Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Transport aérien Nouvelles incertitudes sur le futur d'Alitalia, à cause d'Atlantia

Nouvelles incertitudes sur le futur d'Alitalia, à cause d'Atlantia

AFP
04 OCT. 2019 | 393 mots

La compagnie aérienne italienne Alitalia était de nouveau plongée dans l'incertitude vendredi, le groupe Atlantia ayant menacé de ne plus participer à son plan de sauvetage, sa filiale Autostrade per l'Italia étant dans la tourmente après l'effondrement d'un pont à Gênes.

Les syndicats de la compagnie, qui emploie quelque 11.000 personnes, ont exprimé vendredi matin leur inquiétude, en demandant une réunion urgente avec le ministre du Développement économique.

Le groupe Atlantia, qui appartient à la famille Benetton, devait participer au plan de sauvetage de la compagnie aérienne.

Mais, suite à l'effondrement du pont Morandi à Gênes qui a fait 43 morts en août 2018, le gouvernement a lancé une procédure pour retirer sa concession autoroutière au gestionnaire Autostrade per l'Italia, dont Atlantia est le principal actionnaire.

Et mardi, le Premier ministre Giuseppe Conte a souligné que le gouvernement ne ferait "pas de ristourne aux privés", mais poursuivrait "l'intérêt public".

Dès le lendemain, dans un courrier envoyé au ministre du Développement économique, Stefano Patuanelli, Atlantia a affirmé que la "situation d'incertitude qui touche Autostrade per l'Italia" et la procédure pour rendre caduque sa concession ne lui permettraient pas de "s'engager dans une opération coûteuse de haute complexité et au risque élevé" pour sauver Alitalia.

Le gouvernement italien a tenu jeudi soir une réunion de crise, mais aucune déclaration officielle n'a eu lieu depuis.

Dans la journée de jeudi, le vice-ministre au Développement économique, Stefano Buffagni, avait indiqué simplement que le gouvernement "ne soumettait aux chantages de personne", laissant ainsi entendre qu'Atlantia demandait l'abandon de la procédure de révocation de la concession pour participer au plan de sauvetage d'Alitalia.

Atlantia devait participer au plan de sauvetage d'Alitalia au côté de la société italienne des chemins de fer Ferrovie dello Stato (FS), de la compagnie américaine Delta et du ministère italien de l'Economie.

Fragilisée par la concurrence des compagnies low-cost, Alitalia a multiplié les pertes ces dernières années et a dû être placée sous tutelle en 2017, après le rejet par les salariés d'un plan de restructuration prévoyant 1.700 suppressions d'emplois.

Les articles dans la même thématique
26 JUIL. 2019 Transport aérien
Grève du trafic aérien en Italie, des dizaines de vols annulés
Le trafic aérien était perturbé vendredi en Italie par un mouvement de grève générale du secteur, qui a provoqué l'annulation de dizaines de vols.A l'appel de l'intersyndicale Filt Cgil-Fit Cisl-Uiltrasporti, la grève concerne l'ensemble ... Lire la suite
Le sauvetage d'Alitalia passera aussi par Atlantia Le sauvetage d'Alitalia passera aussi par Atlantia
Ferrovie dello stato a choisi son troisième et dernier partenaire pour la reprise d'Alitalia le 15 juillet et il s'agit d'Atlantia. La société des chemins ... Lire la suite
Le gouvernement italien accorde un nouveau répit à la compagnie Alitalia Le gouvernement italien accorde un nouveau répit à la compagnie Alitalia
Le gouvernement italien a accepté vendredi de repousser au 15 juillet la date à laquelle Ferrovie dello Stato (FS), la société des chemins de ... Lire la suite
Un nouvel acheteur potentiel pour Alitalia (médias)
Claudio Lotito, président et actionnaire majoritaire de l'équipe de football la Lazio de Rome, a présenté une offre pour participer à la relance de la compagnie aérienne en difficulté Alitalia, rapportent mercredi les médias ... Lire la suite
IL Y A 24 MINUTES
L'US Air Force revoit la stratégie d'acquisition de ses futurs chasseurs
13 OCT. 2019
Premiers Airbus pour Air Austral
11 OCT. 2019
L'activité A350 de Lufthansa Technik Malta devient concrète
11 OCT. 2019
Le Valkyrie en suspens
11 OCT. 2019
AAR et BAE Systems renforcent leur collaboration dans le régional
Etats-Unis - Europe : dix jours pour s'accorder
« La crise du MAX montre une chose : les fondamentaux d'Air Canada sont sains », Jean-François Raudin
 
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus