Alliances   |   Compagnies régulières   |   Cargo   |   Régionales   |   Low Cost   |   Charter   |   Aviation d'affaires   |   Inflight   |   Aéroports   |   Leasing   |   Sécurité
 
Actualité aéronautique La Cour des comptes dénonce des accords illicites entre Ryanair et l'aeroport de Beauvais
Transport aérien

Low cost

La Cour des comptes dénonce des accords illicites entre Ryanair et l'aeroport de Beauvais

AFP
20/06/2017 | 462 mots

La Cour des comptes étrille la gestion de l'aéroport de Beauvais dans un référé publié lundi, dénonçant en particulier les "accords illicites" conclus avec la compagnie irlandaise Ryanair.

Entre les remises commerciales "injustifiées" et les prestations "assurées à perte", la société exploitant de l'aéroport de Beauvais-Tillé (SAGEB, détenue par la Chambre de commerce et d'industrie de l'Oise et le groupe Transdev) "s'est privée d'environ 85 millions d'euros de produits, dont 78 millions au bénéfice de la seule compagnie Ryanair" entre 2008 et 2014, précise la Cour.

Ces ristournes "constituent des avantages importants et injustifiés", qui ont été accordés "sans aucune autorisation" de l'entité propriétaire de l'aéroport (SMABT, contrôlé par la région, le département et l'agglomération).

Les magistrats contestent d'abord les tarifs des redevances aéroportuaires, "bien moindres" que ceux d'autres aéroports comparables mais compensés par les recettes de la liaison par autocar avec Paris, exploitée par l'entreprise TPB, filiale de la SAGEB.

"Les usagers de la ligne de bus (...) financent donc les services aéroportuaires, à la place des compagnies aériennes", estiment-ils.

La Cour considère par ailleurs que "les activités d'assistance en escale pour le compte des compagnies aériennes sont (...) assurées à perte par la SAGEB", qui conteste cette accusation mais indique "ne pas tenir de comptabilité commerciale séparée" pour ces prestations.

Principal bénéficiaire de ces avantages, Ryanair génère depuis vingt ans plus de 80% du trafic de l'aéroport, mais "seule une télécopie tient lieu de contrat (...) de 2002 à 2012", rendant l'accord "juridiquement fragile" et "préjudiciable" à la SAGEB, qui a concédé au fil des ans des rabais croissants à son principal client.

Ces arrangements n'ont fait "l'objet d'aucune notification" à l'Etat ni à la Commission européenne et "l'analyse des échanges entre Ryanair et la SAGEB démontre l'intention délibérée des parties de déroger" aux tarifs en vigueur.

Les magistrats déplorent aussi les "lacunes" du SMABT, l'absence de réaction du préfet et les manquements des commissaires aux comptes. Ils demandent enfin à l'Etat d'"analyser les impacts fiscaux des accords illicites entre la compagnie Ryanair et le gestionnaire de l'aéroport" de Beauvais.

Contacté par l'AFP, Ryanair a assuré n'avoir bénéficié d'aucune "subvention ou aide publique".

"Nous négocions des contrats commerciaux de manière indépendante avec nos aéroports, qui se conforment tous entièrement aux règles de la concurrence", a encore ajouté la compagnie irlandaise.

 
La Newsletter et les Alertes du Journal de l'Aviation
Les articles dans la même thématique

La Cour des comptes dénonce les "accords illicites" entre l'aéroport de Beauvais et Ryanair

Alitalia reçoit 32 expressions d'intérêt

Plus de bénéfices, plus d'avions, plus de services mais autant de prudence chez Ryanair

Les vols en correspondance, nouveau pas de géant franchi par Ryanair dans sa transformation

Brexit : Ryanair agite le risque d'une interruption des vols

Possibles turbulences dans le ciel britannique en cas de Brexit dur

Ryanair va lancer ses premiers vols vers l'Ukraine

Ryanair : un accord avec une ex-hôtesse éteint des poursuites en Norvège

A lire dans la même rubrique
Bourget 2017 : le transport aérien inspiré par la prudence dans un monde incertain
El Al présente l'intérieur de son Boeing 787
L'IATA pousse les gouvernements européens vers le Ciel unique
 
Les aéroports européens inquiets face au Brexit
Les A380 de Singapore Airlines quittent Paris
L'IATA relève ses prévisions pour 2017
26/06 Notre-Dame-des-Landes: les collectivités favorables appellent à faire respecter le referendum
26/06 Les forces spéciales allemandes reçoivent leur dernier H145M
26/06 L'Apache s'essaye à l'arme laser
26/06 Bourget 2017 : la nouvelle génération Euroflir 410 livre ses petits secrets
26/06 Partenariats pour Safran au salon du Bourget
26/06 Première sortie en mer du porte-avions britannique HMS Queen Elizabeth
26/06 Photo : Le Queen Elizabeth prend la mer
26/06 Le Mirage 2000D nouvelle génération en route vers les essais en vol
AGENT PROCUREMENT REPARATIONS H/F
CORSAIR
RESPONSABLE D'AFFAIRES AÉRONAUTIQUE (H/F)
VISION SYSTEMS
RESPONSABLE ÉQUIPEMENT EGPWS (H/F)
SCALIAN
CHEF D’ESCALE DE PERMANENCE (H/F)
Aéroport de Bordeaux Mérignac
TECHNICIEN(NE) MCO H/F
NEXEYA FRANCE
AJUSTEUR MONTEUR (H/F)
PROMAN Agence de Pau
INGÉNIEUR D’AFFAIRES AÉRONAUTIQUE (H/F)
SAINT GOBAIN SULLY
INGENIEUR LOGICIEL DRONES (H/F)
AUSY
 
© 2017 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus