Actualité aéronautique Transport aérien Air France-KLM en mouvement perpétuel
L'édito

Air France-KLM en mouvement perpétuel

Emilie Drab
Publié 12/02/2019 | 483 mots
Air France-KLM en mouvement perpétuel
© Air France-KLM
Air France-KLM apaisé et unifié est-il une douce utopie ? Alors que Benjamin Smith enchaîne les succès chez Air France, c'est du côté de KLM que le personnel commence à s'agiter, à cause cette fois d'une guerre des chefs qui oppose le nouveau PDG du groupe à Pieter Elbers, le président de la compagnie néerlandaise.

Pourtant, Benjamin Smith était bien parti pour apaiser les tensions et réduire la distance qui demeure entre Air France et KLM. Extérieur au groupe donc vierge de ses vieilles rancoeurs, il a su soulager des années de tensions entre les syndicats et la direction d'Air France, notamment en faisant tomber des têtes. Cela a immédiatement mené à un apaisement en interne, symbolisé par la signature de plusieurs accords salariaux ces derniers mois et les prémices d'une nouvelle stratégie pour la compagnie - qui se base sur le renforcement de la marque Air France et de sa qualité de service, ce qui a mené à l'enterrement de cette autre source de conflit qu'était Joon.

Mais alors que la nouvelle situation aurait pu rasséréner KLM, la compagnie s'agite à son tour. En cause, cette mésentente qui semble avoir viré à l'hostilité entre Benjamin Smith et Pieter Elbers. Au-delà d'un problème de caractère, les deux hommes n'ont pas la même vision de ce que doit être la nouvelle stratégie du groupe : le premier souhaite plus d'intégration, le second veut maintenir l'autonomie de KLM, ce statut qui lui a permis de se redresser puis de devenir le symbole d'efficacité et de réussite du groupe. Les tensions en sont arrivées au point où il serait question de ne pas renouveler le mandat de Pieter Elbers, décision qui pourrait être tranchée le 19 février lors de la prochaine réunion du conseil d'administration.

Mais cette tête-là est soutenue par le corps des salariés de KLM. Alors, dans une lettre au conseil d'administration du groupe, plusieurs dirigeants menacent à leur tour d'actions syndicales en cas de « départ inexplicable et involontaire » de leur PDG. Ils s'appuient sur les excellents résultats de la compagnie, qui a été source de croissance pour le groupe quand Air France se débattait dans ses conflits internes. Si ce spectacle a pu parfois susciter de l'exaspération chez KLM, il a surtout entretenu une certaine méfiance envers tout projet d'intégration plus poussé, au sein de la compagnie mais aussi plus largement de l'opinion publique et du gouvernement néerlandais.

D'autant que la méfiance existe également du côté d'Air France, qui a longtemps accusé sa direction de déséquilibrer le rapport de force entre les deux compagnies en privilégiant la croissance de KLM. Quinze ans après l'annonce de la fusion, la miscibilité des deux entités reste toujours à prouver.
Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Les articles dans la même thématique
Camair-Co : Une année 2019 en zone de turbulences Camair-Co : Une année 2019 en zone de turbulences
L'année dernière aura assurément été une année de croissance chez Camair-Co. En 2019, le transporteur camerounais peine cependant à maintenir le cap. Avec la mise ... Lire la suite
Entretien avec le PDG d'easyJet, Johan Lundgren Entretien avec le PDG d'easyJet, Johan Lundgren
Johan Lundgren était en France au début du mois pour inaugurer la septième base d'easyJet dans le pays. L'occasion d'évoquer auprès du Journal de l'Aviation ... Lire la suite
La plateforme Skywise d'Airbus s'étend désormais à l'amélioration opérationnelle des flottes La plateforme Skywise d'Airbus s'étend désormais à l'amélioration opérationnelle des flottes
Le salon MRO Americas qui s'est déroulé la semaine dernière à Atlanta a été l'occasion pour Airbus d'officialiser le lancement d'un tout nouveau service associé ... Lire la suite
Jet Airways a un pied dans la tombe et suspend ses opérations Jet Airways a un pied dans la tombe et suspend ses opérations
Après des semaines d'agonie, Jet Airways a succombé à ses difficultés. Ayant échoué à obtenir un financement d'urgence pour poursuivre les opérations qui lui restaient, ... Lire la suite
Emirates achève la reconfiguration de ses Boeing 777-200LR Emirates achève la reconfiguration de ses Boeing 777-200LR
Le renouvellement des cabines des Boeing 777-200LR d'Emirates est arrivé à son terme. La compagnie arabe a annoncé qu'elle venait de remettre en service le ... Lire la suite
Dans la rubrique Transport aérien, la Rédaction vous recommande
Jet Airways a un pied dans la tombe et suspend ses opérations Air Caraïbes et Frenchbee pas satisfaites de leurs résultats
JetBlue passe à l'Airbus A321LR et annonce Londres Loft et suites en Business, Virgin Atlantic dévoile la cabine de ses Airbus A350-1000
Comment améliorer le sommeil en avion ? Safran Seats présente Versa, le successeur de Cirrus
17h08 Boeing : 9 autorités internationales conviées à la certification du 737 MAX (régulateur)
17h04 Le trafic aérien de jour reprend à l'aéroport de Tripoli
17h04 Un incident sur la capsule de SpaceX pourrait retarder son premier vol habité
17h04 Patron d'Airbus : "l'objectif doit être de voler sans émission" (presse)
12h06 Norwegian dépose un préavis de grève pour les 24, 25 et 26 avril à Roissy
19/04 ArianeGroup, l'ESA et HEC Paris s'allient pour étudier l'économie de l'espace
19 AVR. 2019
Philippe Bohn n'est plus le directeur général d'AIR SENEGAL. L'annonce a été faite ce vendredi 19 avril. Difficile pour l'instant de dire s'il s'agit d'un limogeage ou d'une démission. Le Sénégalais Ibrahima Kane, l'actuel directeur du Fonds souverain d'investissements stratégiques, est pressenti pour le remplacer. Philippe Bohn avait été nommé à la tête d'AIR SENEGAL le 10 Août 2017 en remplacement du Sénégalais Mamadou Lamine Sow.
19 AVR. 2019
Le CNES et l'ESA intègrent pour un an le programme Fab Force d'ORANGE SILICON VALLEY (OSV), filiale du groupe Orange implantée à San Francisco. Ce partenariat doit leur permettre d'accéder à l'écosystème de start-up de la Silicon Valley et de créer des échanges dans le but de développer de nouvelles approches technologiques.
19 AVR. 2019
EMBRAER annonce que son Praetor 600 a reçu sa certification par l'agence brésilienne ANAC. Le jet d'affaires de taille super-intermédiaire avait été lancé en octobre 2018 à la convention NBAA-BACE. Il a même dépassé son cahier des charges, étant capable de parcourir plus de 4 000 nm (7 450 km) et de décoller plus court que prévu, sur des pistes de 4 436 pieds (1 352 m).
Retrouvez toute l'actualité aéronautique en bref sur Alertavia, la plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels.

Data Analytics : la bataille entre OEM et sociétés de maintenance va s'intensifier
Entretien avec le PDG d'easyJet, Johan Lundgren
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus