Se connecter     Rechercher un article     Newsletter     Alertavia      JE M'ABONNE
Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
Industrie spatiale     Vols habités     Missions     Lanceurs     Satellites    
 
Actualité aéronautique Espace Un premier Chinois sur la Lune "dans une dizaine d'années" selon Pékin

Un premier Chinois sur la Lune "dans une dizaine d'années" selon Pékin

AFP
24 AVR. 2019 | 410 mots

La Chine enverra une première mission habitée sur la Lune "dans une dizaine d'années", a annoncé mercredi le plus haut responsable des programmes spatiaux chinois, alors que les Etats-Unis visent un retour sur le sol lunaire dès 2024.

"La Chine ambitionne de bâtir une station de recherche scientifique dans les régions du pôle sud de la Lune et de réaliser des missions lunaires habitées dans une dizaine d'années", a déclaré le directeur de l'Administration nationale de l'espace, Zhang Kejian, cité par l'agence de presse Chine nouvelle.

Pékin évoque depuis de nombreuses années une mission habitée sur la Lune mais aucune date précise n'a jamais été fournie, les experts tablant habituellement sur une date postérieure à 2025.

L'annonce de M. Zhang survient alors que le pays a réussi en tout début d'année une première mondiale: l'alunissage d'une sonde sur la face cachée de la Lune.

Le régime communiste mise largement sur ses programmes spatiaux pour glorifier les progrès technologiques du pays au cours des dernières décennies, dans une course avec l'Occident qui évoque la rivalité spatiale soviéto-américaine pendant la guerre froide.

Les propos du haut responsable chinois surviennent ainsi moins d'un mois après l'annonce par Washington d'un retour d'astronautes américains sur la Lune dès 2024, au lieu de 2028 comme initialement prévu.

Les Etats-Unis ont été les premiers et les seuls à envoyer des hommes sur la Lune entre 1969 et 1972.

M. Zhang a annoncé par ailleurs que Pékin prévoyait d'envoyer l'an prochain sa première sonde à destination de Mars.

Outre la sonde actuellement présente sur la face cachée de la Lune, la Chine prévoit aussi d'envoyer à la fin de cette année un autre engin chargé de rapporter sur Terre des échantillons lunaires, a-t-il déclaré.

Témoin de la dimension politique de ces missions, M. Zhang a précisé que des échantillons lunaires seraient conservés à Shaoshan (centre), la ville natale de Mao Tsé-toung, le fondateur du régime communiste.

La Chine a envoyé un premier homme dans l'espace en 2003 et a réussi son premier alunissage d'un engin spatial 10 ans plus tard.

La Chine teste l'atterrisseur qui doit partir pour Mars en 2020 La Chine teste l'atterrisseur qui doit partir pour Mars en 2020
Les derniers articles Espace
L'industrie aéronautique européenne reste en croissance L'industrie aéronautique européenne reste en croissance
Alors que la nouvelle Commission européenne se met en place, l'aéronautique entend bien faire entendre sa voix à Bruxelles. C'est notamment le cas à travers ... Lire la suite
L'ESA au service de la MRO aéronautique L'ESA au service de la MRO aéronautique
La maintenance est un domaine que l'on associe peu au monde du spatial en général. Pourtant l'Agence spatiale européenne a montré qu'elle pouvait s'avérer utile ... Lire la suite
Des annonces mais peu de contrats pour l'aéronautique française en Chine Des annonces mais peu de contrats pour l'aéronautique française en Chine
La visite d'Emmanuel Macron en Chine début novembre aura été fructueuse pour l'industrie française, avec plus de 15 milliards d'euros de contrats signés, mais pas ... Lire la suite
Le moteur principal d'Ariane 6 est désormais qualifié Le moteur principal d'Ariane 6 est désormais qualifié
L'ESA et ArianeGroup viennent de faire un nouveau pas vers le premier vol d'Ariane 6. L'agence spatiale et l'industriel européens viennent d'annoncer, le 27 septembre, ... Lire la suite
Syracuse IV s'ouvre à l'international Syracuse IV s'ouvre à l'international
Le programme de satellites de télécommunications militaires Syracuse IV, dont les deux premiers satellites doivent être lancés entre 2020 et 2022, va pouvoir bénéficier à ... Lire la suite
IL Y A 12 HEURES
Thales poursuit sa croissance avec l'apport de Gemalto
IL Y A 14 HEURES
China Eastern crée OTT Airlines pour exploiter ses ARJ21 et C919
IL Y A 16 HEURES
Lufthansa gèle ses embauches et réduit ses dépenses pour passer la crise du coronavirus
IL Y A 16 HEURES
JEC World, salon dédié aux matériaux composites à Paris, reporté à cause du coronavirus
IL Y A 18 HEURES
Pertes en hausse pour la compagnie aérienne SAS au premier trimestre
Les paradoxes du salon MRO Middle East de Dubaï
XL Airways met ses biens aux enchères : « le coeur de la vente, ce sont les pièces aéronautiques »
 
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2020 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT