À la Une  |  ALERTAVIA  |  Le Podcast  |  Industrie  |  Transport aérien  |  MRO & Support  |  Interiors & PaxExp  |  Aviation & Environnement  |  Passion  |  Agenda  |  EN
 
Actualité aéronautique Transport aérien Afrique du Sud : feu vert des créanciers de SAA pour supprimer 2700 emplois

Afrique du Sud : feu vert des créanciers de SAA pour supprimer 2700 emplois

AFP
15 JUIL. 2020 | 504 mots

Les créanciers de la compagnie aérienne sud-africaine ruinée SAA ont approuvé un plan de restructuration, qui se traduira par la suppression de 2.700 emplois et la création d'une nouvelle société, a annoncé mardi le ministère des Entreprises publiques.

86% des créanciers de South African Airlines (SAA) ont voté en faveur du plan de restructuration de la compagnie publique lors d'une réunion, selon un communiqué du ministère.

Un total de 2.700 personnes, soit environ 60% du personnel de SAA, vont être licenciées, a précisé à l'AFP le ministère. Un autre millier va être mis au chômage technique et un millier d'employés seront gardés.

La restructuration va nécessiter un apport financier de 10 milliards de rands (526 millions d'euros ou 596 millions de dollars), selon le gouvernement.

Le plan désormais adopté, la priorité est de "concrétiser les engagements du gouvernement en termes de financement", a précisé le ministère des Entreprises publiques.

"Une nouvelle compagnie aérienne, restructurée, compétitive, créée à partir de l'ancienne, est la meilleure option pour repartir immédiatement dans les airs", a-t-il encore estimé.

Cette solution, qui passe par "une restructuration fondamentale de SAA", est "bien meilleure pour les créanciers et les employés de SAA qu'une liquidation", a-t-il assuré.

"Nous nous sommes battus sans relâche pour éviter la liquidation de la compagnie et nous sommes soulagés que cette entité stratégique (...) ait été sauvée de l'effondrement total", ont réagi la Nusma et la Sacca. Ces deux syndicats avaient orchestré une grève de plusieurs semaines en novembre autour de revendications salariales, ce qui avait conduit à l'annulation de nombreux vols.

"Bien que nous ne soyons pas pleinement satisfaits du plan, et que nous en subirons les manquements en temps voulu, nous sommes soulagés que le processus de sauvetage de l'entreprise, lent et caractérisé par un certain gâchis, s'approche de son terme", ont encore fait valoir les deux organisations.

Lourdement endettée et récemment placée en redressement, SAA n'a enregistré aucun bénéfice depuis 2011 et ne survit depuis des années que sous perfusion permanente d'argent public.

Symbole de la mauvaise gestion des entreprises publiques qui a caractérisé le règne de l'ex-président de l'Afrique du Sud Jacob Zuma (2009-2018), la compagnie a été contrainte de supprimer de nombreuses liaisons en 2020, avant même la pandémie de Covid-19.

Le principal parti d'opposition, l'Alliance démocratique (DA), a jugé mardi "immorale" l'approbation du plan de restructuration, qu'elle a chiffré à 16,6 milliards de rands (873 millions d'euros).

"Des centaines de milliers de Sud-Africains qui ont perdu leur emploi à cause du Covid-19 vont (...) voir que 16,6 milliards de rands sont engloutis dans un trou noir", a prévenu la DA dans un communiqué.

Sur le même thème
Afrique du Sud : l'origine du demi-milliard d'euros pour sauver SAA reste à déterminer (ministre) Afrique du Sud : l'origine du demi-milliard d'euros pour sauver SAA reste à déterminer (ministre)
Afrique du Sud : l'opposition saisit la justice contre la restructuration de SAA Afrique du Sud : l'opposition saisit la justice contre la restructuration de SAA
Les derniers articles Transport aérien
IL Y A 20 HEURES
Hausse de l'activité pour Vista Global
Si les vols d'affaires ont eux aussi été touchés par la crise, 2020 n'aura pas été une année si noire pour Vista Global. La maison-mère de VistaJet et ...
22 JAN. 2021
KLM suspend tous ses vols long-courrier et supprime près d'un millier d'emplois
Les nouvelles restrictions imposées par le gouvernement néerlandais dans l'espoir de limiter la propagation des nouveaux variants du SARS-CoV-2 vont avoir un impact terrible sur KLM. La compagnie ...
22 JAN. 2021
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine
Industrie & Technologie Daher livre un premier Kodiak en France Daher annonce avoir livré un premier Kodiak 100 destiné à un client français. Il s'agit de la société Héli-Béarn, opérateur ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
L'Airbus A220 fera partie intégrante du plan de relance d'Air Burkina Près d'un tiers de la flotte mondiale des avions de ligne reste encore immobilisé aujourd'hui
250 avions commerciaux déjà connectés à l'European Aviation Network d'Inmarsat L'IATA redoute les six prochains mois
Les enchères montent pour le rachat de Signature Aviation Quelles perspectives pour les compagnies africaines en 2021 ?
Afrique : Le marché du fret aérien en pleine relance se heurte à la pénurie de capacité et aux lacunes de la chaine logistique ANALYSE : Quel avenir pour les acteurs du « wet-lease » dans le monde d'après ?
IL Y A 1 HEURE
Alaska Airlines reçoit son tout premier Boeing 737 MAX
IL Y A 2 HEURES
Southwest Airlines reçoit sept Boeing 737 MAX
IL Y A 2 HEURES
Frontier Airlines confie la motorisation de ses Airbus A320neo à Pratt & Whitney
IL Y A 20 HEURES
Le contrat des Rafale grecs est signé !
IL Y A 20 HEURES
Hausse de l'activité pour Vista Global
Panique à bord du transport aérien français, « jusqu'à nouvel ordre »
Pourquoi AKKA se renforce dans le maintien de la navigabilité des avions les plus récents
Les articles les plus lus
Nouveaux Rafale, A330 MRTT, hélicoptères Panther : Comment la France met le paquet en Inde
La police du ciel Suisse bientôt opérationnelle 24 heures sur 24
Volotea va aussi se mettre à l'Airbus A320
Une nouvelle année en perspectives pour l'aéronautique civile
L'équipage du Boeing 737-500 de Sriwijaya Air n'a pas émis de signal de détresse
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2021 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT