Se connecter     Rechercher un article     Newsletter     Alertavia      JE M'ABONNE
Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie Rafaut inaugure une nouvelle nouvelle usine 4.0

Rafaut inaugure une nouvelle nouvelle usine 4.0

AFP
08 OCT. 2019 | 460 mots

L'équipementier Rafaut, spécialisé dans l'aéronautique civile et militaire, a inauguré lundi près de Valenciennes, en présence de Florence Parly, une "nouvelle usine 4.0" devant à terme employer 60 salariés et réaliser des pièces complexes de "grande dimension" destinées notamment à l'armée française.

Installée sur 11.000 m³ entre Rouvignies et Prouvy (Nord), cette "unité de production moderne" et "digitalisée", équipée d'une forge automatisée, doit permettre à la société "d'étendre son activité dans le secteur militaire", en fabriquant des équipements spécialisés pour l'armée comme des "corps de bombe lourds", a expliqué le PDG de Rafaut, Bruno Berthet, lors de son discours d'inauguration.

L'usine doit aussi produire des "pièces complexes" pour l'aviation civile et les "clients historiques de Rafaut: Airbus, Dassault ou Safran", a-t-il précisé, souhaitant aussi "convaincre de nouveaux clients, ici, en Europe ou au grand export".

PME "strictement familiale" jusqu'à 2015, puis rachetée par des fonds d'investissement (HLD Europe, Aerofund 3, Etoile ID, BNP développement...), Rafaut conçoit et fabrique des "systèmes d'emport et de largage d'armement" pour des avions de combat comme le Rafale, mais aussi des "systèmes mécaniques" destinés aux avions de ligne, comme des commandes de vol. En forte croissance, elle emploie aujourd'hui 400 personnes pour un chiffre d'affaires de près de 100 millions d'euros.

"L'entreprise Rafaut a créé de toutes pièces une nouvelle usine qui il y a un an n'existait pas", dotée "des dernières nouveautés numériques et high-tech", dans le cadre d'un partenariat" avec le ministère qui "avait besoin de pouvoir réactiver une filière de souveraineté dans le domaine des bombes de forte puissance", s'est réjouie devant la presse la ministre des Armées, Florence Parly.

Le contrat signé avec Rafaut comprend notamment l'industrialisation de corps de bombe lourds de 500 kg et de 1.000 kg.

"Jusqu'à présent les corps de bombe lourds ont toujours été importés des Etats-Unis. Avoir en France le savoir-faire permettant de fabriquer ce type d'armement (...) est extrêmement précieux. Avec ce contrat, notre autonomie stratégique a pris un peu plus d'épaisseur" et "une activité importante de l'industrie de défense revient aujourd'hui sur notre territoire", a déclaré la ministre.

La construction de cette usine, qui compte à ce stade 20 salariés, a nécessité un investissement de 20 millions d'euros, soutenu à hauteur de 17 millions par le ministère des Armées, à hauteur d'un million par la région Hauts-de-France mais aussi par d'autres acteurs locaux.

eva/cmk/rl/eb

Les derniers articles Industrie & Technologie
Boeing 787 : les premiers grands chantiers de modifications cabine démarrent Boeing 787 : les premiers grands chantiers de modifications cabine démarrent
C'était évidemment à attendre, alors que les tout premiers Dreamliner de Boeing sont désormais en service depuis 2011. La conférence de presse commune tenue par ... Lire la suite
Embraer respecte ses prévisions mais inquiète par ses perspectives Embraer respecte ses prévisions mais inquiète par ses perspectives
La tenue des prévisions de livraisons n'est pas une constante dans l'industrie aéronautique. Force est donc de reconnaître qu'Embraer a respecté les siennes en 2019. ... Lire la suite
19 FEV. 2020 Avions commerciaux
Le Twin Otter série 400 fête ses dix ans Le Twin Otter série 400 fête ses dix ans
Cela fait dix ans que le Twin Otter a redécollé. Viking a célébré le 16 février l'anniversaire du décollage du premier DHC-6-400 à Calgary. En ... Lire la suite
Air France compte sur l'Airbus A220 pour améliorer sa rentabilité Air France compte sur l'Airbus A220 pour améliorer sa rentabilité
« Nous allons renouveler la moitié de notre flotte à l'horizon 2025. » A l'occasion d'une visite de l'Association des journalistes professionnels de l'aéronautique et ... Lire la suite
18 FEV. 2020 Avions d'affaires
Bombardier joue son salut sur l'aviation d'affaires Bombardier joue son salut sur l'aviation d'affaires
Bombardier restera donc un avionneur. Après s'être progressivement mais rapidement désengagé de l'aviation commerciale, le groupe canadien a annoncé le 17 février avoir signé un ... Lire la suite
IL Y A 9 HEURES
MRO Middle East : AMES double la surface de ses installations de Dubaï pour intervenir sur les carters de soufflante des GE90
IL Y A 10 HEURES
La compagnie aérienne JetBlue s'engage dans la finance verte avec BNP Paribas
IL Y A 14 HEURES
Après la ligne HS2, Boris Johnson attendu sur l'agrandissement d'Heathrow
24 FEV. 2020
Réouverture des aéroports aux Canaries, la tempête de sable faiblit
23 FEV. 2020
Grève chez Hop! lundi : Air France assurera presque tous ses vols régionaux
Coronavirus : la somme de toutes les peurs
XL Airways met ses biens aux enchères : « le coeur de la vente, ce sont les pièces aéronautiques »
 
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2020 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT