À la Une  |  ALERTAVIA  |  Le Podcast  |  Industrie  |  Transport aérien  |  MRO & Support  |  Interiors & PaxExp  |  Aviation & Environnement  |  Passion  |  Agenda  |  EN
 
Actualité aéronautique Transport aérien Ryanair va baisser les salaires au Royaume-Uni pour conserver des emplois

Ryanair va baisser les salaires au Royaume-Uni pour conserver des emplois

Le Journal de l'Aviation avec AFP
09 JUIL. 2020 | 419 mots
Ryanair va baisser les salaires au Royaume-Uni pour conserver des emplois
© Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés

La compagnie aérienne irlandaise Ryanair a annoncé mercredi s'être mise d'accord avec les syndicats pour baisser les salaires de ses hôtesses de l'air et stewards, afin de sauver des "centaines" d'emplois au Royaume-Uni, menacés par les conséquences de la pandémie de Covid-19.

L'accord prévoit une réduction des salaires des hôtesses de l'air et stewards de 5 à 10%, qui seront progressivement restaurés sur quatre ans, a annoncé dans un communiqué la compagnie à bas coûts, qui estime que sa fréquentation diminuera de 50% pendant toute la durée de la pandémie.

"Nous nous réjouissons que notre personnel de bord ait accepté cet accord (...) qui permettra de sauver des centaines d'emplois au Royaume-Uni", a déclaré le directeur général de la compagnie Eddie Wilson, soulignant que ce résultat montrait "l'engagement" du personnel "à travailler avec Ryanair pour surmonter cette crise".

Après avoir envisagé en mai de supprimer 3.000 postes, l'entreprise a salué un accord qui va lui "permettre de flexibiliser son fonctionnement pendant la crise du Covid-19" et ouvre "la voie à une reprise, lorsque les affaires reviendront à la normale".

La semaine dernière déjà, le transporteur irlandais avait annoncé la conclusion d'un accord similaire avec ses pilotes, qui avaient accepté de réduire leurs salaires de 20%, ainsi que d'adopter "des schémas de travail plus flexibles" et des "améliorations de la productivité sur les tableaux de service".

Avec la pandémie de nouveau coronavirus, les compagnies aériennes basées au Royaume-Uni ont souffert d'une baisse des activités causée par le confinement instauré le 23 mars, mais aussi par la période de quarantaine imposée depuis le 8 juin par le gouvernement britannique à tous les voyageurs en provenance de l'étranger.

Ryanair a ainsi indiqué que son nombre de passagers avait chuté de 97% en juin par rapport à l'année précédente, passant de 14,2 millions à 400.000 voyageurs.

Sous la pression du secteur touristique, le Premier ministre Boris Johnson a finalement décidé d'exempter à partir de vendredi les voyageurs venant de quelque 70 pays et territoires de ces 14 jours d'isolement en Angleterre, pour le plus grand soulagement des compagnies aériennes.

Plusieurs d'entre elles se trouvent cependant encore dans l'incertitude. British Airways prévoit ainsi de supprimer jusqu'à 12.000 emplois en raison de l'impact durable du nouveau coronavirus sur son activité.

Sur le même thème
Ryanair accuse une perte au premier semestre à cause de l'effondrement du trafic Ryanair accuse une perte au premier semestre à cause de l'effondrement du trafic
Ryanair conteste le plan de sauvetage de TAP devant la justice européenne Ryanair conteste le plan de sauvetage de TAP devant la justice européenne
Ryanair va abaisser de 20% les salaires des pilotes en Espagne Ryanair va abaisser de 20% les salaires des pilotes en Espagne
Ryanair réduit de 20% ses vols en septembre et octobre Ryanair réduit de 20% ses vols en septembre et octobre
Les derniers articles Transport aérien
27 NOV. 2020
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine
Industrie & Technologie Le Sénat encourage les compagnies à acheter des avions neufs Dans le cadre de l'examen de la seconde partie du projet de loi de finances pour 2021, ...
26 NOV. 2020
L'IATA lance un programme de compensation carbone
Après des années de communication défaillante, le transport aérien n'a de cesse de vouloir démontrer son engagement en faveur de la réduction de ses émissions de CO2. Si ...
26 NOV. 2020
China Southern opte pour la plateforme Cassiopée Alpha de Safran pour l'analyse de ses données de vol
China Southern Airlines a signé un contrat avec Safran Electronics & Defense pour pouvoir utiliser les services de sa plateforme digitale Cassiopée Alpha afin de collecter, traiter et ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
L'IATA lance un programme de compensation carbone Nouvelle dégradation des prévisions pour les compagnies aériennes mais des opérations à l'équilibre au 4e trimestre 2021
L'aérien s'organise pour tenter d'imposer le dépistage face à la quarantaine Royal Air Maroc : un plan de sauvetage dans la douleur
La part des loueurs dans la flotte mondiale d'avions commerciaux proche de la bascule Comment la covid va modifier les habitudes de voyage en avion
Etihad passe à la vitesse supérieure dans le redimensionnement de ses activités Qantas célèbre son centenaire en pleine crise
27 NOV. 2020
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine
27 NOV. 2020
Delta Air Lines teste des vols sans quarantaine entre les Etats-Unis et l'Europe
27 NOV. 2020
Embraer va installer des filtres HEPA sur ses ERJ 145
26 NOV. 2020
Aero HygenX va développer une version optimisée pour les Dash 8 de son robot de désinfection par UVC avec De Havilland Canada
26 NOV. 2020
L'IATA lance un programme de compensation carbone
Le secteur aéronautique peut désormais se fixer un calendrier de reprise
Pourquoi AKKA se renforce dans le maintien de la navigabilité des avions les plus récents
Les articles les plus lus
Le secteur aéronautique peut désormais se fixer un calendrier de reprise
Une grande vision de l'avenir de l'aviation
Quelles compagnies aériennes ont le plus de chances de survivre à la crise covid ? L'analyse d'Emmanuel Combe
Singapore Airlines poursuit le programme de rétrofit de ses Airbus A380
La sortie de crise du programme 737 MAX n'est pas pour demain
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2020 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT