Se connecter      Rechercher un article      Newsletter      Alertavia      S'ABONNER
À la Une  |  ALERTAVIA  |  Industrie  |  Transport aérien  |  MRO & Support  |  Interiors & PaxExp  |  Aviation & Environnement  |  Passion  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Transport aérien Aérien et automobile : Barbara Pompili pour des « contreparties » écologiques aux aides

Aérien et automobile : Barbara Pompili pour des « contreparties » écologiques aux aides

AFP
09 JUIL. 2020 | 583 mots

La nouvelle ministre de l'Environnement Barbara Pompili a plaidé jeudi pour des "contreparties" écologiques aux plans de soutien aux secteurs de l'aéronautique et l'automobile, pour les inciter à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

"Sur ces 20 milliards pour l'aéronautique et la voiture, j'ai proposé, et j'ai été soutenue par le groupe (LREM) quand j'étais encore députée, de faire une conditionnalité de ces aides, donc on a un amendement qui j'espère va passer qui va permettre de lancer la machine", a déclaré la ministre sur Franceinfo.

A ces industries, le gouvernement dit: "On vous soutient (...) mais il faut qu'il y ait un peu de contreparties, et même pas qu'un peu", a-t-elle ajouté. "Il faut que vous vous engagiez dans une réduction des gaz à effet de serre, que vous publiiez ces engagements. Cette publication sera obligatoire si l'amendement est voté mais je pense qu'il le sera".

Si certains "ne jouent pas le jeu, il doit y avoir des sanctions", a-t-elle insisté.

Le 3e projet de loi de finances rectificative (PLFR 3) en discussion à l'Assemblée prévoit surtout des "plans de soutien et d'urgence sectoriels" face à la crise du coronavirus: 18 milliards d'euros pour le tourisme, 15 milliards pour l'aéronautique ou les 8 milliards du plan automobile.

Alors que le transport est le premier secteur d'émissions de gaz à effet de serre en France, le Haut Conseil pour le climat a réclamé que l'enjeu climatique soit mieux pris en compte dans le plan global de relance que dans ces mesures d'urgence.

"On va avoir des moyens pour enfin pousser l'écologie dans l'économie parce que cette crise terrible permet paradoxalement d'ouvrir des portes pour transformer l'économie", a estimé Barbara Pompili, affirmant avoir reçu de "grosses assurances" en la matière.

Les défenseurs de l'environnement s'interrogent sur la capacité à peser de cette quatrième ministre de la Transition écologique d'Emmanuel Macron, alors que même le populaire Nicolas Hulot avait renoncé après des déconvenues.

Mais cette crise "montre que nous sommes dans un système à bout de souffle et je crois que cette prise de conscience n'existait pas suffisamment quand Nicolas Hulot" était ministre, a estimé Barbara Pompili, assurant que des "feuilles de route" étaient en train d'être rédigées "pour que chaque ministère puisse prendre sa part dans la transition écologique".

Parmi ses priorités: la santé environnementale mais aussi la rénovation énergétique des bâtiments, pour laquelle elle a assuré qu'il y aurait "plus d'argent", sans donner de chiffre.

Regrettant des aides "pas suffisamment ciblées", elle a prôné un système "plus efficace" et insisté sur la nécessité de se concentrer sur "les rénovations complètes": "si vous changez une fenêtre ou si vous isolez votre toit, ce n'est pas suffisant".

Concernant l'interdiction de la publicité pour les véhicules très polluants type SUV, une des propositions de la Convention citoyenne, elle a indiqué vouloir "regarder de plus près" la question des "publicités qui incitent à des modes de consommation qui ne vont pas".

Mais "il faut qu'on fasse attention parce que moi, j'étais pour, mais il faudrait aussi dans ce cas-là interdire les pubs pour les confiseries".

Sur le même thème
Aviation : l'UE précise ses pistes pour réduire les émissions de CO2 Aviation : l'UE précise ses pistes pour réduire les émissions de CO2
Les derniers articles Transport aérien
25 SEPT. 2020
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine
Industrie & Technologie Le patron d'Airbus parle face à l'urgence de la situation du transport aérien Le Président exécutif d'Airbus Guillaume Faury revient dans une longue lettre sur les enjeux ...
25 SEPT. 2020
Le plan de nationalisation de Kenya Airways se grippe
Le cadre règlementaire devant conduire à la nationalisation de Kenya Airways divise les parties. Le Parlement a retardé l'étude du projet de loi relatif, arguant que celui-ci ...
24 SEPT. 2020
VistaJet essaie de verdir son activité avec SkyNRG
Alors que le sujet environnemental a su être maintenu parmi les priorités de l'aérien malgré la crise sanitaire, l'aviation d'affaires essaie de faire sa part. VistaJet, en tout ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Le plan de nationalisation de Kenya Airways se grippe VistaJet essaie de verdir son activité avec SkyNRG
L'IATA veut rendre les tests obligatoires pour tous avant l'embarquement Safety Line s'allie à SITA
Lufthansa va encore réduire ses coûts et sa flotte Contre les taxes, l'aérien appelle à soutenir la connectivité et l'innovation
Les aéroports doivent s'adapter maintenant pour éviter une saturation précoce à la reprise Pessimiste, Eurocontrol estime que le transport européen a atteint un plateau
IL Y A 8 HEURES
Qatar Airways a reçu près de 2 milliards de dollars d'aide publique
IL Y A 13 HEURES
Crash d'un avion militaire en Ukraine : 26 morts
25 SEPT. 2020
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine
25 SEPT. 2020
Le Boeing 737 MAX pourrait être bon pour le vol en Europe avant la fin de l'année
25 SEPT. 2020
Le plan de nationalisation de Kenya Airways se grippe
Rolls-Royce, futur talon d'Achille d'Airbus ?
Pendant la crise, IPECA reste en première ligne pour accompagner les salariés de l'aéronautique
Les articles les plus lus
L'Airbus A321P2F commence à voir grand
L'ATR 72-600F a pris son envol
Rolls-Royce, futur talon d'Achille d'Airbus ?
Le gouvernement pourrait revoir le calendrier de sa commande de 30 Rafale avec Dassault
Rétrospective : l'été aéronautique en France
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2020 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT