Se connecter     Rechercher un article     Newsletter     Alertavia      JE M'ABONNE
Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie Bombardier met sa production à l'arrêt pour un mois

Bombardier met sa production à l'arrêt pour un mois

Léo Barnier
25 MAR. 2020 | 382 mots
Bombardier met sa production à l'arrêt pour un mois
© Bombardier
C'est ce qui s'appelle trancher dans le vif. Bombardier a annoncé la suspension de ses activités non-essentielles le 24 mars à 23h59, et ce jusqu'au 26 avril inclus. Cela concerne notamment la production de ses avions d'affaires - dernière activité aéronautique du groupe avec la maintenance. Cette mesure intervient suite à la demande des gouvernements de l'Ontario et du Québec de fermer les entreprises non-essentielles, pour respectivement deux et trois semaines, afin de ralentir la progression du Covid-19 au Canada. Bombardier a visiblement décidé de ne pas demander de dérogation et a opté pour un arrêt plus long qu'exigé.

Cette décision forte fragilise encore un peu plus un groupe en grande faiblesse financière depuis 2014 et fortement endetté. Bombardier a accusé une perte nette de plus de 1,7 milliard de dollars l'an dernier, avec une dette de l'ordre de 9 milliards qui l'a obligé à vendre sa participation au programme A220 puis son activité ferroviaire en début d'année. Les coûts d'arrêt de la production et le manque à gagner - sans oublier le changement de PDG prévu le 6 avril avec le remplacement d'Alain Bellemare par Éric Martel - risquent bien de compromettre un peu plus son existence.

La charge sera aussi lourde pour les milliers de salariés concernés. Ceux-ci ont été « mis en congé temporaire sans solde », selon le communiqué de Bombardier. De son côté, le Syndicat des machinistes AIMTA a annoncé que la direction du groupe n'avait pris aucune mesure d'atténuation pour ses salariés, contrairement aux implantations locales d'Airbus et de Stellia.

David Chartrand, coordonnateur québécois du syndicat a ainsi déclaré : « Nous sommes satisfaits des ententes avec Airbus et Stelia. Pour ce qui est de Bombardier nous allons continuer de discuter avec eux dans le but d'en arriver à un compromis satisfaisant. » En attendant, les salariés mis au chômage technique devront se tourner vers l'assurance-emploi locale pour espérer conserver quelques revenus. La direction renonce aussi à sa rémunération pour la période.

D'autres mesures de réduction des coûts vont être appliquées. Et Bombardier va s'attacher à dégager des liquidités. En attendant, le groupe canadien suspend toutes ses prévisions financières pour 2020.
L'industrie doit trouver l'équilibre face au coronavirus L'industrie doit trouver l'équilibre face au coronavirus
Quel sera le monde d'après ? Quel sera le monde d'après ?
Départ du PDG de Bombardier au terme d'une douloureuse restructuration Départ du PDG de Bombardier au terme d'une douloureuse restructuration
Bombardier tente de sauver l'attractivité de ses Learjet Bombardier tente de sauver l'attractivité de ses Learjet
Léo Barnier
Journaliste spécialisé
Industrie & Technologie, Equipements, MRO


Les derniers articles Industrie & Technologie
Nouveau convoi d'Airbus en A350 pour rapporter des masques en Europe Nouveau convoi d'Airbus en A350 pour rapporter des masques en Europe
Après l'A330neo et l'A330 MRTT, c'est au tour de l'A350-1000 de prendre part au pont aérien mis en place par Airbus entre la France et ... Lire la suite
Raytheon et United Technologies finalisent leur fusion Raytheon et United Technologies finalisent leur fusion
United Technologies (UTC) n'en finit plus de croître. Après avoir acquis Rockwell Collins en 2018, pour former l'actuel Collins Aerospace, le groupe américain réalise une ... Lire la suite
ANALYSE : Quels impacts pour le secteur de la MRO? ANALYSE : Quels impacts pour le secteur de la MRO?
La pandémie de Covid-19 touche évidemment de plein fouet le secteur de la maintenance aéronautique, une grande partie de la flotte mondiale d'avions commerciaux étant ... Lire la suite
L'activité MRO de Safran paye son tribut à la crise L'activité MRO de Safran paye son tribut à la crise
Depuis maintenant plusieurs semaines, le trafic aérien s'est réduit comme peau de chagrin à travers le monde. Si les compagnies ont été les premières touchées, ... Lire la suite
Le « cas TK » Le « cas TK »
Les relations entre les compagnies aériennes et les industriels s'annoncent tumultueuses pour les prochains mois, avec des reports de livraisons et des annulations de commandes ... Lire la suite
04 AVR. 2020
Delta Air Lines table sur une chute de 90% de son chiffre d'affaires au 2T (dirigeant)
03 AVR. 2020
Une perte de revenu de 6,85 milliards de dollars, voilà ce que risque le transport aérien des six principales nations aéronautiques africaines
03 AVR. 2020
Nouveau convoi d'Airbus en A350 pour rapporter des masques en Europe
03 AVR. 2020
Ryanair pessimiste sur ses résultats annuels 2019-2020
03 AVR. 2020
Raytheon et United Technologies finalisent leur fusion
Le « cas TK »
Thomas Juin : « il faut s'attendre à une perte de connectivité sur les aéroports français »
 
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2020 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT