Actualité aéronautique Transport aérien Air France-KLM en mouvement perpétuel
L'édito

Air France-KLM en mouvement perpétuel

Emilie Drab
Publié 12/02/2019 | 483 mots
Air France-KLM en mouvement perpétuel
© Air France-KLM
Air France-KLM apaisé et unifié est-il une douce utopie ? Alors que Benjamin Smith enchaîne les succès chez Air France, c'est du côté de KLM que le personnel commence à s'agiter, à cause cette fois d'une guerre des chefs qui oppose le nouveau PDG du groupe à Pieter Elbers, le président de la compagnie néerlandaise.

Pourtant, Benjamin Smith était bien parti pour apaiser les tensions et réduire la distance qui demeure entre Air France et KLM. Extérieur au groupe donc vierge de ses vieilles rancoeurs, il a su soulager des années de tensions entre les syndicats et la direction d'Air France, notamment en faisant tomber des têtes. Cela a immédiatement mené à un apaisement en interne, symbolisé par la signature de plusieurs accords salariaux ces derniers mois et les prémices d'une nouvelle stratégie pour la compagnie - qui se base sur le renforcement de la marque Air France et de sa qualité de service, ce qui a mené à l'enterrement de cette autre source de conflit qu'était Joon.

Mais alors que la nouvelle situation aurait pu rasséréner KLM, la compagnie s'agite à son tour. En cause, cette mésentente qui semble avoir viré à l'hostilité entre Benjamin Smith et Pieter Elbers. Au-delà d'un problème de caractère, les deux hommes n'ont pas la même vision de ce que doit être la nouvelle stratégie du groupe : le premier souhaite plus d'intégration, le second veut maintenir l'autonomie de KLM, ce statut qui lui a permis de se redresser puis de devenir le symbole d'efficacité et de réussite du groupe. Les tensions en sont arrivées au point où il serait question de ne pas renouveler le mandat de Pieter Elbers, décision qui pourrait être tranchée le 19 février lors de la prochaine réunion du conseil d'administration.

Mais cette tête-là est soutenue par le corps des salariés de KLM. Alors, dans une lettre au conseil d'administration du groupe, plusieurs dirigeants menacent à leur tour d'actions syndicales en cas de « départ inexplicable et involontaire » de leur PDG. Ils s'appuient sur les excellents résultats de la compagnie, qui a été source de croissance pour le groupe quand Air France se débattait dans ses conflits internes. Si ce spectacle a pu parfois susciter de l'exaspération chez KLM, il a surtout entretenu une certaine méfiance envers tout projet d'intégration plus poussé, au sein de la compagnie mais aussi plus largement de l'opinion publique et du gouvernement néerlandais.

D'autant que la méfiance existe également du côté d'Air France, qui a longtemps accusé sa direction de déséquilibrer le rapport de force entre les deux compagnies en privilégiant la croissance de KLM. Quinze ans après l'annonce de la fusion, la miscibilité des deux entités reste toujours à prouver.
Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Les articles dans la même thématique
Jet Airways sauvée par ses créanciers? Jet Airways sauvée par ses créanciers?
Jet Airways n'arrive pas à s'éloigner du gouffre au bord duquel elle se trouve depuis plusieurs mois. Ecrasée par une dette de plus d'un milliard ... Lire la suite
La Compagnie mettra son Airbus A321neo en service en juin La Compagnie mettra son Airbus A321neo en service en juin
La mise en service de l'A321neo de La Compagnie prendra un petit peu de retard. Elle a en effet annoncé le 14 février que le ... Lire la suite
15 FEV. 2019 Aéroports
Le Groupe ADP devient le plus grand groupe aéroportuaire du monde Le Groupe ADP devient le plus grand groupe aéroportuaire du monde
« En 2018, il y a quelque chose qui nous frappe, c'est que nous sommes le numéro un mondial. » C'est ainsi qu'Augustin de Romanet ... Lire la suite
15 FEV. 2019 Transport aérien
Ciel unique africain : déjà 28 Etats signataires, mais encore des réticences Ciel unique africain : déjà 28 Etats signataires, mais encore des réticences
Le Marché unique du transport aérien africain (MUTAA) tend progressivement vers son effectivité. Officiellement lancé le 28 janvier 2018 en Éthiopie, le projet du ciel ... Lire la suite
Etihad veut annuler 42 Airbus A350 Etihad veut annuler 42 Airbus A350
Les difficultés d'Etihad continuent et la compagnie restructure son carnet de commandes. Après avoir annulé dix A321neo à la fin de l'année dernière, la compagnie ... Lire la suite
Dans la rubrique Transport aérien, la Rédaction vous recommande
Le Groupe ADP devient le plus grand groupe aéroportuaire du monde Norwegian abandonne les Antilles
Germania fait faillite à son tour Air Premia s'élancera avec des Boeing 787-9
HOP! s'efface au profit d'Air France ANA commande 48 Airbus et Boeing et prend une participation dans Philippine Airlines
19/02 Safran et Thales continuent d'investir en Inde
19/02 Avec la fin de l'A380, Airbus met définitivement le cap sur l'efficience
19/02 Air France : feu vert des pilotes sur leur accord catégoriel
19/02 La France doit éviter « la coopération pour la coopération » dans les programmes d'armement
18/02 Le programme MC-21 retardé d'un an à cause des sanctions américaines
18/02 Le programme B737-800SF d'Aeronautical Engineers décroche sa certification FAA
IL Y A 8 HEURES
La Suisse a réceptionné son nouvel avion de transport gouvernemental. Le PC-24 remplacera le Beech 1900D déployé depuis 2007. L'avion avait été commandé à PILATUS en 2014. Il sera stationné à Bern-Belp.
IL Y A 9 HEURES
Selon la presse néerlandaise, le conseil d'administration d'AIR FRANCE-KLM aurait décidé de reconduire PIETER ELBERS au poste de CEO de KLM. Son mandat actuel devait expirer au mois d'avril et son renouvellement était incertain en raison d'un désaccord avec Benjamin Smith quant à la stratégie du groupe. Les employés de KLM avaient menacé de faire grève en cas d'éviction.
IL Y A 14 HEURES
(Aero India 2019) SAFRAN va construire une nouvelle usine à Hyderabad dédiée à la production de pièces de LEAP. Nécessitant un investissement de 36 millions d'euros, elle couvrira une surface de 13 000 m² (dont 8 000 m² d'ateliers) et emploiera une cinquantaine de personnes à son lancement, 300 à terme. Les travaux devraient débuter en juin et les premières pièces être produites début 2020. A pleine cadence, en 2023, elle pourra livrer jusqu'à 15 000 pièces par an.
Retrouvez toute l'actualité aéronautique en bref sur Alertavia, la plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels.

Avec la fin de l'A380, Airbus met définitivement le cap sur l'efficience
Comment Manitou innove pour les besoins de la maintenance aéronautique
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus