Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Défense En images : La Patrouille de France s'envole avec l'A310 Zéro G

En images : La Patrouille de France s'envole avec l'A310 Zéro G

Helen Chachaty
04 OCT. 2019 | 450 mots
En images : La Patrouille de France s'envole avec l'A310 Zéro G
© Airborne Films
A l'occasion du 30ème anniversaire de Novespace, la Patrouille de France a effectué un vol avec l'A310 Zéro G, l'avion mis en oeuvre pour effectuer des campagnes de vols paraboliques dans le ciel français. Réalisée en juillet dernier, cette prouesse a été immortalisée par Airborne Films, un habitué des images aériennes.

Ce vol a notamment été l'occasion de réunir des aviateurs de plusieurs générations, des pilotes de la PAF au commandant de bord de l'Airbus Zéro G, Eric Delesalle, actuel directeur des essais en vol chez ATR mais ayant débuté sa carrière aérienne au sein de l'armée de l'air en tant que pilote de chasse. Un premier briefing, qui s'est tenu lors du Salon du Bourget, a permis de réunir tous les acteurs de ce vol à venir, le second s'est tenu juste avant le vol, explique Eric Magnan, co-fondateur d'Airborne Films.

Si l'idée a germé il y a de cela près de deux ans, c'est le meeting aérien de Cazaux les 29 et 30 juin derniers qui a permis de réunir les équipages et les avions pour réaliser ce vol. « Pour réaliser ces images, j'ai embarqué à bord d'un des Alphajet de la PAF, Alexandre Magnan a embarqué dans un autre Alphajet », explique Eric Magnan. « Nous avons commencé par filmer au-dessus de la couche l'Airbus escorté par huit des Alphajet de la Patrouille de France, puis quatre avions ont quitté le dispositif. Il restait alors six Alphajet, dont les deux utilisés pour filmer. » Au total, les avions auront effectué quatre paraboles. Un vol particulier pour la PAF, qui a dû adapter son pilotage, afin de suivre une trajectoire identique à un lancement balistique - une première pour la patrouille acrobatique de l'armée de l'air.

Spécialiste des vols paraboliques - avec des courtes périodes en apesanteur - l'A310 Zéro G est mis en oeuvre par Novespace au profit d'expériences scientifiques depuis 2015. Sorti des chaînes d'Airbus en 1989, il a d'abord été exploité par Interflug, puis acquis par l'Etat allemand pour le transport gouvernemental et baptisé Konrad Adenauer. Il a effectué son dernier vol aux couleurs de l'armée de l'air allemande en juin 2014, après 14 000 heures de vol et 23 ans de service. Il a ensuite subi un chantier de modification sur le site de Lufthansa Technik à Hambourg, afin d'y être spécifiquement reconfiguré pour les vols paraboliques. Il remplace ainsi l'A300 Zéro G exploité depuis 1996.

Initialement destiné aux vols scientifiques, l'Airbus Zéro G s'est ouvert au grand public en 2013. Celui-ci peut ainsi embarquer pour une séquence de vols paraboliques aux côtés des chercheurs.

Le vol parabolique

Lors d'une campagne de vols paraboliques, l'avion effectue des manoeuvres de montée et de descente. Avant la manoeuvre, l'avion évolue à l'horizontale, à environ 20 000 pieds. Il se cabre ensuite à environ 47° à 25 000 pieds. Cette « ressource d'entrée » s'accompagne d'une hypergravité à 1,8G. Le pilote diminue ensuite la poussée des réacteurs pour la phase « d'injection », lors de laquelle l'avion est en apesanteur - à zéro G - pendant une vingtaine de secondes. Lors de cet intervalle, l'A300 ZERO-G monte jusqu'à 28 000 pieds, puis redescend. A environ 25 000 pieds, lorsqu'il « pique du nez » à 42°, il sort de la parabole, en phase de « ressource de sortie » en hypergravité à 1,8G, afin de retrouver l'altitude des 20 000 pieds.
Helen Chachaty
Journaliste spécialisée
Défense, MCO


Les articles dans la même thématique
0 0

... Lire la suite
IL Y A 1 MINUTE
Airbus-Boeing : Feu vert de l'OMC pour des sanctions américaines contre l'UE
IL Y A 1 HEURE
L'US Air Force revoit la stratégie d'acquisition de ses futurs chasseurs
13 OCT. 2019
Premiers Airbus pour Air Austral
11 OCT. 2019
L'activité A350 de Lufthansa Technik Malta devient concrète
11 OCT. 2019
Le Valkyrie en suspens
Etats-Unis - Europe : dix jours pour s'accorder
« La crise du MAX montre une chose : les fondamentaux d'Air Canada sont sains », Jean-François Raudin
 
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus