Se connecter     Rechercher un article     Newsletter     Alertavia      JE M'ABONNE
Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie Dirigeable pour transports lourds : Flying Whales lève 30 millions d'euros de plus

Dirigeable pour transports lourds : Flying Whales lève 30 millions d'euros de plus

AFP
11 DEC. 2019 | 405 mots

La jeune entreprise française Flying Whales ("Baleines Volantes") a levé 30 millions d'euros supplémentaires pour son projet de dirigeable rigide d'une capacité de transport de 60 tonnes, a annoncé mercredi à l'AFP un porte-parole de la société.

Des investisseurs français - le Groupe ADP, Bouygues, Air Liquide et la région Nouvelle-Aquitaine - apporteront 15 millions d'euros, et le gouvernement du Québec autant.

"Ce soutien majeur apporté par des acteurs publics et privés de premier rang démontre la solidité et le potentiel de ce grand projet industriel", s'est félicité Flying Whales dans un communiqué.

Flying Whales avait déjà obtenu l'annonce d'un financement de 25 millions d'euros en mars 2018 de la banque publique d'investissement bpifrance.

Le projet, baptisé LCA60T, vise à développer un dirigeable rigide, d'une longueur de 154 m et d'une vitesse de croisière de 100 km/h, pour le transport de charges lourdes, destiné au marché du débardage du bois, du fret et du transport exceptionnel.

L'ensemble du programme devrait coûter "environ 300 millions d'euros, dont environ 100 millions sur le développement de l'aéronef et 61 millions de recherche-développement", selon le porte-parole de la société.

Le LCA60T, dont le futur site de production reste à trouver, est un projet censé répondre aux besoins de l'Office national des forêts (ONF), "partenaire et premier client de Flying Whales", pour extraire du bois dans les zones difficiles d'accès.

Flying Whales met en avant le faible coût de ce dirigeable et sa faible empreinte carbone, entre l'hélicoptère et l'avion mais "à des coûts d'exploitation très nettement inférieurs".

La petite entreprise basée à Suresnes, près de Paris, compte parmi ses actionnaires l'Office national des forêts (ONF), le groupe aéronautique national chinois AVIC et la région Nouvelle-Aquitaine.

Après son heure de gloire dans les années 1930, le dirigeable a connu récemment un regain d'intérêt: lors du dernier salon du Bourget, une société française a signé une option d'achat avec l'américain Lockheed Martin pour jusqu'à 12 dirigeables capables d'emporter 21 tonnes de charge utile, après avoir reçu en mars 2016 une première option d'achat pour 12 appareils de la part d'une société britannique.

Les derniers articles Industrie & Technologie
Bombardier pourrait aussi abandonner l'Airbus A220, voire plus Bombardier pourrait aussi abandonner l'Airbus A220, voire plus
Si ce dernier pas est franchi, le CSeries aura vraiment coûté très cher à Bombardier. A l'occasion de la présentation de son bilan préliminaire pour ... Lire la suite
Airbus réalise un décollage en automatique Airbus réalise un décollage en automatique
Dernière phase encore très manuelle des vols commerciaux, le décollage tend lui aussi à s'automatiser. Airbus vient d'annoncer, le 16 janvier, avoir réalisé un premier ... Lire la suite
16 JAN. 2020 Avions d'affaires
Les livraisons de Daher ralentissent en 2019 Les livraisons de Daher ralentissent en 2019
Daher a à son tour publié son bilan des livraisons pour 2019. Si l'avionneur a vécu une année plutôt riche, marquée par le lancement du ... Lire la suite
16 JAN. 2020 Avions commerciaux
L'accord entre les Etats-Unis et la Chine réveille l'appétit de Boeing L'accord entre les Etats-Unis et la Chine réveille l'appétit de Boeing
Après une « annus horibilis » en 2019, Boeing entend bien ne pas laisser passer l'occasion. L'occasion ? C'est le débouché créé par la signature ... Lire la suite
Iliouchine avance sur ses programmes d'avions civils Iliouchine avance sur ses programmes d'avions civils
Près de trente ans après la fin de l'URSS, Iliouchine reste largement étiqueté comme constructeur soviétique. Une image dont la filiale de United Aircraft Corporation ... Lire la suite
IL Y A 1 HEURE
Air Greenland s'intéresse à l'Airbus A330-800
IL Y A 4 HEURES
Avion abattu par l'Iran : Kiev insiste sur la remise des boîtes noires
IL Y A 7 HEURES
BAE Systems rachète pour plus de 2 milliards de dollars d'actifs à United Technologies et Raytheon
19 JAN. 2020
Ultime test réussi pour SpaceX, avant le lancement d'astronautes de la NASA
18 JAN. 2020
737 MAX : Boeing a détecté un nouveau problème de logiciel, jugé mineur
L'Airbus A330neo dépasse désormais les ventes du 777X de Boeing
XL Airways met ses biens aux enchères : « le coeur de la vente, ce sont les pièces aéronautiques »
 
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2020 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT