Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
Actualité aéronautique Transport aérien Drone abattu par l'Iran : plusieurs compagnies aériennes évitent le détroit d'Ormuz

Drone abattu par l'Iran : plusieurs compagnies aériennes évitent le détroit d'Ormuz

AFP
21 JUIN 2019 | 457 mots

Les compagnies aériennes KLM, Qantas, Singapore Airlines et Malaysia Airlines ont décidé d'éviter le détroit d'Ormuz, situé dans la zone où l'Iran a abattu un drone militaire américain, ont-elles fait savoir vendredi.

"L'incident avec le drone est une raison pour ne pas survoler le détroit d'Ormuz pour le moment. Ceci est une mesure de précaution", a déclaré dans un communiqué la néerlandaise KLM, ajoutant que la sécurité était "la priorité absolue" de la compagnie.

Les Pays-Bas sont encore meurtris par le crash de l'avion du vol MH17 de la Malaysia Airlines abattu en 2014 au-dessus de la zone de conflit armé dans l'est séparatiste prorusse de l'Ukraine par un missile russe. Les 283 passagers, dont 196 Néerlandais, et les 15 membres de l'équipage avaient été tués.

Malaysia Airlines a indiqué éviter également la zone. "La sécurité est d'une importance capitale pour Malaysia Airlines", explique-ttelle.

Le transporteur aérien Qantas a aussi pris des mesures: "Nous sommes en train d'ajuster les trajets de vol au dessus du Moyen-Orient pour éviter le détroit d'Ormuz et le golfe d'Oman jusqu'à nouvel ordre", a déclaré la compagnie à l'AFP.

La décision devrait affecter les vols entre l'Australie et Londres, mais cela ne devrait pas rallonger le temps de trajet, selon la compagnie.

"A cause des tensions en cours, certains de nos vols pourraient prendre des itinéraires un peu plus longs pour éviter le détroit d'Ormuz", a déclaré de son côté un porte-parole de Singapore Airlines.

Air France a fait savoir de son côté qu'elle n'était pas concernée, ses avions ne survolant pas cette zone.

Les annonces interviennent alors que Washington a interdit jeudi soir aux compagnies aériennes américaines le survol de l'espace aérien contrôlé par Téhéran au-dessus du Golfe et du Golfe d'Oman "jusqu'à nouvel ordre" après que l'Iran a abattu un drone militaire américain.

Le tir de missile contre le drone tôt jeudi matin a été qualifié d'"énorme erreur" par le président américain Donald Trump.

L'Iran a assuré vendredi disposer de preuves "irréfutables" montrant que le drone était entré dans son espace aérien, contrairement à ce qu'affirme Washington.

Les Etats-Unis ont justifié les restrictions émises jeudi par une augmentation des activités militaires et la tension politique croissante dans la région, qui représentent un risque pour les opérations de l'aviation civile accompagné d'un risque d'"erreur d'identification".

Les articles dans la même thématique
KLM annule 56 vols suite à une grève du personnel au sol néerlandais
La compagnie aérienne néerlandaise KLM a annulé lundi 56 vols en provenance et à destination de l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol en raison d'une grève de deux heures du personnel au sol, qui demande une augmentation de ... Lire la suite
Le bénéfice annuel de Qantas en baisse en raison des coûts de carburant
La compagnie aérienne australienne Qantas Airways a annoncé jeudi une baisse de 6,5% de son bénéfice net annuel, un recul qu'il a attribué à la hausse des coûts du carburant et à l'affaiblissement du ... Lire la suite
La Malaisie pourrait vendre ou fermer Malaysia Airlines La Malaisie pourrait vendre ou fermer Malaysia Airlines
Le sort de Malaysia Airlines pourrait être scellé rapidement. Interrogé sur l'avenir de la compagnie aérienne nationale, le Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad a déclaré ... Lire la suite
L'Etat néerlandais s'invite au capital d'Air France-KLM pour défendre ses intérêts L'Etat néerlandais s'invite au capital d'Air France-KLM pour défendre ses intérêts
Turbulences en vue entre les Pays-Bas et la France: l'Etat néerlandais a annoncé mardi avoir réalisé un raid surprise au capital d'Air France-KLM afin ... Lire la suite
IL Y A 22 HEURES
Corsair à la poursuite de sa taille critique
IL Y A 23 HEURES
Quelles évolutions du marché pour Airbus ?
17 SEPT. 2019
Le T-X devient le T-7A Red Hawk
17 SEPT. 2019
737 MAX : un panel critique les relations étroites entre Boeing et la FAA
16 SEPT. 2019
La liquidation avec poursuite d'activité pour Aigle Azur
Quelles évolutions du marché pour Airbus ?
Entretien avec Didier Tappero, PDG d'Aircalin
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus