En continu   Le Podcast   Industrie aéronautique   Transport aérien   Défense   MRO & Support   Interiors & PaxExp   Aviation & Environnement   Passion  
 
Actualité aéronautique Passion Franck Soubrane en phase d'approche pour le Vintage Air Rally

Franck Soubrane en phase d'approche pour le Vintage Air Rally



29 NOV. 2017 | Propos recueillis par Marie Christophe | 1023 mots
Franck Soubrane en phase d'approche pour le Vintage Air Rally
© Franck Soubrane
Le Vintage Air Rally Ushuaïa2USA affine sa sélection. 675 candidats, 60 présélectionnés pour partir du 1er mars au 14 avril 2018, dont cinq équipages français. Parmi eux, Franck Soubrane, 51 ans, commandant de bord sur 777 chez Air France et pilote de voltige. L'homme a décidé une fois de plus de sortir de sa zone de confort en se lançant un nouveau défi. Rencontre avec cet insatiable passionné.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

J'ai commencé à voler très jeune, à quinze ans, en vol à voile. J'ai fait du remorquage, puis de la voltige assez rapidement, que j'ai pratiquée ensuite en compétition. J'ai passé parallèlement mes qualifications professionnelles et suis rentré assez jeune chez Air France, à 24 ans.
J'ai fait partie de l'équipe de France de voltige pendant sept ans, de 2000 à 2006, avec laquelle j'ai remporté quelques médailles par équipe ou en individuel.
Par la suite, j'ai commencé à faire des meetings, notamment avec Bleu Ciel Airshow et les Free Flight World Masters. J'ai également créé un duo en patrouille avec Eddy Dussau en Extra 260, il y a trois ans.

Comment est venue cette idée de participer au Vintage Air Rally ?

J'ai vu cette aventure du Vintage Air Rally dans la presse et sur les réseaux. Je me suis dit que c'était une expérience intéressante. J'ai proposé ma candidature et je me suis pris au jeu !

C'est un nouveau défi à relever ?

Exactement ! C'est une occasion unique de pouvoir aller voler en Amérique du Sud. On ne part pas seul en volant dans son coin. C'est une occasion incroyable, il faut tenter le coup.

Vous enchaînez pourtant les heures de vol !

Oui, ce n'est pas voler qui manque mais c'est une nouvelle aventure, une façon différente de voler. C'est 100 heures de vol en six semaines, donc la dimension est toute autre. Il y a aussi l'aspect mécanique que je ne gère pas habituellement. Nous partons avec des pièces de rechange et en cas de besoin, il faudra gérer.

Cette expérience va vous pousser à sortir de votre zone de confort ?

Oui, c'est un endroit inconnu, des conditions météo inconnues. Et je ne parle pas du tout l'espagnol ! La radio sera en anglais j'espère... Mais l'espagnol ne faisait pas partie des critères de sélection, donc ça ne devrait pas être rédhibitoire.

Qui sera votre binôme ?

J'ai plusieurs partenaires possibles, il va falloir que je choisisse ! C'est un vrai challenge de sélectionner une personne avec qui partir six semaines : il risque d'y avoir des moments plus difficiles que d'autres. Les conditions météo vont être changeantes, nous passons quand même d'Ushuaïa à la Floride. En comparant le périple à chez nous, c'est un peu comme si on partait du nord de la Suède pour aller jusqu'à l'Equateur. Il y a aussi un passage vers la Cordillère des Andes où il faut quand même monter à 3 000 mètres pour passer. C'est une endurance physique aussi, car voler dans un biplan la tête à l'air, ce n'est pas qu'une promenade touristique !

Comment avez-vous géré votre absence vis-à-vis de votre employeur ?

Je gère les problèmes les uns après les autres ! Mon patron n'est pas au courant ! Pour moi, c'est prendre un mois de congés sans solde. Je vais essayer de porter les couleurs d'Air France tout au long de mon périple.

En tant que commandant de bord, pensez-vous que cette expérience peut vous apporter quelque chose ?

Je pense que dans l'aéronautique chaque expérience peut apporter quelque chose. Et mon expérience de commandant de bord peut m'apporter pour le Vintage Air Rally aussi. Je connais un peu la météo, l'environnement, même si je n'ai pas volé dans ces conditions en Amérique du Sud. Les deux s'enrichissent de toute façon.

Comment abordez-vous les étapes ?

Les plus grandes étapes feront 200 nautiques. Nous serons quinze avions, nous ne serons pas dans des régions inhospitalières ou abandonnées, il y a quand même un minimum d'infrastructure prévue. Il faut avoir de quoi se couvrir car il n'y a pas le chauffage. Nous allons nous poser sur de petits aérodromes mais aussi sur des aéroports internationaux, donc l'expérience s'annonce très hétéroclite.

Vous avez la possibilité de choisir entre deux avions pour effectuer le Vintage Air Rally ?

Oui, il y a le Stampe dont je suis copropriétaire, qui est un peu juste côté autonomie sur certaines étapes. Sinon je peux aussi partir avec un avion un peu moins vintage qui est un Skybolt : je préfèrerais car c'est un moteur Lycoming. Je prépare les deux. Nous avons prévu un réservoir supplémentaire au cas où, pour passer de 90 à 110 litres, ce qui offre une petite heure de vol en plus et ce n'est pas négligeable.


© Franck Soubrane

Pourquoi l'organisation devrait-elle vous choisir pour faire partie des quinze finalistes ?

Je suis un compétiteur ! Ce rallye s'inscrit vraiment dans la continuité de mon parcours et j'ai très envie de participer à cette aventure unique. J'aime tenter ma chance, mais je suis également un « bon joueur » et si ce n'est pas moi qui gagne, je souhaite le meilleur à l'équipage vainqueur.

Quelles sont les valeurs que vous souhaitez communiquer ?
J'essaierai de partager au maximum mon expérience quand nous pourrons nous connecter, via un blog que je vais créer. Mon message, c'est d'oser, d'essayer. Si l'on veut faire des choses dans la vie, il faut agir et ne pas rester chez soi à attendre que cela fonctionne.


© Franck Soubrane
Une sélection d'actualités récentes
IL Y A 16 HEURES  
Corsair se sépare de son dernier Airbus A330-200 Corsair se sépare de son dernier Airbus A330-200
Comme prévu, le dernier Airbus A330-200 de Corsair a quitté la flotte de la compagnie française il y a quelques ...
04 JUIL. 2022  
Air France reçoit son 10e Airbus A220 Air France reçoit son 10e Airbus A220
Air France a célébré la réception de son dixième Airbus A220-300. Immatriculé F-HZUJ, il a été baptisé Auvers-sur-Oise. Il entrera en ...
04 JUIL. 2022  
Clément Beaune, nouveau ministre français des Transports Clément Beaune, nouveau ministre français des Transports
C'était clairement une grande absence du précédent gouvernement d'Élisabeth Borne suite au départ de Jean-Baptiste Djebbari au mois de mai, ...
04 JUIL. 2022  
Daher renforce encore sa position dans la production d'aérostructures en Amérique du Nord Daher renforce encore sa position dans la production d'aérostructures en Amérique du Nord
Daher a finalisé le rachat d'une usine d'assemblage d'aérostructures métalliques et composites auprès de l'industriel américain Triumph le 1er juillet. ...
01 JUIL. 2022  
Heathrow : les anciens slots d'Aeroflot redistribués Heathrow : les anciens slots d'Aeroflot redistribués
Les 64 créneaux hebdomadaires qui appartenaient à Aeroflot à l'aéroport de Londres Heathrow ont finalement été redistribués à d'autres compagnies ...
Cette sélection d'actualités est issue de la rubrique ALERTAVIA. Les abonnés du Journal de l'Aviation ont accès à un nombre beaucoup plus important d'actualités chaque jour. Pour en savoir plus, découvrez nos différentes formules d'abonnement.
Les derniers articles Passion
01 JUIL. 2022
L'excellence de l'internat suisse
Les poussins de l'armée de l'Air et de l'Espace sont formés sur le Pilatus PC-21 depuis 2019. Une réussite helvétique qui vola pour la première fois en ...
30 JUIN 2022
Blue Jaag : le virtuel au service du réel
Adeptes de jeux vidéos, n'avez-vous jamais souhaité être aux commandes d'un véritable avion mais pensé que cela ne resterait qu'un doux rêve? Songé à réaliser des missions opérationnelles ...
27 JUIN 2022
Le temps des hélices 2022 : Contre vents et marées
Pour cette édition du Temps des Hélices la météo fut un véritable défi, surtout le dimanche avec une alternance d'averses - certaines copieuses - mais le spectacle a ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Les plus belles images du Tour 2022 de Rêves de Gosse Embarquement immédiat pour 2022 avec le Podcast de l'Aviation
C'est Noël avec Le Podcast de l'Aviation Quelques pistes pour un Noël résolument aéro
« J'ai pris une claque immédiate » - José Garcia, acteur et parrain de l'association Rêves de Gosse « L'aviation apporte une grosse concentration, une grande liberté en plein ciel, un apaisement... » - Albert Dupontel, acteur, réalisateur et pilote
Entretien avec Jean-Luc Charron, président de la Fédération Française Aéronautique Pour sa 3e édition, Air Legend célèbre les batailles de France et d'Angleterre avec des avions d'exception
IL Y A 16 HEURES
Corsair se sépare de son dernier Airbus A330-200
IL Y A 16 HEURES
Boeing remonté contre les récentes mégacommandes chinoises remportées par Airbus
IL Y A 16 HEURES
Elbit décroche un nouveau client en Asie-Pacifique pour son système C-MUSIC
IL Y A 16 HEURES
L'Allemagne, future première puissance militaire en Europe ?
IL Y A 17 HEURES
Air France-KLM finalise l'acquisition de 200 LEAP pour équiper ses futurs Airbus A320neo
L'Allemagne, future première puissance militaire en Europe ?
« Contrairement au revenge travel des touristes, les voyageurs d'affaires sont restés dans une logique de restriction budgétaire », Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du Voyage
« Le SCAF fait partie de nos cibles », Jean-Marie Carvalho, Vice président d'Actuation Systems chez Collins Aerospace
Les articles les plus lus
Air France tient enfin sa revanche
Les nouvelles grandes ambitions de Ben Smith pour Transavia
La Norvège va retourner ses NH90 et annuler l'intégralité de sa commande
Nous avons testé « VUE », le nouveau siège de classe affaires long-courrier pour avions monocouloirs de Safran
« Le SCAF fait partie de nos cibles », Jean-Marie Carvalho, Vice président d'Actuation Systems chez Collins Aerospace
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2022 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT