La nouvelle organisation du MCO des moteurs M88 des Rafale français devient concrète

Romain Guillot
le 08/09/2022 , , Contrats de défense
La Direction de la Maintenance aéronautique (DMAé), le Service industriel de l'aéronautique du ministère des Armées (SIAé) et le motoriste Safran Aircraft Engines ont inauguré l'organisme tripartite en charge de piloter les activités de maintenance du moteur du Rafale, le M88.

L'inauguration de l'instance de pilotage du nouveau MCO du M88 était organisée à l'AIA de Bordeaux le 12 juillet dernier et vient concrétiser la mise en place des marchés BOLERO et OPERA notifiés en 2021, respectivement à Safran et au SIAé, pour soutenir le moteur de l'avion de combat Rafale sur 10 ans. Le pilotage du soutien est d'ailleurs implanté à l'atelier du SIAé à Bordeaux.

Ces deux contrats dit « verticalisés » s'étalent sur 10 ans et viennent réduire le nombre de contrats de soutien sur les moteurs tout en offrant un engagement de performance sur la disponibilité des M88, avec une « couverture aérienne de plus de 400 000 heures de vol » jusqu'en 2030.

Le contrat BOLERO avait été notifié à Safran Aircraft Engines le 1er août 2021 et porte sur les moteurs et leurs calculateurs, avec la fourniture du soutien technique, des pièces ou modules (neufs ou réparés) ainsi que la maintenance des moyens de soutien étatiques. Il est associé au marché RAVEL (RAfale VErticaLisé) qui avait quant à lui été notifié à Dassault Aviation en avril 2019 pour le MCO des Rafale, hors moteurs.

Le contrat OPERA (Optimisation de l'entretien du Rafale) avait quant à lui été signé en novembre 2021 en venant mettre en place des guichets technico-logistiques sur les bases de l'Armée de l'Air et de l'Espace (AAE).

L'instance de pilotage du MCO du M88 vient ainsi faciliter les échanges pour favoriser les synergies industrielles. Ce plateau travaille avec les acteurs de terrain localisés sur les bases et avec les centres de maintenance.

Pour rappel, le réacteur M88 a franchi en juillet le cap du million d'heures de fonctionnement, en comptabilisant les heures accumulées par les appareils vendus à l'export. Safran Aircraft Engines travaille actuellement sur une évolution du M88 pour le standard F4 du Rafale qui bénéficiera à la France, mais aussi aux Émirats arabes unis. Cette évolution sera déployée à partir de 2025 et comprendra plus d'électronique embarquée qui permettra de stocker un nombre plus important de données nécessaires pour la maintenance prédictive intégrée.


L'inauguration de l'instance de pilotage du nouveau MCO du M88 était organisée à l'AIA de Bordeaux le 12 juillet dernier, un évènement co-présidé par le SIAé, la DMAé et Safran Aircraft Engines. Photo © SIAé
 
 

Partager cet article :

 

Dans la même thématique

M88 DMAé SIAé Safran Rafale BOLERO OPERA

 

l'actualité aéroNAUTIQUE à LA UNE

il y a 5 jours
L'Aviation Recrute...