Se connecter      Rechercher un article      Newsletter      Alertavia      S'ABONNER
À la Une  |  ALERTAVIA  |  Industrie  |  Transport aérien  |  MRO & Support  |  Interiors & PaxExp  |  Aviation & Environnement  |  Passion  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Transport aérien Reprise du trafic aérien et « Safety », le même combat
L'édito

Reprise du trafic aérien et « Safety », le même combat

Romain Guillot
26 MAI 2020 | 503 mots
Reprise du trafic aérien et « Safety », le même combat
Photo © Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés
L'avion est le moyen de transport le plus sûr au monde, résultat de décennies d'avancées technologiques, de compréhension des facteurs humains et de mise en place d'une gestion des risques permanente. La reprise progressive du trafic aérien mondial, tant attendue, représente à elle seule un événement d'envergure historique par son ampleur, avec le retour en service de plus de 14 000 appareils au cours des six prochains mois. Mais cette reprise représente aussi un très sérieux défi pour la « Safety », une menace qui a d'ailleurs été formellement identifiée par l'OACI il y a quelques jours.

Sans vouloir présumer du travail des enquêteurs sur l'accident de l'appareil de Pakistan International Airlines (PIA) à Karachi, et à la vue des indices criants et concordants qui sont apparues quelques heures plus tard, comment ne pas aussi penser au contexte dans lequel le drame s'est produit, c'est-à-dire moins d'une semaine après la reprise d'une petite partie des vols intérieurs du pays ?

Les pilotes sont évidemment en première ligne, devant reconstituer leur expérience récente. Les moins expérimentés d'entre eux vont devoir redoubler d'efforts pour revenir au niveau et les simulateurs vont bientôt tourner à plein régime un peu partout sur la planète. Mais la fragilisation des opérateurs après l'immobilisation de leur flotte durant des semaines est aussi un élément important à prendre en compte pour la sécurité des vols. Le passé à tristement montré à bien des égards que les difficultés économiques pouvaient peser fortement sur les impératifs de sécurité, au mieux par de simples approximations opérationnelles, au pire par de graves manquements liés à des raisons comptables, par exemple en rognant sur certaines dépenses de maintenance.

Par ailleurs, de nombreuses compagnies aériennes se sont d'ores et déjà lancées dans des plans de réduction d'effectifs, certains massifs, pour alléger leurs coûts structurels en attendant que leur activité revienne à un niveau proche de celui d'avant crise. Mais ces restructurations présentent aussi un risque non négligeable au niveau de l'organisation de la sécurité des vols en interne, tout comme sur les procédures mises en place.

On l'aura compris, la restauration progressive des opérations devra être accompagnée d'un renforcement rigoureux des mesures existantes pour assurer la sécurité des passagers et des personnels pour tout l'écosystème du transport aérien, de la formation des équipages aux opérations de maintenance en ligne, à l'assistance au sol, à la navigation aérienne...

Car après l'immobilisation massive d'une grande partie de flotte mondiale, la reprise des vols crée assurément aussi une nouvelle situation exceptionnelle. Et si toutes les régions du monde ne sont pas logées à la même enseigne au regard des potentiels risques, le réflexe « Safety » devra être l'impératif de tous, partout, et plus que jamais.
Romain Guillot
Rédacteur en chef
Cofondateur du Journal de l'Aviation et d'Alertavia


Sur le même thème
Les derniers articles Transport aérien
IL Y A 6 HEURES
Un millier d'avions commerciaux sans repreneurs en 2021 ?
L'année 2021 s'annonce assez incertaine pour les loueurs d'avions. Ce n'est pas une surprise : tous les acteurs du secteur de l'aéronautique sont durement touchés par la crise ...
IL Y A 8 HEURES
Avec Opera, Stelia Aerospace propose un fauteuil affaires haut de gamme sur monocouloir
Si les préoccupations des compagnies aériennes et des passagers en termes d'expérience client semblent plutôt orientées sur l'hygiène en ce moment, Stelia Aerospace n'a pas renoncé à travailler ...
29 SEPT. 2020
L'avenir du transport aérien sera « low-cost »
À quoi pourra bien ressembler le monde du transport aérien dans les 10 ou 15 prochaines années ? L'exercice est difficile, alors que le secteur connaît la plus ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Vers une fin d'année plus mauvaise que prévu pour le transport aérien Le plan de nationalisation de Kenya Airways se grippe
VistaJet essaie de verdir son activité avec SkyNRG L'IATA veut rendre les tests obligatoires pour tous avant l'embarquement
Safety Line s'allie à SITA Lufthansa va encore réduire ses coûts et sa flotte
Contre les taxes, l'aérien appelle à soutenir la connectivité et l'innovation Les aéroports doivent s'adapter maintenant pour éviter une saturation précoce à la reprise
IL Y A 4 HEURES
Un vent d'optimisme souffle enfin sur le programme 737 MAX de Boeing
IL Y A 5 HEURES
Boeing confirme la fermeture de la ligne d'assemblage 787 à Everett
IL Y A 6 HEURES
Un millier d'avions commerciaux sans repreneurs en 2021 ?
IL Y A 8 HEURES
Avec Opera, Stelia Aerospace propose un fauteuil affaires haut de gamme sur monocouloir
IL Y A 13 HEURES
Rolls-Royce lance son plan de recapitalisation
L'avenir du transport aérien sera « low-cost »
Pendant la crise, IPECA reste en première ligne pour accompagner les salariés de l'aéronautique
Les articles les plus lus
L'Airbus A321P2F commence à voir grand
Rolls-Royce, futur talon d'Achille d'Airbus ?
L'ATR 72-600F a pris son envol
Rétrospective : l'été aéronautique en France
Airbus dévoile ses concepts d'avion à hydrogène, ZEROe
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2020 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT