La Norvège va retourner ses NH90 et annuler l'intégralité de sa commande

Romain Guillot
le 10/06/2022 , Hélicoptères
C'est une très mauvaise nouvelle pour le programme NH90 de NHIndustries. La Norvège va retourner ses hélicoptères militaires NH90, jugeant désormais que l'hélicoptère européen « ne pourra pas répondre aux besoins des Forces Armées », selon le communiqué diffusé par le ministère de la Défense norvégien. Pire, Oslo veut un remboursement sur les appareils déjà livrés à la Forsvaret et va résilier l'intégralité du contrat. La raison est évidemment directement liée au retard de livraisons et à la faible disponibilité des exemplaires livrés (700 heures en moyenne contre 3900 heures de vol par an envisagées), alors que ces derniers ne sont pas tous en version définitive.

« Nous avons essayé à plusieurs reprises de résoudre les problèmes en collaboration avec le fournisseur, mais plus de 20 ans après la conclusion du contrat, nous sommes toujours sans hélicoptères capables de faire le travail pour lequel ils ont été achetés, et sans que le fournisseur puisse présenter des solutions réalistes aux problèmes » a déclaré Gro Jære, le directeur du matériel de défense pour la Norvège.

« Quel que soit le nombre d'heures de travail de nos techniciens, ou le nombre de pièces que nous commandons, il ne sera jamais possible de rendre les NH90 compatibles avec les exigences des forces armées norvégiennes », a pour sa part annoncé le nouveau ministre norvégien de la Défense Bjoern Arild Gram lors d'une conférence de presse à Oslo.

Le gouvernement norvégien a donc décidé de mettre fin à l'introduction progressive du NH90 et va tout simplement résilier le contrat avec NHIndustries, tout en exigeant le remboursement d'environ 5 milliards de couronnes norvégiennes qui ont été versées (environ 500 millions d'euros), en plus des intérêts et autres dépenses. La Norvège précise aussi qu'en raison de la résiliation du contrat, les hélicoptères seront immédiatement mis hors service. À court terme, cela signifie que les missions que NH90 avait prévu de prendre en charge sont désormais annulées.

Pour rappel, la Norvège a commandé 14 hélicoptères multirôles à NHIndustries : 6 NH90 en version NFH/ASW (lutte anti-sous-marine) pour la Marine royale norvégienne et 8 NH90 NFH pour la Norwegian Coast Guard. Treize machines ont été livrées à ce jour, avec d'importants retards et des capacités tendues pour ses missions SAR, à tel point que la Norvège envisageait en décembre de louer d'autres hélicoptères civils pour assurer ses missions. Le Ministère de la Défense norvégien indique d'ailleurs que seuls 8 hélicoptères ont été livrés en version définitive.

Airbus Helicopters, qui détient une participation de 62,5% dans NHIndustries, aux côtés de Leonardo (32%) et GKN Fokker (5,5%), s'était pourtant rapprochée en février de l'entreprise publique norvégienne Kongsberg pour collaborer sur le support et les services pour les besoins des NH90 des forces armées norvégiennes.

Le ministère de la Défense de Norvège a par ailleurs déjà annoncé qu'il lançait une étude de sélection de concept pour trouver un hélicoptère maritime alternatif, alors que ses besoins en hélicoptères n'ont « pas diminué ».

« Il est donc important que nous commencions rapidement à combler le vide créé par le NH90. Nous examinerons plusieurs alternatives différentes pour répondre aux besoins opérationnels, mais nous devons être préparés au fait qu'il n'y a pas de solution facile, a expliqué le ministre norvégien de la Défense.
 
 

Partager cet article :

 

Dans la même thématique

Airbus Helicopters NH90 NHIndustries Forsvaret

 

l'actualité aéroNAUTIQUE à LA UNE

il y a 5 jours
L'Aviation Recrute...