Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie Un NMA beaucoup plus ambitieux
L'édito

Un NMA beaucoup plus ambitieux

Romain Guillot
02 JUIL. 2019 | 302 mots
Un NMA beaucoup plus ambitieux
Photo © Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés
C'est David Joyce, le patron de GE Aviation qui a vendu la mèche à l'occasion du dernier salon du Bourget. Boeing serait finalement en train de donner la priorité à la version la plus capacitaire du projet NMA (New Midsize Aircraft), une décision très probablement liée au lancement de l'A321XLR d'Airbus ces dernières semaines.

Avec le NMA-7X (265 sièges - 4500 nautiques), l'avionneur américain n'irait donc plus chasser sur les terres du remplacement du 757, mais plutôt sur celui du marché du 767, rendant de fait encore plus ambitieuses les caractéristiques de cette première variante, notamment au regard de sa propulsion.

Nous ne manquons pas de nous souvenir du lancement officiel du 7E7 en 2004, devenu 787, avec cette première commande d'All Nippon Airways pour 50 premiers exemplaires d'un appareil qui était clairement positionné comme le successeur de ses 767 à l'époque. Deux programmes entièrement nouveaux issus d'un même avionneur et visant le même marché à quinze ans d'intervalle c'est plutôt étonnant.

Bien sûr, le 787-3 fût abandonné en cours de route, mais un très grand nombre de 787-8 sont clairement venus remplacer des 767 dans les flottes de nombreuses compagnies. Nous pensons par exemple aux compagnies japonaises, mais aussi à Aeromexico, à Ethiopian, à LAN, à LOT, à Royal Air Maroc, à United et à tant d'autres...

Nous nous rappelons aussi du fait qu'Airbus avait annoncé à de nombreuses reprises que le lancement du 787 n'avait pas ralenti les ventes de ses A330/A330neo et que le véritable début du remplacement des A330 de première génération doit intervenir à horizon 2024, aussi bien pour les -200 que pour les -300.

Finalement, le remplacement des A330 pourrait bien être la véritable cible de l'avionneur américain et le NMA devient beaucoup plus ambitieux.
Romain Guillot
Rédacteur en chef
Cofondateur du Journal de l'Aviation et d'Alertavia


Les articles dans la même thématique
IL Y A 11 HEURES Avions commerciaux
Boeing accusé d'avoir caché des documents cruciaux sur le 737 MAX
La crise du 737 MAX s'est aggravée vendredi, le régulateur de l'aérien américain accusant Boeing de lui avoir caché des documents importants, notamment un échange entre employés révélant que le système automatique, le MCAS, ... Lire la suite
Boeing injecte 20 millions de dollars dans Virgin Galactic
Boeing a injecté 20 millions de dollars dans Virgin Galactic --l'entreprise du milliardaire Richard Branson qui veut mettre l'espace à portée de monsieur Tout-le-monde-- pour faciliter l'accès commercial à la banlieue terrestre et transformer ... Lire la suite
Les conversions d'appareils amenées à doper l'activité services de Boeing en Asie Les conversions d'appareils amenées à doper l'activité services de Boeing en Asie
Boeing Global Services (BGS) a profité du salon MRO Asia-Pacific, qui s'est tenu à Singapour fin septembre, pour faire un point sur les perspectives qui ... Lire la suite
Boeing révise sa politique de sécurité en profondeur Boeing révise sa politique de sécurité en profondeur
L'amélioration de la sécurité pourrait s'apparenter à un travail de Sisyphe, à ceci près qu'il est loin d'être vain. Mais Boeing a semble-t-il quelque peu ... Lire la suite
IL Y A 11 HEURES
Boeing accusé d'avoir caché des documents cruciaux sur le 737 MAX
18 OCT. 2019
La fabrication additive s'organise dans le Sud-Ouest autour d'AddimAlliance
18 OCT. 2019
La nouvelle taxe sur le transport aérien approuvée par l'Assemblée nationale
18 OCT. 2019
Cathay Pacific revoit ses prévisions à la baisse après un nouveau recul du trafic
18 OCT. 2019
Pour la première fois, deux femmes sortent dans l'espace ensemble
MRO Europe 2019 : Business as usual?
Nathalie Stubler : Transavia compte aussi sur l'éco-pilotage et la suppression des plastiques pour réduire son empreinte environnementale
 
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus