La France et l'Espagne lancent le programme de modernisation de l'hélicoptère de combat Tigre

Romain Guillot
le 03/03/2022 , Hélicoptères, Contrats de défense
Le programme Tigre Mark III est lancé, mais sans l'Allemagne. L'OCCAR (Organisation Conjointe de Coopération en matière d'Armement) au nom de la DGA (Direction générale de l'armement) pour la France et de la DGAM (Dirección General de Armamento y Material) pour l'Espagne, a attribué un contrat à Airbus Helicopters pour le développement, la production et le soutien initial du programme Tigre MkIII. Le contrat de 4 milliards d'euros prévoit la modernisation de 42 Tigre pour la France (avec une option pour 25 appareils supplémentaires) et 18 Tigres pour l'Espagne, soit 60 hélicoptères au départ.

« Le Tigre MkIII apportera une solution européenne au besoin des armées pour un hélicoptère d'attaque à la pointe de la technologie qui sera opérationnel pour les décennies à venir. Avec cette modernisation, le Tigre restera un atout moderne et essentiel pour les armées qui l'emploient. Le programme renforcera aussi la coopération européenne », a déclaré Bruno Even, président d'Airbus Helicopters.

Le Tigre Mark III est une modernisation à mi-vie et en profondeur de l'hélicoptère d'attaque européen. Le programme vient ainsi prolonger son service opérationnel au-delà de 2050.

Le nouveau standard permettra ainsi au Tigre d'être pleinement connecté au sein des systèmes de numérisation du champ de bataille. Il comprendra l'intégration du viseur optronique Strix NG de Safran et de la suite avionique FlytX de Thales, du casque à viseur intégré Topowl numérisé (DD) de Thales, d'un système de navigation global par satellite de Thales, d'un système IFF modernisé d'Indra et d'un système de navigation inertiel de Safran. Le système de communication comprendra la radio Contact de Thales et une liaison de données dédiée aux échanges d'images avec les drones.

Côté armements, les Tigre MkIII français emporteront le futur missile air-sol MAST-F (dérivé du missile moyenne portée MMP) et le nouveau missile air-air Mistral 3 de MBDA. Ils disposeront d'un système de gestion du champ de bataille ATOS et le système d'autoprotection contre la menace des missiles antiaériens sera modernisé (contre-mesures Thales).

Les Tigre MkIII espagnols pourront quant à eux emporter des roquettes de 70 mm guidées et un nouveau missile air-sol. Les 18 Tigre espagnols se verront aussi équipés de la liaison de données L-16 et de fonctionnalités de communication par satellite. Ils seront par ailleurs dotés d'un système de combat fourni par Indra.

Le vol du premier prototype du Tigre MkIII est prévu pour 2025. Les livraisons débuteront en 2029 pour la DGA est en 2030 pour l'Espagne. Les travaux de développement puis de modernisation des Tigre seront réalisés sur les sites d'Airbus Helicopters d'Albacete (Espagne), de Donauwörth (Allemagne) et de Marignane (France). La DGA précise qu'environ 600 emplois hautement qualifiés vont être générés sur le site d'Airbus Helicopters à Marignane pour la phase de développement de 2022 à 2029 ainsi que 300 chez les sous-traitants, et 150 pour la phase de production de 2027 à 2036.

Airbus note que l'accord prévoit que l'Allemagne pourra rejoindre le programme au standard 3 ultérieurement, alors que son retrait freine l'ensemble des ambitions du programme. L'Allemagne représente un potentiel de 51 Tigre supplémentaires, de quoi réduire les coûts unitaires du programme de modernisation.




 
 

Partager cet article :

 

Dans la même thématique

Tigre Tigre MkIII Airbus Helicopters Thales Safran Indra OCCAR DGA

 

l'actualité aéroNAUTIQUE à LA UNE

il y a 5 jours
L'Aviation Recrute...