Se connecter     Rechercher un article     Newsletter     Alertavia      JE M'ABONNE
Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
Industrie spatiale     Vols habités     Missions     Lanceurs     Satellites    
Actualité aéronautique Espace Test réussi par la Nasa de l'interruption d'urgence du lancement d'astronautes

Test réussi par la Nasa de l'interruption d'urgence du lancement d'astronautes

AFP
03 JUIL. 2019 | 431 mots

La Nasa a procédé mardi avec succès au test du système d'interruption d'urgence du lancement de sa prochaine capsule pour astronautes Orion, lors d'un essai à Cap Canaveral en Floride filmé et retransmis en direct.

Le test d'environ trois minutes a permis de tester en conditions quasi-réelles l'évacuation d'astronautes si jamais un problème ou une explosion se produisait peu après le lancement de la future fusée au sommet de laquelle ils se trouveront pour se rendre sur la Lune, pour les missions baptisées Artémis.

Le test "nous rapproche du premier vol Artémis qui emmènera des gens sur la Lune", s'est félicité Mark Kirasich, du programme Orion à la Nasa.

C'est l'équivalent américain du système d'urgence qui a permis à un Russe et un Américain de revenir sains et saufs sur Terre en octobre dernier peu après un problème sur leur fusée Soyouz, quelques minutes après le décollage depuis le Kazakhstan.

Pour le test de mardi, une capsule Orion sans personne à bord a été lancée par une sorte de mini-fusée (le premier étage reconverti d'un ancien missile intercontinental) depuis Cap Canaveral.

55 secondes après le lancement, à environ 9.500 mètres d'altitude, simulant une urgence, la tour de sauvetage fixée sur la capsule a allumé ses moteurs pour la "tirer" à une vitesse prodigieuse et l'éloigner de la fusée supposément dangereuse. En 15 secondes, la capsule a gagné plus de 3 km d'altitude.

Puis la tour, qui ressemble à une coque avec une pointe, a réorienté la capsule pour la préparer à la redescente et s'en détacher. Dans la vraie vie, des parachutes s'ouvriraient ensuite pour ralentir la descente de la capsule avec les astronautes à bord, jusqu'à leur amerrissage dans l'Atlantique.

Pour ce test, les parachutes coûtant cher et ayant déjà été testés de multiples fois, la capsule est retombée dans l'océan Atlantique et a coulé, après avoir éjecté ses 12 boîtes noires.

Le retour d'astronautes américains sur la Lune n'est pas prévu avant 2024. Si la capsule Orion semble bientôt prête pour cette échéance, en revanche la fusée SLS, construite principalement par Boeing pour la Nasa, a pris du retard.

Le premier vol d'essai non habité, la mission Artémis 1, prévu en juin 2020, devrait être repoussé.

Les articles dans la même thématique
D'Apollo à Artemis, cinquante ans au moins les séparent D'Apollo à Artemis, cinquante ans au moins les séparent
Il y a cinquante ans, jour pour jour, Saturn V décollait du Centre spatial Kennedy pour la mission Apollo 11. Trois hommes - entrés depuis ... Lire la suite
09 JUIN 2019 Vols habités
Retourner sur la Lune ou pas? Trump sème le doute
Le président américain Donald Trump a enjoint à la Nasa vendredi dans un tweet de ne plus parler du retour sur la Lune, qui est l'une des priorités de son administration, mais son message ... Lire la suite
07 JUIN 2019 Vols habités
La Nasa ouvrira l'ISS aux touristes de l'espace en 2020
La Nasa va louer la Station spatiale internationale à des touristes. Vingt ans après la Russie, la Nasa veut se faire rémunérer dès 2020 pour accueillir des touristes de l'espace et des entreprises dans la Station ... Lire la suite
01 JUIN 2019 Missions
La Nasa prépare l'envoi d'équipements sur la Lune en 2020
Pour la première fois depuis les années 1970, les Etats-Unis vont renvoyer sur la Lune des équipements en 2020 et 2021, a annoncé la Nasa vendredi.L'agence spatiale américaine a sélectionné trois alunisseurs, développés par ... Lire la suite
IL Y A 48 MINUTES
Le Pilatus PC-21 : l'âme d'un chasseur
IL Y A 18 HEURES
Des MRTT intégrés à l'EATC
IL Y A 19 HEURES
Textron laisse le Silvercrest de Safran sur le carreau
IL Y A 19 HEURES
Panne de Galileo: "trop tôt" pour dire quand le système sera rétabli (agence)
17 JUIL. 2019
50 ans d'Apollo 11 : Les événements incontournables pour fêter le premier pas de l'Homme sur la Lune
D'Apollo à Artemis, cinquante ans au moins les séparent
Général Olivier Taprest, major général de l'armée de l'air : « Le vrai enjeu, c'est d'être au rendez-vous des opérations »
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus