Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie Un tout nouvel Airbus se dessine aujourd'hui
L'édito

Un tout nouvel Airbus se dessine aujourd'hui

Romain Guillot
28 MAI 2019 | 495 mots
Un tout nouvel Airbus se dessine aujourd'hui
Les premiers Airbus en FAL en 1972. Photo © Airbus
Airbus souffle ses 50 bougies demain, célébrant ainsi le célèbre accord du Bourget du 29 mai 1969 entre le ministre français des Transports Jean Chamant et le ministre ouest-allemand des Affaires économiques Karl Schiller pour lancer les travaux de développement de l'A300, un projet qui sera rejoint rapidement par le Royaume-Uni et l'Espagne.

L'A300B, premier biréacteur à large fuselage au monde, volera trois ans plus tard et dictera ce qui est devenu la norme aujourd'hui dans le monde des gros-porteurs. A cette époque, l'industrie des avions commerciaux était très largement dominée par les avionneurs américains, avec Boeing bien sûr, mais aussi avec McDonnell Douglas et Lockheed, représentant plus de 80% de la flotte des avions de ligne du monde occidental.

Douze mille Airbus livrés plus tard, les festivités s'annoncent exceptionnelles, l'avionneur européen ayant programmé tout une série d'événements sur ses principaux sites de production et en particulier à Toulouse où pas moins de six appareils (A220, A320, A330neo, A350-1000, A380 et Beluga XL) survoleront les pistes de Blagnac à basse altitude, accompagnés des Alphajet de la Patrouille de France.

Mais si Airbus est unanimement reconnu comme le symbole d'une coopération industrielle réussie en Europe - elles sont encore si rares -, le succès fût loin d'être immédiat et l'aventure des pionniers restera aussi un exemple de rêves de conquête et de persévérance face à l'impossible. On se souviendra des queues blanches des années 76 et 77, et du véritable coup de poker des A300 prêtés à la défunte compagnie américaine Eastern l'année suivante. On n'oubliera pas hélas non plus les querelles intestines entre États actionnaires apparues bien plus tard, les rivalités entre dirigeants, les problèmes industriels liés au harnais de l'A380, ou encore le plan Power 8.

Avec plus de 7200 avions commerciaux restant à produire aujourd'hui, les prochains défis d'Airbus dépassent pourtant très largement la logique des simples augmentations des cadences. Bousculé par la révolution numérique qui est en train de changer des pans entiers de l'économie mondiale, le groupe aéronautique européen mène désormais une transformation en profondeur pour préparer son avenir, d'abord pour produire mieux et plus rapidement, mais surtout pour accélérer significativement le temps de développement de ses prochains programmes, « peut-être même jusqu'à 30% plus vite » comme l'annonçait Guillaume Faury il y a quelques jours. Pour ne rien arranger, le nouveau président exécutif d'Airbus a bien compris que les succès futurs ne pourront être possibles qu'avec une politique encore plus volontariste en termes d'aviation durable, avec un engagement de réduction de moitié des émissions nettes de CO2 à horizon 2050.

Cinquante ans après sa création, c'est assurément un tout nouvel Airbus qui se dessine aujourd'hui.
Romain Guillot
Rédacteur en chef
Cofondateur du Journal de l'Aviation et d'Alertavia


Les articles dans la même thématique
16 OCT. 2019 MRO & Support
MRO Europe 2019 : Airbus et Delta lancent une alliance basée sur la plateforme digitale Skywise MRO Europe 2019 : Airbus et Delta lancent une alliance basée sur la plateforme digitale Skywise
Airbus et la compagnie américaine Delta Air Lines ont décidé de former une alliance dans le numérique, pour développer de nouveaux services de maintenance prédictive ... Lire la suite
Swiss cloue sa flotte d'Airbus A220 au sol Swiss cloue sa flotte d'Airbus A220 au sol
C'était l'incident de trop. Le 15 octobre, un vol de Swiss devant relier Londres à Genève a connu un problème moteur « sérieux » sur ... Lire la suite
Airbus-Boeing : Feu vert de l'OMC pour des sanctions américaines contre l'UE
L'Organisation mondiale du commerce (OMC) a donné lundi son autorisation définitive à Washington pour imposer des sanctions douanières contre l'Union Européenne, en représailles aux subventions accordées à l'avionneur européen Airbus. Début octobre, l'OMC avait autorisé l'imposition ... Lire la suite
02 OCT. 2019 Industrie & Technologie
Boeing/Airbus: "Fort à parier" que les USA s'engagent dans des sanctions (ministre français)
Le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire a estimé mardi qu'"il y a fort à parier que les Etats-Unis s'engagent dans une politique de sanctions" au lieu de chercher une solution amiable au ... Lire la suite
19 OCT. 2019
Boeing accusé d'avoir caché des documents cruciaux sur le 737 MAX
18 OCT. 2019
La fabrication additive s'organise dans le Sud-Ouest autour d'AddimAlliance
18 OCT. 2019
La nouvelle taxe sur le transport aérien approuvée par l'Assemblée nationale
18 OCT. 2019
Cathay Pacific revoit ses prévisions à la baisse après un nouveau recul du trafic
18 OCT. 2019
Pour la première fois, deux femmes sortent dans l'espace ensemble
MRO Europe 2019 : Business as usual?
Nathalie Stubler : Transavia compte aussi sur l'éco-pilotage et la suppression des plastiques pour réduire son empreinte environnementale
 
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus