Se connecter     Rechercher un article     Newsletter     Alertavia      JE M'ABONNE
BOURGET 2019  |  Toute l'actualité  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Passion Barnstormer : du GeeBee au Concorde, une histoire de passionnés

Barnstormer : du GeeBee au Concorde, une histoire de passionnés

Daphné Desrosiers
07 JUIN 2019 | 1460 mots
Barnstormer : du GeeBee au Concorde, une histoire de passionnés
© Barnstormer
Barnstormer a conquis le coeur des aviatrices et des aviateurs grâce à des conceptions originales de prêt-à-porter. Des célèbres polos aux casquettes emblématiques portées par les employés de Dassault Aviation dans les années 30, l'ensemble des collections a franchi les couloirs du temps pour nous faire revivre l'histoire de l'aviation avec élégance. L'équipe du Journal de l'Aviation vous invite cette semaine à découvrir la fabuleuse genèse de cette société qui oeuvre secrètement afin de nous émerveiller été comme hiver depuis 2009.

Une romance aérienne

Quand Victoria et Maxime volent pour la première fois ensemble à l'aérodrome de Lognes-Emerainville, ils ne se doutent pas que cette rencontre modifiera le cours de leur existence. L'occasion d'un rassemblement de montgolfières à Chambley les réunira à nouveau grâce à leur passion commune pour tout ce qui vole. Désormais, ils ne se quitteront plus même si Victoria doit s'envoler vers le Canada pour y terminer ses études. Cette période outre-Atlantique leur permet de visiter l'Ever Green Museum et le Space Groove situés à Portland. La magie opère lorsque, au cours de leur périple, ils trouvent par hasard un site incroyable, le Tillamook Air Museum. Les avions exposés les emportent dans un voyage hors du temps où Maxime conte à Victoria les exploits réalisés par les équipages dans ces incroyables machines. Du Corsair F-4U aux bombardiers, rien ne leur échappe jusqu'à ce qu'ils tombent en admiration devant un drôle d'avion rouge et blanc aux formes arrondies digne d'un dessin animé : le GeeBee (le nom représente le diminutif du constructeur américain Granville Brothers). C'est aussitôt le coup de foudre pour ce racer des années trente et afin d'immortaliser ce périple mythique, ils décident d'acquérir un souvenir. Mais aucun article n'est à la hauteur de ce qu'ils viennent de découvrir. Une idée germe simultanément dans leurs esprits : « Et si nous créions notre propre marque de vêtements ? »


© Barnstormer

De fil en aiguille

Victoria rentre en France en juin 2009 et pour fêter leurs retrouvailles, Maxime l'attend à l'aéroport avec une surprise concrétisant leur souhait : il a fait réaliser un polo de couleur rouge arborant le dessin du célèbre GeeBee qui s'illustrait dans des courses de renommées internationales. Le concept « un polo, une histoire » séduit rapidement leur entourage, qui les conforte à poursuivre leur rêve. Il est temps de passer à la vitesse supérieure en créant leur propre marque. Il faut lui donner un nom qui trouvera son origine dans les archives de l'aéronautique. En effet, les deux passionnés souhaitent rendre hommage à tous ces pilotes chevronnés qui ont donné leur vie pour l'aviation. Le GeeBee à l'origine du projet les emporte une nouvelle fois vers les années folles, où les « Flying Circus » amusaient un public en quête d'adrénaline. Les pilotes d'après-guerre, sans missions aériennes et devenus simples piétons, décident d'organiser des meetings pendant lesquels ils osaient, intrépides, des acrobaties aériennes toutes plus invraisemblables les unes que les autres. Ils sont baptisés à l'époque Barnstormer, une appellation prédestinée pour la société qui en fera sa devise :

« Aventuriers, explorateurs, héros habités d'un fabuleux courage, ils ont réalisé leur rêve, voler ! Rendons hommage à tous ces aventuriers du ciel qui ont écrit les plus belles pages de l'histoire de l'Aviation. »


© Barnstormer

Ce patrimoine historique reprend vie grâce aux conceptions de Barnstormer qui illustre artistiquement ces grands moments aériens.
La première collection voit le jour avec cinq polos qui sont présentés officiellement lors du meeting de la Ferté-Alais en juin 2014. Si tout semble facile en apparence, le travail des « Barnstormer » ressemble au pilotage d'un avion de haute voltige. Rigueur, sérieux et anticipation rythment leur quotidien où les priorités sont gérées avec brio. Afin de concrétiser leurs futures réalisations, Barnstormer choisit une bonneterie française de qualité et spécialisée dans le coton. L'équipe les accueille avec bienveillance en leur transmettant son savoir-faire et les premiers polos sont fabriqués en une quinzaine de jours, prêts pour leur premier meeting ! Le stand se prépare tout aussi minutieusement car rien n'est laissé au hasard pour présenter avec originalité la nouvelle marque. Victoria et Maxime souhaitent une décoration en adéquation avec leur passion. Un réservoir de Messerschmitt Bf 109, une hélice tripale « Ratier » et un décor rétro accueillent les visiteurs curieux dans une ambiance aérienne. Exposés en exclusivité, les polos retracent une histoire, celle de Barnstormer et ses avions légendaires. Laird Super Solution, Wedell Williams, Gloster Meteor, Lockheed Vega et Winnie May matérialisent le travail important mené pour cette première participation publique de la jeune société. C'est un succès total où de belles amitiés naissent ainsi que leur première commande. En effet, les flottilles de la Marine Nationale, la 21 et 23 F, souhaitent la réalisation d'un polo avec leur avion fétiche, le Bréguet Atlantique 2 (ATL2).

« Nous avons commencé jeunes en partant de rien. C'était un projet délirant mais quand on est passionné, on ne recule devant rien. Notre principale préoccupation est de transmettre l'âme de ceux qui ont construit l'aviation, et dans cet univers, les personnes donnent avec leur coeur et n'attendent rien en retour. » Barnstormer


© Barnstormer

Du GeeBee au Mirage

Les collections s'agrandissent peu à peu et tricotage, teinture, coupe et montage s'enchainent sur de nouvelles teintes ornées d'avions chargés d'histoire. L'art du travail bien fait rayonne rapidement et Barnstormer, par sa passion, son innovation et son sérieux génère un souffle de confiance avec l'Aéroclub de France, Dassault Aviation, l'association Jean- Baptiste Salis, l'association Memorial Flight ou l'Armée de l'Air et bien d'autres encore ! Barnstormer parcourt les routes, de jour comme de nuit, afin de livrer les commandes de plus en plus nombreuses. Chaque coffret est tamponné manuellement, avec un rouleau et... de l'huile de coude. L'emblème choisi est lui aussi riche en symboles : un homme et une femme ailés en hommage à Roscoe Turner et Hélène Boucher - car l'aviation n'appartient pas qu'aux aviateurs - et un clin d'oeil à la mixité de la collection. Une cocarde française orne l'ensemble car la France reste le berceau de l'aviation et Barnstormer est attaché aux valeurs de la France.


© Barnstormer

Dans le sillage d'un Nieuport 17 que l'on retrouve régulièrement sur leur stand de la Ferté-Alais, les créations se diversifient d'année en année. La collection Mirage III voit le jour et donnera naissance à la grande saga des avions de Dassault Aviation. Barnstormer met en lumière 100 ans d'aviation où les avions se dessinent avec raffinement grâce à des conceptions uniques. De l'indémodable casquette « Hélice Éclair » au blouson Latécoère, chaque article est conçu avec amour pour le plaisir de tous, petits et grands où enfants et bébés ne sont pas oubliés ! L'esprit des Barnstormer est de transmettre le bonheur de voler en y mettant tout leur coeur et leur énergie, qu'ils ont puisé dans les Grandes Traversées et qui a également donné vie à leur seconde collection MacRobertson : Black Magic, Air Speed AS5a « Courier » ou Pander S-4 « Postjager » par exemple sont tout autant des noms évocateurs de courage, d'aventure et de réussite.


© Barnstormer

Barnstormer a encore beaucoup de nouvelles idées car leurs cerveaux carburent à la vitesse du son comme l'annonce leur prochain polo Concorde Mach 2.0. Retrouvez-les vite au Meeting de la Ferté-Alais, leur stand vous accueillera avec de nouvelles surprises pour les 75 ans du débarquement où Supermarine Spitfire et Dakota C-47 sont à l'honneur cette année mais chut, je n'en dis pas plus ... il paraît qu'une histoire d'avions à réaction tricolores mythiques se prépare pour leur prochaine collection Patrouille de France.


© Barnstormer

Les articles dans la même thématique
0 0

... Lire la suite
IL Y A 1 HEURE
Les affres de l'affrètement aérien en OPEX
IL Y A 4 HEURES
L'A321 cargo de ST Engineering gagne un nouveau client
IL Y A 6 HEURES
Safran Nacelles : La millième nacelle du LEAP-1A est livrée
IL Y A 10 HEURES
Crash de Phuket en 2007: début lundi à Paris du procès d'un accident annoncé
22 JUIN 2019
Décès de Roger Béteille, père fondateur d'Airbus
Le SCAF sur le front médiatique
L'armée de l'air a « un fort enjeu de recrutement, mais aussi de fidélisation »
 
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus