Actualité aéronautique Transport aérien Loft et suites en Business, Virgin Atlantic dévoile la cabine de ses Airbus A350-1000

Loft et suites en Business, Virgin Atlantic dévoile la cabine de ses Airbus A350-1000

Emilie Drab
Publié 09/04/2019 | 868 mots
Loft et suites en Business, Virgin Atlantic dévoile la cabine de ses Airbus A350-1000
© Virgin Atlantic
C'était l'événement à ne pas manquer hier soir : Virgin Atlantic a dévoilé les cabines qu'elle a conçues pour ses futurs A350. La compagnie attend douze exemplaires de l'A350-1000, dont quatre seront livrés cette année à partir de cet été. Le temps était donc venu de révéler les aménagements intérieurs des appareils, qui conservent la touche qui fait de Virgin Atlantic une marque forte, notamment grâce à des revêtements, des couleurs et des détails développés en interne.

Le premier espace que verront les passagers en entrant dans l'avion sera le Loft, la nouvelle déclinaison du bar de Virgin Atlantic. Le Loft est davantage conçu comme un salon où huit passagers peuvent se retrouver pour discuter, faire une réunion ou regarder un programme ensemble sur l'écran tactile de 32 pouces qui y est installé. Huit prises jack bluetooth peuvent y être branchées, reliant les casques à l'écran. Le Loft compte cinq places assises dotées de ceintures de sécurité, ce qui permet aux voyageurs d'y rester même lors d'un passage dans une zone de turbulences.

© Virgin Atlantic

La classe affaires a été entièrement revue. Virgin Atlantic a tiré un trait sur les fauteuils orientés vers le couloir et adopté une configuration plus classique, en chevrons tournés vers les hublots. Elle a opté pour le Cirrus de Safran Seats, qu'elle a fortement personnalisé, notamment en y intégrant une dose de mood-lighting individuel. Les fauteuils offriront un pitch de 44 pouces et se transformeront en lit plat - sans que les passagers aient à se lever, comme c'est le cas aujourd'hui. Le système de divertissement est accessible via un écran de 18,5 pouces, le plus grand de la flotte, et les passagers pourront s'y connecter en bluetooth - deux ports USB et une prise électrique sont également installés sur chaque siège.

L'intimité que peuvent rechercher les passagers sera garantie par une coque plus haute et des panneaux de séparation entre les sièges du milieu, ainsi que par une sorte porte à l'entrée de chaque suite qui a la particularité de ne se fermer que partiellement. Virgin voulait ainsi permettre cette intimité tout en conservant le contact passager - équipage.

La classe affaires comptera 44 fauteuils, disposés en 1-2-1.

© Virgin Atlantic

La classe Premium Economy comptera quant à elle 56 places, avec des sièges répartis en rangées de 2-4-2. Larges de 18,5 pouces et offrant un pitch de 38 pouces, ils seront dotés d'un écran tactile de 13,3 pouces, d'un appuie-tête ajustable et pourront s'incliner de 7 pouces. Pour cette partie de la cabine, Virgin Atlantic a choisi les sièges de Collins Aerospace.

© Virgin Atlantic

© Virgin Atlantic

Enfin, les 235 sièges de classe économique seront fournis par Recaro. Disposés en 3-3-3, ils seront sous le standard Airbus en termes de largeur avec 17,4 pouces. Le pitch sera de 31 pouces, sauf au niveau des premières rangées de la cabine où l'Economy Delight de 36 places offrira un pitch de 34 pouces. L'écran pour accéder au système IFE mesurera 11,6 pouces.

© Virgin Atlantic

© Virgin Atlantic

Les douze A350-1000 de Virgin Atlantic sont destinés à remplacer la flotte de Boeing 747, qui compte encore huit appareils. Ils doivent intégrer la flotte d'ici 2021. Les quatre premiers, livrés cette année, débuteront leur service sur le long-courrier avec les liaisons Londres (Heathrow) - New York (JFK) et Londres (Heathrow) - Atlanta. La formation des équipages a débuté à la fin de l'année dernière et est assurée par la Finnair Flight Academy à Helsinki. La première opératrice européenne de l'A350-900 forme ainsi la première opératrice européenne de l'A350-1000.

L'introduction de l'A350 va également marquer la disparition de la « Flying Lady » emblématique et inspirée des pin-up des années 30 et 40, au profit de « Flying Icons » devant représenter la Grande-Bretagne moderne dans toute sa diversité (hommes, femmes, de toutes origines).
Virgin Atlantic travaille en parallèle à l'établissement d'une coentreprise transatlantique élargie avec Delta Air Lines et son nouvel actionnaire Air France-KLM. Par ailleurs, elle s'apprête à ouvrir son réseau à une nouvelle région du monde avec la planification d'un vol vers Sao Paulo à partir de 2020. La liaison avec Londres sera réalisée en 787.

La compagnie exploite aujourd'hui quatorze A330 (quatre -200 et dix -300), dix-sept 787-9, ainsi que six A340-600 et huit 747-400 appelés à quitter la flotte.
Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Les articles dans la même thématique
Camair-Co : Une année 2019 en zone de turbulences Camair-Co : Une année 2019 en zone de turbulences
L'année dernière aura assurément été une année de croissance chez Camair-Co. En 2019, le transporteur camerounais peine cependant à maintenir le cap. Avec la mise ... Lire la suite
Entretien avec le PDG d'easyJet, Johan Lundgren Entretien avec le PDG d'easyJet, Johan Lundgren
Johan Lundgren était en France au début du mois pour inaugurer la septième base d'easyJet dans le pays. L'occasion d'évoquer auprès du Journal de l'Aviation ... Lire la suite
La plateforme Skywise d'Airbus s'étend désormais à l'amélioration opérationnelle des flottes La plateforme Skywise d'Airbus s'étend désormais à l'amélioration opérationnelle des flottes
Le salon MRO Americas qui s'est déroulé la semaine dernière à Atlanta a été l'occasion pour Airbus d'officialiser le lancement d'un tout nouveau service associé ... Lire la suite
Jet Airways a un pied dans la tombe et suspend ses opérations Jet Airways a un pied dans la tombe et suspend ses opérations
Après des semaines d'agonie, Jet Airways a succombé à ses difficultés. Ayant échoué à obtenir un financement d'urgence pour poursuivre les opérations qui lui restaient, ... Lire la suite
Emirates achève la reconfiguration de ses Boeing 777-200LR Emirates achève la reconfiguration de ses Boeing 777-200LR
Le renouvellement des cabines des Boeing 777-200LR d'Emirates est arrivé à son terme. La compagnie arabe a annoncé qu'elle venait de remettre en service le ... Lire la suite
Dans la rubrique Transport aérien, la Rédaction vous recommande
Air Caraïbes et Frenchbee pas satisfaites de leurs résultats JetBlue passe à l'Airbus A321LR et annonce Londres
Loft et suites en Business, Virgin Atlantic dévoile la cabine de ses Airbus A350-1000 Comment améliorer le sommeil en avion ?
Safran Seats présente Versa, le successeur de Cirrus EasyJet inaugure une nouvelle base à Nantes
12h06 Norwegian dépose un préavis de grève pour les 24, 25 et 26 avril à Roissy
19/04 ArianeGroup, l'ESA et HEC Paris s'allient pour étudier l'économie de l'espace
19/04 Représentativité, retraite : les pilotes inquiets alertent le gouvernement
19/04 Camair-Co : Une année 2019 en zone de turbulences
19/04 Vivez le grand frisson avec Sport-Découverte
18/04 Cinquantième rotation au-dessus des pays baltes
19 AVR. 2019
Philippe Bohn n'est plus le directeur général d'AIR SENEGAL. L'annonce a été faite ce vendredi 19 avril. Difficile pour l'instant de dire s'il s'agit d'un limogeage ou d'une démission. Le Sénégalais Ibrahima Kane, l'actuel directeur du Fonds souverain d'investissements stratégiques, est pressenti pour le remplacer. Philippe Bohn avait été nommé à la tête d'AIR SENEGAL le 10 Août 2017 en remplacement du Sénégalais Mamadou Lamine Sow.
19 AVR. 2019
Le CNES et l'ESA intègrent pour un an le programme Fab Force d'ORANGE SILICON VALLEY (OSV), filiale du groupe Orange implantée à San Francisco. Ce partenariat doit leur permettre d'accéder à l'écosystème de start-up de la Silicon Valley et de créer des échanges dans le but de développer de nouvelles approches technologiques.
19 AVR. 2019
EMBRAER annonce que son Praetor 600 a reçu sa certification par l'agence brésilienne ANAC. Le jet d'affaires de taille super-intermédiaire avait été lancé en octobre 2018 à la convention NBAA-BACE. Il a même dépassé son cahier des charges, étant capable de parcourir plus de 4 000 nm (7 450 km) et de décoller plus court que prévu, sur des pistes de 4 436 pieds (1 352 m).
Retrouvez toute l'actualité aéronautique en bref sur Alertavia, la plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels.

Data Analytics : la bataille entre OEM et sociétés de maintenance va s'intensifier
Entretien avec le PDG d'easyJet, Johan Lundgren
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus