Alliances   |   Compagnies régulières   |   Cargo   |   Régionales   |   Low Cost   |   Charter   |   Aviation d'affaires   |   Inflight   |   Aéroports   |   Leasing   |   Sécurité
Actualité aéronautique La Cour des comptes dénonce les "accords illicites" entre l'aéroport de Beauvais et Ryanair
Transport aérien

Low cost

La Cour des comptes dénonce les "accords illicites" entre l'aéroport de Beauvais et Ryanair

AFP
19/06/2017 | 411 mots

La Cour des comptes étrille la gestion de l'aéroport de Beauvais dans un référé publié lundi, dénonçant en particulier les "accords illicites" conclus avec la compagnie irlandaise Ryanair.

Entre les remises commerciales "injustifiées" et les prestations "assurées à perte", la société exploitant de l'aéroport de Beauvais-Tillé (SAGEB, détenue par la Chambre de commerce et d'industrie de l'Oise et le groupe Transdev) "s'est privée d'environ 85 millions d'euros de produits, dont 78 millions au bénéfice de la seule compagnie Ryanair" entre 2008 et 2014, précise la Cour.

Ces ristournes "constituent des avantages importants et injustifiés", qui ont été accordés "sans aucune autorisation" de l'entité propriétaire de l'aéroport (SMABT, contrôlé par la région, le département et l'agglomération).

Les magistrats contestent d'abord les tarifs des redevances aéroportuaires, "bien moindres" que ceux d'autres aéroports comparables mais compensés par les recettes de la liaison par autocar avec Paris, exploitée par l'entreprise TPB, filiale de la SAGEB.

"Les usagers de la ligne de bus (...) financent donc les services aéroportuaires, à la place des compagnies aériennes", estiment-ils.

La Cour considère par ailleurs que "les activités d'assistance en escale pour le compte des compagnies aériennes sont (...) assurées à perte par la SAGEB", qui conteste cette accusation mais indique "ne pas tenir de comptabilité commerciale séparée" pour ces prestations.

Principal bénéficiaire de ces avantages, Ryanair génère depuis vingt ans plus de 80% du trafic de l'aéroport, mais "seule une télécopie tient lieu de contrat (...) de 2002 à 2012", rendant l'accord "juridiquement fragile" et "préjudiciable" à la SAGEB, qui a concédé au fil des ans des rabais croissants à son principal client.

Ces arrangements n'ont fait "l'objet d'aucune notification" à l'Etat ni à la Commission européenne et "l'analyse des échanges entre Ryanair et la SAGEB démontre l'intention délibérée des parties de déroger" aux tarifs en vigueur.

Les magistrats déplorent aussi les "lacunes" du SMABT, l'absence de réaction du préfet et les manquements des commissaires aux comptes. Ils demandent enfin à l'Etat d'"analyser les impacts fiscaux des accords illicites entre la compagnie Ryanair et le gestionnaire de l'aéroport" de Beauvais.

 
La Newsletter et les Alertes du Journal de l'Aviation
Les articles dans la même thématique

Trois compagnies pourraient se partager les actifs majeurs d'Air Berlin

Ryanair demande une limitation de la consommation d'alcool dans les aéroports britanniques

Ryanair inquiet du manque de progrès vers un accord aérien post-Brexit

La compagnie irlandaise Ryanair candidate à la reprise d'Alitalia

Ryanair améliore ses bénéfices au 1T mais affiche sa prudence

Ryanair annule son projet de desservir l'Ukraine

Ryanair prêt à faire une offre sur Alitalia en cas de changements majeurs

La Cour des comptes dénonce des accords illicites entre Ryanair et l'aeroport de Beauvais

A lire dans la même rubrique
Air France-KLM acquiert 31% de Virgin Atlantic et fait entrer Delta et China Eastern à son capital
ADP affirme ses ambitions internationales
IndiGo veut utiliser Air India pour se lancer sur le low-cost long-courrier
 
Bye bye Boost ! Air France présente Joon
Eurowings ouvre sa seconde base long-courrier à Munich
Japan Airlines : « les A350 seront déployés sur le réseau domestique »
18/08 Le Mi-172A2 reçoit sa certification russe
18/08 Avec le TDRS-M, la NASA aide les astronaute à communiquer
18/08 Le 1er CS300 de Korean Air fait son roll-out
18/08 Le Boeing 747 d'essais de GE Aviation fait ses adieux
18/08 Boeing étend ses installations d'Helena pour soutenir la production du 777X
17/08 Grève à l'aéroport de Fort de France: la FNAM demande une sortie de conflit
17/08 Nouvelle application en Inde pour Sentinel-1
17/08 L'Inde autorise l'achat de six hélicoptères d'attaque pour 650 M USD à Boeing
INGÉNIEUR MÉTHODES (H/F)
MASER ENGINEERING
MÉCANICIEN AÉRONAUTIQUE (H/F)
AIR ARCHIPELS
MECANICIENS AVION (H/F)
Airbase LTD
AGENT MCC (MAINTENANCE CONTROL CENTER) (H/F)
Transavia
MÉCANICIEN HÉLICOPTÈRE (H/F)
BABCOCK INTERNATIONAL GROUP
RESPONSABLE QUALITE (H/F)
SOCIETE CONFIDENTIELLE
CONTRÔLEUR DIMENSIONNEL P2/P3 MÉCANIQUE GÉNÉRALE (H/F)
RAFAUT
COPILOTE QUALIFIÉ SUR FALCON 2000S - PARIS (H/F)
TAG Aviation SA
© 2017 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus