Se connecter      Rechercher un article      Newsletter      Alertavia      JE M'ABONNE
Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Transport aérien Les dessertes aériennes de l'outre-mer, dernier rempart à l'effondrement du pavillon français
L'édito

Les dessertes aériennes de l'outre-mer, dernier rempart à l'effondrement du pavillon français

Romain Guillot
12 MAI 2020 | 386 mots
Les dessertes aériennes de l'outre-mer, dernier rempart à l'effondrement du pavillon français
© Société Aéroport Martinique Aimé Césaire (SAMAC)
Alors qu'Air France et ses filiales vont traverser la crise avec une aide publique de sept milliards d'euros, la situation financière des autres compagnies aériennes françaises ne cesse de s'aggraver jour après jour. Après les disparitions d'Aigle Azur et XL Airways l'année dernière, d'autres transporteurs basés en métropole et dans les territoires ultra-marins ne survivront pas jusqu'à l'automne sans la concrétisation rapide d'un nécessaire soutien de l'État, et ce quelque soit la composition de leur actionnariat.

Nombre d'entre elles sont évidemment fortement dépendantes de la réouverture des frontières et des restrictions de voyages depuis et vers l'UE, mais la survie de celles assurant des vols long-courriers dépendra aussi fortement du niveau de reprise des vols entre la métropole et les outre-mers au cours des trois prochains mois, un trafic fortement lié aux prochaines décisions du gouvernement sous couvert de la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 10 juillet.

Pour l'instant, ces compagnies assurent un nombre de vols très restreint dans le cadre de la continuité territoriale, mais la date du 12 juin prochain devrait marquer le début d'un redémarrage progressif, tout au moins entre Paris et Pointe-à-Pitre, Fort-de-France et Cayenne même si les perspectives de reprise entre la métropole et La Réunion, ou entre Paris et la Polynésie semblent encore incertaines aujourd'hui.

Toutes espèrent bien sûr assurer un programme de vol proche de la normale au cours de l'été, ce qui constituerait pour elles un immense soulagement avant l'arrivée de la traditionnelle chute automnale.

Évidemment, les demandes visant à la réouverture de l'aéroport d'Orly avant le mois de juillet sont légitimes pour les compagnies qui y sont basées, mais c'est surtout les mesures de type quatorzaine obligatoires pour toutes les personnes arrivant en outre-mer* qui aurait dû être au centre du débat pour sauver le reste du pavillon français.

(*) Le Conseil Constitutionnel a heureusement invalidé cette mesure le 10 mai, l'attestation de déplacement dérogatoire restant de fait la dernière barrière pour la reprise du trafic entre la métropole et les outre-mers, hors escale étrangère.
Romain Guillot
Rédacteur en chef
Cofondateur du Journal de l'Aviation et d'Alertavia


Les derniers articles Transport aérien
27 MAI 2020 Transport aérien
Inquiétudes au sujet du niveau d'endettement à venir des compagnies aériennes Inquiétudes au sujet du niveau d'endettement à venir des compagnies aériennes
Après avoir exhorté les gouvernements et les acteurs financiers à voler à l'aide des compagnies aériennes par tous les moyens, l'IATA nuance sa position. Une ... Lire la suite
Air France va réduire son réseau domestique de 40% Air France va réduire son réseau domestique de 40%
A l'occasion de son assemblée générale, Air France-KLM a annoncé que les capacités sur le réseau domestique d'Air France allaient être encore réduites de 40% ... Lire la suite
Congo Airways repousse les livraisons de ses Embraer mais opte pour la famille E2 Congo Airways repousse les livraisons de ses Embraer mais opte pour la famille E2
Embraer annonce que Congo Airways a transformé sa commande ferme de décembre dernier en remplaçant les E175 par des E190-E2. En comptabilisant les droits d'achat ... Lire la suite
Reprise du trafic aérien et « Safety », le même combat Reprise du trafic aérien et « Safety », le même combat
L'avion est le moyen de transport le plus sûr au monde, résultat de décennies d'avancées technologiques, de compréhension des facteurs humains et de mise en ... Lire la suite
25 MAI 2020 Aéroports
Les aéroports africains exposent leur approche en vue du redémarrage de l'industrie Les aéroports africains exposent leur approche en vue du redémarrage de l'industrie
L'Afrique renoue très timidement avec le trafic aérien et les perspectives sont plutôt ternes. Cette année, les aéroports africains devraient enregistrer 114 millions de passagers ... Lire la suite
IL Y A 14 HEURES
L'aéroport de Paris-Orly rouvrira le 26 juin
IL Y A 17 HEURES
Boeing relance la production du 737 MAX
IL Y A 18 HEURES
Industrie aéronautique française : le dispositif de soutien se précise
IL Y A 21 HEURES
EasyJet va supprimer jusqu'à 4500 emplois, près d'un tiers de ses effectifs
IL Y A 22 HEURES
Le plan de sauvetage de Lufthansa bloque sur la cession de slots à Francfort et Munich
Reprise du trafic aérien et « Safety », le même combat
Thomas Juin : « il faut s'attendre à une perte de connectivité sur les aéroports français »
 
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2020 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT