sur le même thème
Lourdes pertes pour TAP Air Portugal au 1er semestre Lourdes pertes pour TAP Air Portugal au 1er semestre
TAP Air Portugal redevient une compagnie publique TAP Air Portugal redevient une compagnie publique
TAP Air Portugal veut une aide publique de 400 millions d'euros TAP Air Portugal veut une aide publique de 400 millions d'euros
Coronavirus : TAP Air Portugal supprime près de 1.000 vols Coronavirus : TAP Air Portugal supprime près de 1.000 vols
Les derniers articles Transport aérien
IL Y A 21 HEURES
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine
Industrie & Technologie Le Sénat encourage les compagnies à acheter des avions neufs Dans le cadre de l'examen de la seconde partie du projet de loi de finances pour 2021, ...
26 NOV. 2020
L'IATA lance un programme de compensation carbone
Après des années de communication défaillante, le transport aérien n'a de cesse de vouloir démontrer son engagement en faveur de la réduction de ses émissions de CO2. Si ...
26 NOV. 2020
China Southern opte pour la plateforme Cassiopée Alpha de Safran pour l'analyse de ses données de vol
China Southern Airlines a signé un contrat avec Safran Electronics & Defense pour pouvoir utiliser les services de sa plateforme digitale Cassiopée Alpha afin de collecter, traiter et ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
L'IATA lance un programme de compensation carbone Nouvelle dégradation des prévisions pour les compagnies aériennes mais des opérations à l'équilibre au 4e trimestre 2021
L'aérien s'organise pour tenter d'imposer le dépistage face à la quarantaine Royal Air Maroc : un plan de sauvetage dans la douleur
La part des loueurs dans la flotte mondiale d'avions commerciaux proche de la bascule Comment la covid va modifier les habitudes de voyage en avion
Etihad passe à la vitesse supérieure dans le redimensionnement de ses activités Qantas célèbre son centenaire en pleine crise
IL Y A 21 HEURES
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine
27 NOV. 2020
Delta Air Lines teste des vols sans quarantaine entre les Etats-Unis et l'Europe
27 NOV. 2020
Embraer va installer des filtres HEPA sur ses ERJ 145
26 NOV. 2020
Aero HygenX va développer une version optimisée pour les Dash 8 de son robot de désinfection par UVC avec De Havilland Canada
26 NOV. 2020
L'IATA lance un programme de compensation carbone
Le secteur aéronautique peut désormais se fixer un calendrier de reprise
Pourquoi AKKA se renforce dans le maintien de la navigabilité des avions les plus récents
Les articles les plus lus
Le secteur aéronautique peut désormais se fixer un calendrier de reprise
Une grande vision de l'avenir de l'aviation
Quelles compagnies aériennes ont le plus de chances de survivre à la crise covid ? L'analyse d'Emmanuel Combe
Singapore Airlines poursuit le programme de rétrofit de ses Airbus A380
La sortie de crise du programme 737 MAX n'est pas pour demain
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2020 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT