Se connecter     Rechercher un article     Newsletter     Alertavia      JE M'ABONNE
BOURGET 2019  |  Toute l'actualité  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie La position du PDG de Boeing est-elle tenable ?
L'édito

La position du PDG de Boeing est-elle tenable ?

Romain Guillot
30 AVR. 2019 | 357 mots
La position du PDG de Boeing est-elle tenable ?
Capture © Boeing
Le moins que l'on puisse dire c'est que le PDG de Boeing était droit dans ses bottes lors d'une courte conférence de presse liée à la première assemblée générale d'actionnaires organisée depuis la crise que traverse l'avionneur suite à l'accident de l'appareil d'Ethiopian. Dennis Muilenburg s'est d'ailleurs refusé à admettre que le dispositif de protection MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System) du 737 MAX présentait un quelconque défaut de conception, ayant été développé et certifié selon les standards de l'avionneur.

Pour le patron de Boeing, le MCAS n'est simplement qu'un maillon commun de la chaine ayant conduit aux deux accidents, indiquant au passage que dans les deux cas les pilotes n'avaient pas complètement suivi la procédure à appliquer lors d'un emballement du compensateur. Mais force est de constater qu'en plus d'être parfaitement alignées, les célèbres plaques de Reason étaient déjà sacrement percées au départ.

Oui, le correctif du MCAS rendra assurément beaucoup plus sûre la nouvelle famille de 737, et les différentes autorités mondiales se satisferont des mesures promises par l'avionneur pour accompagner les opérateurs à remettre leurs appareils en service. Sauf surprise, le deuxième plus important programme d'avion commercial de l'histoire sera ainsi remis sur des rails et la gestion de la crise menée par Dennis Muilenburg aura sans aucun doute sauvé Boeing de la catastrophe, même si les coûts financiers seront bien plus lourds que ce que l'on a pu entrevoir dans les derniers résultats trimestriels du constructeur.

La position publique du PDG de Boeing aura finalement rassuré ses investisseurs, ses employés, ses nombreux fournisseurs et ses clients. Pas sûr en revanche que cette ligne de défense soit à même de convaincre les experts, les pilotes, les journalistes et les passagers. Pour ce faire, ce sont assurément les liens entre la FAA et l'avionneur qui devront être profondément repensés. Car après cette crise de confiance, c'est leur crédibilité sur le temps long qui pourra être remise en question.
Romain Guillot
Rédacteur en chef
Cofondateur du Journal de l'Aviation et d'Alertavia


Les articles dans la même thématique
Boeing en négociations pour une méga commande de 787 et 777X en Chine
Boeing est en négociations pour décrocher une méga-commande sur des gros porteurs avec des compagnies aériennes chinoises, rapporte mercredi l'agence Bloomberg News.Les discussions portent sur 100 appareils long-courrier, notamment des 787 "Dreamliner" et des ... Lire la suite
737 MAX: une formation sur simulateur des pilotes toujours envisagée (Ottawa)
Le ministre canadien des Transports a réaffirmé vendredi qu'il n'excluait pas d'imposer une formation sur simulateurs des pilotes du nouveau Boeing 737 MAX, au lendemain d'une réunion des autorités mondiales de l'aviation civile consacrée ... Lire la suite
Boeing 737 MAX : Les autorités mondiales se séparent sans date de retour en service Boeing 737 MAX : Les autorités mondiales se séparent sans date de retour en service
Les autorités mondiales de l'aviation civile, réunies jeudi au Texas, se sont séparées après huit heures de discussions sans date de retour en service ... Lire la suite
Quand va revoler le 737 MAX ? Les régulateurs aériens en débattent
Les autorités mondiales de l'aviation civile, réunies jeudi au Texas, examinaient le cas du 737 MAX immobilisé depuis plus de deux mois, avec une question lancinante: quand l'avion phare de Boeing va-t-il pouvoir revoler?La ... Lire la suite
IL Y A 2 HEURES
Salon du Bourget : Toutes les annonces de commandes d'avions commerciaux
IL Y A 2 HEURES
L'aéroport d'Heathrow publie les plans de sa troisième piste
IL Y A 4 HEURES
Ariane 5 lancera jeudi deux satellites de télécommunications
IL Y A 5 HEURES
Bourget 2019 : Airbus, Daher et Safran s'allient pour faire voler EcoPulse
IL Y A 5 HEURES
Bourget 2019 : Safran Helicopter Engines obtient la certification du moteur du H160 et en attend d'autres
Bourget 2019 : Les avions régionaux à l'aube d'une révolution
Bourget 2019 : Olivier Andriès (Safran Aircraft Engines), « Nous avons proposé un nouveau moteur »
 
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus