Actualité aéronautique Industrie & Technologie Rolls-Royce teste la version hybride-électrique de son M250

Rolls-Royce teste la version hybride-électrique de son M250

Léo Barnier
Publié 15/03/2019 | 437 mots
Rolls-Royce teste la version hybride-électrique de son M250
Le projet d'eVTOL présenté à Farnborough 2018. © Rolls-Royce
Rolls-Royce a raté le coche d'une semaine. Alors que le salon Heli-Expo s'est largement tenu sous le signe de l'eVTOL, le motoriste britannique a attendu le 14 mars pour présenter les avancées de son programme de démonstrateur de turbine hybride-électrique, développé à partir de sa turbine thermique M250. Il vient en effet d'achever une première série d'essais au sol, qui doit conduire à un premier vol du système en 2021. Celui-ci aura possiblement lieu sur son projet d'eVTOL (véhicule électrique à décollage et atterrissage verticaux), présenté lors du salon de Farnborough 2018.

Ces essais se sont déroulés aux États-Unis, dans les installations de Rolls-Royce à Indianapolis (Indiana) où les différents éléments avaient déjà été testés séparément. Le motoriste a ainsi pu analyser le comportement de son M250 dans des conditions reproduisant les phases de décollage et d'atterrissage, de vol en croisière, ou encore de roulage. Il a aussi pu expérimenter trois configurations de fonctionnements différents : hybride avec un montage en série, hybride avec un montage en parallèle et turbo-électrique.

Dans le premier cas, le moteur sert de turbogénérateur pour alimenter des batteries. Ce sont elles qui ensuite livrent la puissance nécessaire pour actionner un moteur électrique et le reste des systèmes. Dans le deuxième, la puissance est fournie par la combinaison de la turbine, avec une poussée mécanique, et du système électrique. Des batteries assurent le fonctionnement des autres systèmes. Enfin, dans le dernier mode, la turbine fonctionne comme un turbogénérateur qui alimente directement le moteur électrique et les autres systèmes de l'avion.

Basée sur la turbine thermique d'hélicoptère M250, ce système hybride peut développer une puissance comprise entre 500 kW et 1 MW. Rolls-Royce envisage des applications sur différents types d'aéronefs, qu'il s'agisse d'avions généraux, d'eVTOL ou d'hélicoptères, d'une masse maximale au décollage de deux tonnes pour des missions pouvant aller jusqu'à 1 600 km.

Ce développement s'inscrit dans la stratégie de Rolls-Royce de devenir le « champion de l'électrification ». Déjà avancée sur les motorisations de trains et de navires, elle s'étend désormais à l'aéronautique. Outre la version hybride du M250, le motoriste travaille sur le projet d'E-Fan X avec Airbus et Siemens. Il consiste à remplacer l'un des moteurs d'un BAe 146 par un système hybride de 2,5 MW, développé à partir d'un turbopropulseur AE 2100, qui alimentera un moteur électrique fourni par Siemens.
Léo Barnier
Journaliste spécialisé
Industrie & Technologie, Equipements, MRO


Les articles dans la même thématique
L'Australie se dote de G550 L'Australie se dote de G550
L'Australie va renforcer ses capacités de guerre électronique. Le ministre de la Défense Christopher Pyne a annoncé l'acquisition de quatre G550 modifiés et équipés de ... Lire la suite
Bruno Even (Airbus Helicopters) : « Il faut avoir une vision large de l'innovation, au niveau des produits et des services » Bruno Even (Airbus Helicopters) : « Il faut avoir une vision large de l'innovation, au niveau des produits et des services »
Dans un contexte encore difficile, avec peu de perspectives d'évolutions significatives à court terme, Bruno Even, PDG d'Airbus Helicopters, a profité du salon Heli-Expo, qui ... Lire la suite
Saison 2 pour le projet MMT Saison 2 pour le projet MMT
Lancé le 16 mars 2018 dans les locaux de Dassault Aviation, en présence de la ministre des Armées Florence Parly, le projet MMT (Man machine ... Lire la suite
Affrontement entre hélicoptéristes européens pour l'US Navy Affrontement entre hélicoptéristes européens pour l'US Navy
Avec un besoin de 130 appareils d'entraînement à (très) court terme pour remplacer sa flotte actuelle, l'US Navy est loin de laisser insensibles les hélicoptéristes. ... Lire la suite
Crise de confiance Crise de confiance
Ce devait être une semaine de fête pour Boeing avec le roll-out officiel de son 777-9, le plus gros biréacteur au monde. C'est finalement une ... Lire la suite
Dans la rubrique Industrie & Technologie, la Rédaction vous recommande
Heli-Expo 2019 : Airbus Helicopters passe la cinquième sur le H145 Sikorsky lance les S-92A+ et S-92B à Heli-Expo 2019
LEAP, NMA, Initium... Safran aura Boeing en tête en 2019 Rolls-Royce renonce au NMA de Boeing
L'export tire Dassault Aviation en 2018 Année de transition réussie pour le groupe Safran
08h06 Boeing autorisé à faire voler ses nouveaux 737 MAX pour les dispatcher sur ses sites
08h02 Le PDG de Boeing tente de rassurer ses clients et leurs passagers
18/03 Le pool MMF attend son premier A330 MRTT
18/03 EasyJet renonce à Alitalia
18/03 Corsair vendue au groupe d'investissement allemand INTRO Aviation
18/03 L'Australie se dote de G550
IL Y A 21 MINUTES
La FAA autorise BOEING à faire voler ses BOEING 737 MAX entre RENTON et différents sites de l'avionneur à fin de stockage, le site de production des monocouloirs étant limité en surface de parking disponible.
IL Y A 1 HEURE
PAULO CESAR DE SOUZA E SILVA va quitter son poste de CEO d'EMBRAER au terme de son mandat de deux ans se terminant le 22 avril prochain. Cette décision fait suite à l'accord des actionnaires concernant le rapprochement de l'avionneur brésilien avec Boeing. Il restera cependant conseiller principal du conseil d'administration pour assurer cette transition. Son successeur sera nommé à cette même date et sera recruté à l'extérieur d'EMBRAER.
IL Y A 16 HEURES
La ROYAL AUSTRALIAN AIR FORCE va se doter de quatre G550 destinés aux missions de guerre électronique. Le programme d'acquisition annoncé par le ministre de la Défense Christopher Pyne a été rebaptisé MC-55A « Peregrine ». Il est doté d'une enveloppe de 2,46 milliards de dollars australiens - environ 1,5 milliard d'euros.
Retrouvez toute l'actualité aéronautique en bref sur Alertavia, la plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels.

Crise de confiance
Bruno Even (Airbus Helicopters) : « Il faut avoir une vision large de l'innovation, au niveau des produits et des services »
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus