Se connecter     Rechercher un article     Newsletter     Alertavia      JE M'ABONNE
Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
Industrie spatiale     Vols habités     Missions     Lanceurs     Satellites    
 
Actualité aéronautique Espace Test réussi par la Nasa de l'interruption d'urgence du lancement d'astronautes

Test réussi par la Nasa de l'interruption d'urgence du lancement d'astronautes

AFP
03 JUIL. 2019 | 431 mots

La Nasa a procédé mardi avec succès au test du système d'interruption d'urgence du lancement de sa prochaine capsule pour astronautes Orion, lors d'un essai à Cap Canaveral en Floride filmé et retransmis en direct.

Le test d'environ trois minutes a permis de tester en conditions quasi-réelles l'évacuation d'astronautes si jamais un problème ou une explosion se produisait peu après le lancement de la future fusée au sommet de laquelle ils se trouveront pour se rendre sur la Lune, pour les missions baptisées Artémis.

Le test "nous rapproche du premier vol Artémis qui emmènera des gens sur la Lune", s'est félicité Mark Kirasich, du programme Orion à la Nasa.

C'est l'équivalent américain du système d'urgence qui a permis à un Russe et un Américain de revenir sains et saufs sur Terre en octobre dernier peu après un problème sur leur fusée Soyouz, quelques minutes après le décollage depuis le Kazakhstan.

Pour le test de mardi, une capsule Orion sans personne à bord a été lancée par une sorte de mini-fusée (le premier étage reconverti d'un ancien missile intercontinental) depuis Cap Canaveral.

55 secondes après le lancement, à environ 9.500 mètres d'altitude, simulant une urgence, la tour de sauvetage fixée sur la capsule a allumé ses moteurs pour la "tirer" à une vitesse prodigieuse et l'éloigner de la fusée supposément dangereuse. En 15 secondes, la capsule a gagné plus de 3 km d'altitude.

Puis la tour, qui ressemble à une coque avec une pointe, a réorienté la capsule pour la préparer à la redescente et s'en détacher. Dans la vraie vie, des parachutes s'ouvriraient ensuite pour ralentir la descente de la capsule avec les astronautes à bord, jusqu'à leur amerrissage dans l'Atlantique.

Pour ce test, les parachutes coûtant cher et ayant déjà été testés de multiples fois, la capsule est retombée dans l'océan Atlantique et a coulé, après avoir éjecté ses 12 boîtes noires.

Le retour d'astronautes américains sur la Lune n'est pas prévu avant 2024. Si la capsule Orion semble bientôt prête pour cette échéance, en revanche la fusée SLS, construite principalement par Boeing pour la Nasa, a pris du retard.

Le premier vol d'essai non habité, la mission Artémis 1, prévu en juin 2020, devrait être repoussé.

Les articles dans la même thématique
05 NOV. 2019 Vols habités
Problème de parachute lors du test d'éjection de la capsule spatiale de Boeing Problème de parachute lors du test d'éjection de la capsule spatiale de Boeing
Boeing a dit avoir réussi lundi un test d'éjection d'urgence de sa capsule Starliner, qui est censée transporter dans un avenir proche les astronautes ... Lire la suite
18 OCT. 2019 Missions
Pour la première fois, deux femmes sortent dans l'espace ensemble
Les astronautes américaines Christina Koch et Jessica Meir sont sorties vendredi ensemble de la Station spatiale internationale (ISS) pour effectuer une réparation, marquant la première fois en six décennies d'histoire spatiale que deux femmes ... Lire la suite
16 OCT. 2019 Vols habités
La NASA présente ses nouvelles combinaisons pour aller sur la Lune La NASA présente ses nouvelles combinaisons pour aller sur la Lune
Moins de rigidité pour des mouvements plus fluides: les combinaisons que mettront les astronautes américains pour marcher sur la Lune dans plusieurs années dans ... Lire la suite
02 SEPT. 2019 Missions
Le télescope spatial James Webb est désormais assemblé Le télescope spatial James Webb est désormais assemblé
Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'ambitieux développement du télescope spatial James Webb (JWST) est long, coûteux et semé d'embûches. Le programme connaît ... Lire la suite
IL Y A 39 MINUTES
Dubai Airshow 2019 : Emirates confirme une commande de 50 Airbus A350
IL Y A 3 HEURES
Dubai Airshow 2019 : les commandes d'avions commerciaux du salon
IL Y A 15 HEURES
Dubai Airshow 2019 : Airbus présente le premier avion de course à propulsion 100% électrique
IL Y A 18 HEURES
Dubai Airshow 2019 : Dedienne Aerospace se pose à Jebel Ali
IL Y A 19 HEURES
Dubai Airshow 2019 : Embraer annonce les premières commandes du salon
Dubai Airshow, le salon des grosses attentes
Maria Race : « CORSIA a posé de beaux objectifs, United Airlines va essayer de les atteindre plus vite que prévu »
 
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT