Se connecter     Rechercher un article     Newsletter     Alertavia      JE M'ABONNE
Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
Industrie spatiale     Vols habités     Missions     Lanceurs     Satellites    
Actualité aéronautique Espace Report du lancement d'une fusée Vega pour cause de vent

Report du lancement d'une fusée Vega pour cause de vent

AFP
05 JUIL. 2019 | 354 mots
Le tir d'une fusée Vega, chargée de mettre en orbite un satellite d'observation de la Terre FalconEye1 pour le compte des Émirats arabes unis, initialement prévu dans la nuit de vendredi à samedi, a été reporté en raison de la météo, a annoncé vendredi Arianespace.

"Les conditions de vent en altitude au-dessus du Centre spatial guyanais de Kourou étant défavorables, Arianespace a décidé que la phase finale des opérations de préparation du lancement ne pourrait pas être engagée vendredi. La mission est donc reportée", indique la société française de services de lancements dans un communiqué.

"Le lanceur Vega et le satellite FalconEye1 sont en configuration stabilisée et en totale sécurité", ajoute la société.

La nouvelle date de lancement est prévue pour dimanche à 22H53 heure de Kourou (03H53 heure de Paris) "sous réserve de conditions météorologiques acceptables", ajoute Arianespace.

Il s'agira du quinzième lancement de Vega, le lanceur léger d'Arianespace, depuis le début de son exploitation au Centre spatial guyanais (CSG) en 2012.

Le système FalconEye reposera sur deux satellites identiques, FalconEye1 et FalconEye2, qui seront placés sur une orbite héliosynchrone.

Chaque satellite est équipé d'une charge utile d'observation de la Terre dotée de capacités optiques à très haute résolution. Il est complété par un système sol dédié à la surveillance, à la réception et au traitement des images.

Premier à être lancé, FalconEye1 aura une double mission: "répondre aux besoins des forces armées des Émirats arabes unis et fournir des images au marché commercial", selon Arianespace.

Il pèsera environ 1.197 kg au décollage et sera placé en orbite à 611 kilomètres de la Terre.

Ce satellite a été développé par un consortium mené par Airbus Defence and Space en tant que mandataire et Thales Alenia Space en co-maîtrise d'oeuvre. Ce dernier fournit notamment l'instrument optique à très haute résolution.

Il s'agira du sixième lancement de l'année pour Arianespace.
Les articles dans la même thématique
11 JUIL. 2019 Lanceurs
Premier échec pour le lanceur européen Vega Premier échec pour le lanceur européen Vega
Le 15e tir de Vega (VV15) s'est apparenté à un long chemin de croix. Après plusieurs reports pour des causes météorologiques, le lanceur européen a ... Lire la suite
10 JUIL. 2019 Lanceurs
Le tir d'une fusée Vega depuis Kourou désormais prévu mercredi
Le tir d'une fusée Vega, chargé de mettre en orbite un satellite pour le compte des Émirats arabes unis, devrait avoir lieu dans la nuit de mercredi à jeudi après deux reports liés aux ... Lire la suite
18 JUIN 2019 Lanceurs
Ariane 5 lancera jeudi deux satellites de télécommunications
Une fusée Ariane 5 doit décoller jeudi de Kourou, en Guyane française, pour mettre en orbite deux satellites de télécommunications pour les géants AT&T et Eutelsat."Pour son cinquième lancement de l'année 2019 et le ... Lire la suite
18 AVR. 2019 Lanceurs
Arianespace décroche un contrat au Japon pour son lanceur Vega
La société de services Arianespace a annoncé jeudi à Tokyo un contrat de placement en orbite d'un petit satellite avec le lanceur Vega pour la firme japonaise Synspective qui ambitionne de créer une constellation ... Lire la suite
IL Y A 15 MINUTES
Le Pilatus PC-21 : l'âme d'un chasseur
IL Y A 18 HEURES
Des MRTT intégrés à l'EATC
IL Y A 18 HEURES
Textron laisse le Silvercrest de Safran sur le carreau
IL Y A 19 HEURES
Panne de Galileo: "trop tôt" pour dire quand le système sera rétabli (agence)
IL Y A 23 HEURES
50 ans d'Apollo 11 : Les événements incontournables pour fêter le premier pas de l'Homme sur la Lune
D'Apollo à Artemis, cinquante ans au moins les séparent
Général Olivier Taprest, major général de l'armée de l'air : « Le vrai enjeu, c'est d'être au rendez-vous des opérations »
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus