Actualité aéronautique Transport aérien Eiffage parti pour devenir l'actionnaire majoritaire de l'aéroport de Toulouse

Eiffage parti pour devenir l'actionnaire majoritaire de l'aéroport de Toulouse

AFP
Publié 15/05/2019 | 396 mots

Le groupe français de BTP Eiffage doit racheter la part majoritaire de l'aéroport de Toulouse-Blagnac au chinois Casil, qui en possède quasiment la moitié depuis sa privatisation en 2015, ont annoncé les deux parties mardi.

L'opération reste cependant exposée aux incertitudes juridiques sur le statut du site.

"Eiffage annonce entrer en négociations exclusives pour l'acquisition de l'intégralité de la participation détenue par Casil Europe au capital de la société Aéroport Toulouse-Blagnac (ATB)", selon un communiqué du numéro trois français du BTP, derrière Bouygues et Vinci.

Depuis la privatisation de l'aéroport en 2015, Casil en détient 49,9% mais le groupe a annoncé l'an dernier qu'il comptait s'en désengager, après la décision de l'Etat de conserver une part minoritaire sur laquelle le chinois détenait une option.

La décision de Casil a relancé des polémiques politiques autour du choix de privatiser l'aéroport, d'autant que l'actuel gouvernement a engagé ces derniers mois le processus de privatisation d'Aéroports de Paris (ADP), exploitant de Roissy et Orly.

En ce qui concerne Toulouse, les responsables des collectivités locales ont longtemps accusé Casil de chercher uniquement à maximiser ses dividendes au détriment des réserves financières de l'aéroport.

De son côté, Casil a régulièrement mis en avant ses travaux de développement du site, troisième aéroport régional français avec près de 10 millions de passagers annuels.

"Cette opération s'inscrit dans la stratégie d'Eiffage visant à diversifier son portefeuille de concessions, déjà fort de nombreuses participations dans des infrastructures de transport en Europe, ainsi qu'à en allonger la durée", explique le groupe français.

Eiffage, qui a par ailleurs annoncé une hausse de 15,9% de son chiffre d'affaires trimestriel à 3,9 millions d'euros, prévient toutefois que l'opération pourrait capoter face aux incertitudes juridiques autour de l'aéroport.

La justice administrative a, en effet, décidé le mois dernier d'annuler la procédure de privatisation, décision pour laquelle l'Etat a décidé de se pourvoir en cassation.

"L'issue conditionne la réalisation d'une éventuelle acquisition par Eiffage", souligne le groupe.

Les articles dans la même thématique
IL Y A 10 HEURES Compagnies aériennes low cost
Ryanair s'attend à deux ans difficiles pour les bénéfices des compagnies européennes Ryanair s'attend à deux ans difficiles pour les bénéfices des compagnies européennes
Ryanair a présenté des résultats en demi-teinte pour 2018-2019. La low-cost irlandaise a enregistré une croissance de 6% de son chiffre d'affaires à 7,56 ... Lire la suite
Congo Airways vise une trentaine de destinations d'ici 2021 Congo Airways vise une trentaine de destinations d'ici 2021
Congo Airways a été créée en août 2014 alors que la République Démocratique du Congo, deuxième pays en Afrique par sa taille et quatrième par ... Lire la suite
Air Canada veut mettre la main sur Transat Air Canada veut mettre la main sur Transat
C'est un grand mouvement de consolidation qui s'amorce dans le ciel canadien. Air Canada et le groupe Transat sont entrés dans une période de négociations ... Lire la suite
La connectivité progresse sur la flotte d'A320 d'Air France La connectivité progresse sur la flotte d'A320 d'Air France
Après plusieurs années passées à faire des tests et à attendre que la technologie soit mature, Air France est résolument engagée dans son programme d'installation ... Lire la suite
Les compagnies traditionnelles en Inde peuvent-elles être sauvées ? Les compagnies traditionnelles en Inde peuvent-elles être sauvées ?
Le transport aérien full-service en Inde est un secteur sinistré. Ses deux principaux acteurs, Air India et Jet Airways, cumulent neuf milliards de dollars de ... Lire la suite
Dans la rubrique Transport aérien, la Rédaction vous recommande
La connectivité progresse sur la flotte d'A320 d'Air France Les compagnies traditionnelles en Inde peuvent-elles être sauvées ?
L'IATA veut pousser la France à adopter une stratégie nationale pour le transport aérien Icelandair envisage l'acquisition d'Airbus A321neo
Les enregistreurs de vol du Superjet d'Aeroflot ont été récupérés Camair-Co : Une année 2019 en zone de turbulences
20/05 ADP : le PDG Augustin de Romanet salue la décision du Conseil constitutionnel
20/05 Le Praetor 600 d'Embraer complète sa collection de certifications
20/05 Grève dans le transport aérien mardi en Italie
20/05 Ryanair s'attend à deux ans difficiles pour les bénéfices des compagnies européennes
20/05 Le HH-60W s'envole
20/05 Nouveau lot de production pour le King Stallion
IL Y A 13 HEURES
RYANAIR a repoussé la livraison de ses cinq premiers BOEING 737 MAX 200 à l'hiver 2019 (octobre), sous réserve que l'appareil soit autorisé à voler par l'EASA. Ils devaient initialement être livrés en avril, mai et juin. La low-cost confirme sa confiance dans l'appareil.
17 MAI 2019
La Direction des missions de technologie spatiale (STMD) de la NASA a sélectionné 142 projets proposés par 129 petites entreprises américaines dans le cadre du programme Small Business Innovation Research (SBIR). Ils se verront accorder des contrats de développement technologique pour une durée de 24 mois et 750 000 dollars chacun, pour un montant total de 106 millions de dollars.
17 MAI 2019
LOCKHEED MARTIN, en charge de la conception et de la construction de la coque de protection du module de descente de la mission MARS 2020 de la NASA, vient de finir les essais statiques de la structure du bouclier thermique. Le départ est prévu à l'été 2020, sur un lanceur Atlas V (541), depuis la base de Cap Canaveral, pour une arrivée sur Mars en 2021.
Retrouvez toute l'actualité aéronautique en bref sur Alertavia, la plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels.

L'Airbus A321XLR en approche finale
Pour la division Military Aircraft d'Airbus Defence and Space, « la première des priorités, c'est de consolider l'activité »
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus