Actualité aéronautique Défense Opération séduction dans la zone indo-pacifique
L'édito

Opération séduction dans la zone indo-pacifique

Helen Chachaty
Publié 12/06/2018 | 589 mots
Opération séduction dans la zone indo-pacifique
Rencontre entre la ministre australienne de la Défense Maryse Paine et le commandant supérieur des FANC à Nouméa © Helen Chachaty/Le Journal de l'Aviation - Tous droits réservés
Les forces aériennes en Nouvelle-Calédonie
•  Opération séduction dans la zone indo-pacifique
•  Les ailes de la Nouvelle-Calédonie
•  Sabena Technics sur le MCO des avions du Pacifique
•  La base aérienne 186 de Nouméa, à la croisée du Pacifique
•  Les îles du Pacifique s'entraînent à réagir aux catastrophes naturelles

« Notre priorité partagée, c'est de construire cet axe indo-pacifique fort pour garantir à la fois nos intérêts économiques et de sécurité. » Le président de la République Emmanuel Macron, en visite début mai en Australie, a affirmé sa volonté de faire de la zone indo-pacifique une région privilégiée en termes de renforcement des coopérations déjà existantes dans le domaine de la défense - dans la droite lignée de la Revue stratégique de défense et de sécurité nationale. Une volonté ré-affirmée par la ministre des Armées Florence Parly lors du dialogue de Shangri-La, qui s'est tenu début juin à Singapour. La ministre australienne de la Défense Maryse Paine, venue rendre visite à ses personnels déployés en Nouvelle-Calédonie à l'occasion de l'exercice Croix du Sud, nous a pour sa part indiqué vouloir « maximiser l'interopérabilité et la coopération » avec la France, en vertu d'une « contribution mutuelle » à la sécurité régionale.

Si la Marine nationale en mission Jeanne d'Arc avec le BPC Dixmude, a effectué un long passage en Asie du Sud-Est, et mouillait il y a quelques jours au large de Singapour, l'armée de l'air a pour sa part programmé une véritable opération de projection dans cette « zone d'intérêt stratégique » de fin juillet à début septembre. Trois Rafale, un A400M, un A310, un C-135FR (sur quelques étapes) vont ainsi rejoindre l'Australie pour un exercice de grande ampleur, Pitch Black, les chasseurs étant par ailleurs convoyés par un KC-30A australien.

Mais c'est sur le trajet retour, de l'Australie vers la France, qu'il faut se pencher, pour saisir qu'au-delà des enjeux politiques et purement opérationnels, c'est également une mission de soutien à l'exportation qui se dessine. La mission Pégase (Projection d'un dispositif aérien d'envergure en Asie du Sud-Est) est en effet présentée comme une contribution au renforcement de la présence de la France dans la zone. Les pays dans lesquels les avions de l'armée de l'air prévoient de se poser comprennent l'Indonésie, Singapour, le Vietnam, la Malaisie et l'Inde. Une équipe est d'ailleurs déjà sur place pour programmer les escales.

D'une volonté politique et stratégique à une mission opérationnelle et une ambition industrielle, il n'y a qu'un pas. Si l'armée de l'air précise effectuer cette tournée « pour montrer ce qu'elle sait faire », en se dégageant de toute « mission commerciale », en coulisses, on évoque évidemment le soutien à l'exportation. La préparation de ce déploiement se fait en concertation avec l'industrie de Défense, puisque, « sans être mercantile », la mission doit tout de même permettre aux industriels de « rayonner localement ». Rafale, A400M, GM400, les équipements « combat proven » feront l'objet de briefings et de retours d'expériences des opérationnels, les meilleurs ambassadeurs des matériels, finalement.

Alors que l'Inde a passé une première commande de Rafale, que l'Indonésie est en passe d'acquérir des A400M et que la Malaisie reste dans les priorités de Dassault Aviation pour y vendre son avion de combat, l'occasion était trop belle pour passer à côté.

Et même si on indique de source malaisienne que la priorité actuelle de Kuala Lumpur n'est clairement pas à l'achat de nouveaux avions de combat, un survol de la capitale le jour de la fête nationale ne serait pas exempt de symbolique...
Helen Chachaty
Journaliste spécialisée
Défense, MCO


Les articles dans la même thématique
A330 MRTT : Airbus tend une nouvelle perche aux Etats-Unis A330 MRTT : Airbus tend une nouvelle perche aux Etats-Unis
C'est une annonce au goût de revanche. Le 4 décembre, deux géants de l'aéronautique de part et d'autre de l'Atlantique, Airbus et Lockheed Martin, annonçaient ... Lire la suite
Nouveaux chiffres de disponibilité pour les aéronefs de l'armée de l'air Nouveaux chiffres de disponibilité pour les aéronefs de l'armée de l'air
L'armée de l'air a récemment publié des chiffres concernant le taux de disponibilité de ses aéronefs, sans préciser toutefois la période à laquelle ils ont ... Lire la suite
04 DEC. 2018 Politiques de défense
L'Espagne s'invite à bord du SCAF
Ce qui n'était encore qu'une hypothèse probable il y a quelques semaines est devenu officiel : l'Espagne souhaite intégrer le programme de système de combat aérien futur (SCAF), lancé initialement par la France et l'Allemagne. ... Lire la suite
30 NOV. 2018 Forces armées
Un nouveau plan stratégique pour piloter l'armée de l'air Un nouveau plan stratégique pour piloter l'armée de l'air
« L'objet de la mission, c'est de vaincre et protéger par les airs. » Annoncé depuis quelques semaines, le nouveau plan stratégique de l'armée de ... Lire la suite
29 NOV. 2018 Drones Drones militaires
Pour l'armée de l'air, « l'objectif à terme est bien de pouvoir déployer un système de drone en toute autonomie » Pour l'armée de l'air, « l'objectif à terme est bien de pouvoir déployer un système de drone en toute autonomie »
Depuis leur déploiement en bande sahélo-saharienne en janvier 2014, les MQ-9 Reaper de l'armée de l'air ont engrangé plus de 23 000 heures de vol ... Lire la suite
Dans la rubrique Défense, la Rédaction vous recommande
Le SCAF prêt à être lancé début 2019 Antonov poursuit le contrat SALIS
Les catapultes électromagnétiques s'invitent dans les discussions sur le futur porte-avions français L'A330 MRTT Phénix déploie ses ailes
Le partage industriel du SCAF attendu prochainement Avec PEGASE, l'armée de l'air expérimente la projection à très longue distance
12h54 GOL accélère le renouvellement de sa flotte avec le Boeing 737 MAX
11h33 La Chine prévoit de doubler le nombre de ses aéroports d'ici à 2035
10/12 Brésil : une cour d'appel annule la suspension de l'alliance Boeing-Embraer
10/12 Quatorze ans après, ouverture du procès de l'effondrement mortel du terminal 2E à Roissy
10/12 Air France-KLM : nombre de passagers en hausse de 3,3% en novembre
10/12 La filière aéronautique française lance son nouveau plan stratégique
IL Y A 4 HEURES
AIRBUS China Innovation Centre (ACIC) a signé un protocole d'accord avec ROYOLE TECHNOLOGY pour trouver des applications à ses produits dans les cabines des avions. La société américaine est spécialisée dans les écrans flexibles, les capteurs flexibles et les smartphones pliables. Avec l'introduction de cette touche de digitalisation et de personnalisation, AIRBUS espère améliorer l'environnement cabine mais aussi sa sécurité et sa consommation énergétique.
10 DEC. 2018
IKHANA a décroché la certification de STC RWMI DHC-6-300HG de la part de Federal Aviation Authority (FAA). Ce STC augmente les capacités de charge utile des avions de série DHC-6-300 Twin Otter de base avec une MTOW passant de 5670 kg (12 500 lb) à 6350 kg (14 500 lb). Le Twin Otter peut maintenant accueillir 19 passagers avec 2 membres d'équipage et voler entre 450 et 500 nm.
10 DEC. 2018
TRUENOORD a livré un nouvel ATR 72-600 à WINGS AIR. Il s'agit du quatrième exemplaire de l'appareil que la filiale de Lion Air reçoit, les trois autres ayant été livrés en août, octobre et novembre.
10 DEC. 2018
Les deux premiers F-35A de la ROYAL AUSTRALIAN AIR FORCE ont atterri le 9 décembre sur la base aérienne de Williamstown. L'Australie devrait recevoir un total de 72 F-35A pour remplacer ses F/A-18. LOCKHEED MARTIN a déjà livré dix avions aux forces aériennes australiennes - à l'heure actuelle, huit d'entre eux sont basés à Luke, aux États-Unis, pour assurer les besoins en formation des équipages.
07 DEC. 2018
AVOLON confirme une commande pour une centaine appareils de la famille A320neo, d'une valeur de 11,5 milliards de dollars. La commande porte sur 75 A320neo et 25 A321neo, dont les livraisons doivent débuter en 2023. Le carnet de commandes de la société de leasing atteint désormais 220 monocouloirs et 45 gros-porteurs d'AIRBUS.
Retrouvez toute l'actualité aéronautique en bref sur Alertavia, la plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels.

La continuité numérique au coeur du prochain programme Airbus
Andrew Mohr : « L'objectif de Panasonic Avionics aujourd'hui est autant d'être un partenaire e-commerce qu'un partenaire IFE »
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | CGV | Contact | Plan du site

© 2018 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus