À la Une  |  ALERTAVIA  |  Le Podcast  |  Industrie  |  Transport aérien  |  MRO & Support  |  Interiors & PaxExp  |  Aviation & Environnement  |  Passion  |  Agenda  |  EN
 
Actualité aéronautique Transport aérien Tschüss TUI, Hallo Intro !
L'édito

Tschüss TUI, Hallo Intro !

Emilie Drab
19 MAR. 2019 | 447 mots
Tschüss TUI, Hallo Intro !
© Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés
La reprise de Corsair par le groupe Intro Aviation va donner à la compagnie un élan qu'elle attend depuis longtemps. Cela fait quatre ans que Corsair est en vente mais jamais, depuis qu'elle appartient au groupe TUI, elle n'a profité d'un tel engagement de son actionnaire.

« C'est le basculement de Corsair dans un monde nouveau », a affirmé Pascal de Izaguirre, son président, qui se sent libéré du « carcan de TUI ». La compagnie se retrouve en effet à voler de concert avec un spécialiste du transport aérien, intéressé par le transport aérien, et agile - quand TUI est résolument tourné vers le tourisme, ne voyait aucune synergie possible avec Corsair et ne voulait donc pas lui consentir le moindre investissement puisque le seul projet était de s'en débarrasser. Jusqu'alors condamnée à l'immobilisme, la compagnie se rêve désormais un avenir en croissance.

Les premières mesures ont été immédiates. Intro Aviation estimant qu'il est impossible d'avoir une activité viable avec deux types avion dans une flotte de sept modules, un contrat d'acquisition de trois A330neo a été conclu la semaine dernière pour permettre la sortie des trois 747-400 d'ici 2021. Il ne devrait pas s'arrêter là, l'objectif étant de remplacer chaque 747 par deux A330-900. Quant à la restructuration du réseau, elle est déjà en cours et une nouvelle montée en gamme est entérinée.

Très important, Intro Aviation semble également avoir mis le personnel dans sa poche en lui accordant une participation de 20% dans la holding qui détient Corsair et en s'engageant à ne réduire ni les effectifs ni les salaires durant deux ans. Le groupe ne cache pas qu'il espère motiver encore davantage les troupes pour réussir la croissance.

Reste à voir combien de temps cet état de grâce va durer. Intro Aviation est en effet un groupe spécialisé dans l'achat, la restructuration et la revente rapide des compagnies aériennes. Deutsche BA, LTU, Intersky et Cityjet sont toutes passées entre ses mains et n'y sont pas restées plus de trois ans.

Trois ans, c'est également le temps sur lequel il s'est engagé auprès de Corsair. Mais Peter Oncken, son PDG, veut rassurer, jure que le projet Corsair est différent et affirme se projeter sur le plus long terme. Si la restructuration fonctionne, aucun doute que la compagnie conservera son intérêt et qu'il songera sérieusement à acquérir la participation de TUI (27%). Sinon, l'incertitude et l'immobilisme liés à une nouvelle mise en vente pourraient de nouveau s'imposer. Mais en attendant, Corsair s'est acquis trois ans de stabilité.
Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Sur le même thème
Quarantaine : TUI annule les séjours des Britanniques en Espagne jusqu'au 9 août Quarantaine : TUI annule les séjours des Britanniques en Espagne jusqu'au 9 août
TUI fly ouvre les négociations avec ses syndicats pour réduire sa flotte de moitié TUI fly ouvre les négociations avec ses syndicats pour réduire sa flotte de moitié
Coronavirus : TUI envisage de réduire de moitié sa flotte d'avions en Allemagne Coronavirus : TUI envisage de réduire de moitié sa flotte d'avions en Allemagne
Les derniers articles Transport aérien
30 OCT. 2020
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine
Industrie & Technologie Le groupe Airbus a stabilisé sa trésorerie au troisième trimestre Le groupe Airbus a publié un chiffre d'affaires à 30,2 milliards d'euros (contre 46,2 milliards d'euros sur ...
30 OCT. 2020
Le Nigeria se donne trois ans pour faire décoller sa compagnie nationale
Le Nigeria remet au-devant de la scène son ambition de lancer sa propre compagnie aérienne, un dossier qui devrait s'accélérer dès l'année prochaine. Le projet, largement médiatisé en ...
28 OCT. 2020
Entretien avec Bertrand Piccard, président de la fondation Solar Impulse
Invité du Podcast de l'Aviation cette semaine, Bertrand Piccard, président de la fondation Solar Impulse et auteur, avec André Borschberg, du tour du monde avec l'avion solaire ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Le Nigeria se donne trois ans pour faire décoller sa compagnie nationale Le Burkina Faso reprivatise sa compagnie nationale Air Burkina qui bascule sous contrôle américain
La France est le 4e pays d'Europe le plus touché par la baisse du trafic Vallair multiplie les contrats pour ses Airbus A321 tout cargo
Tim Clark s'attend à une reprise rapide Air Côte d'Ivoire mise sur ses avions de la famille A320neo pour atteindre une rentabilité escomptée d'ici 2022
La crise de liquidités est toujours aussi menaçante pour les compagnies aériennes L'Italie crée ITA, la compagnie aérienne appelée à succéder à Alitalia
30 OCT. 2020
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine
30 OCT. 2020
Le Nigeria se donne trois ans pour faire décoller sa compagnie nationale
30 OCT. 2020
Le groupe Safran montre sa résilience face à la crise au troisième trimestre
30 OCT. 2020
MRO : Les défis du stockage deviennent encore plus concrets
30 OCT. 2020
Delta Air Lines noue un accord avec ses pilotes évitant tout licenciement jusqu'en 2022
Preighters : le gros coup de massue de l'EASA
Pendant la crise, IPECA reste en première ligne pour accompagner les salariés de l'aéronautique
Les articles les plus lus
Malgré la pandémie, l'aéronautique reste l'un des principaux secteurs d'avenir
Entretien avec Philippe Petitcolin, directeur général du groupe Safran
Un millier d'avions commerciaux sans repreneurs en 2021 ?
Tim Clark s'attend à une reprise rapide
Les A321 tout cargo se multiplient
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2020 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT