Se connecter     Rechercher un article     Newsletter     Alertavia      JE M'ABONNE
Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
Actualité aéronautique Industrie & Technologie Avec la fin de l'A380, Airbus met définitivement le cap sur l'efficience
L'édito

Avec la fin de l'A380, Airbus met définitivement le cap sur l'efficience

Romain Guillot
19 FEV. 2019 | 438 mots
Avec la fin de l'A380, Airbus met définitivement le cap sur l'efficience
© Airbus
Les résultats financiers d'Airbus n'auront jamais été aussi bons, et pourtant, même si c'était le jour de la Saint-Valentin, nous avons bien senti à Toulouse que le coeur n'y était pas vraiment, ni vis-à-vis de la formidable machine qu'est l'A380, ni bien sûr pour les milliers de salariés qui seront d'une façon ou d'une autre impactés après la livraison du tout dernier exemplaire à Emirates dans deux ans.

Évidemment, l'actuel patron du groupe aéronautique européen Tom Enders a insisté sur le fait que tout avait été envisagé pour pouvoir prolonger la production du programme, aussi bien du côté des équipes de ventes que du côté des ingénieurs. Mais les pistes conduisant à une remotorisation ou à un allongement n'ont pas eu la réponse du marché escomptée, le nombre de clients intéressés étant considéré beaucoup trop faible pour continuer l'aventure.

Reste qu'avec la fin de la phase de production du 380, c'est finalement aussi l'ère des quadriréacteurs de transport de passagers qui entame son crépuscule. Alors que la vague du remplacement des 777-300ER va commencer, une importante bataille s'annonce entre les grands avionneurs sur les biréacteurs long-courriers de grande capacité, eux-mêmes finalement très largement responsables des difficultés commerciales du Super Jumbo européen ces dernières années.

Certains observateurs y voient déjà l'arrivée d'une version allongée de l'A350-1000 pour venir répondre à l'écart de capacité existant avec le 777-9 de Boeing. D'autres annoncent aussi une remotorisation de la famille A350 dès la seconde moitié de la prochaine décennie pour réduire d'une toute autre manière le CASM* des opérateurs sur ce segment.

Une chose est cependant certaine et a déjà été annoncée par Guillaume Faury, qui prendra très bientôt la succession de Tom Enders. Avec la digitalisation complète de son outil industriel, Airbus va encore renforcer sa stratégie d'améliorations incrémentales sur sa gamme actuelle et va très certainement aussi s'attacher à rester au plus près du « sweet spot » pour chacune des catégories d'appareils, et donc en particulier sur celle des long-courriers de 300 passagers.

Car en mettant définitivement le cap sur l'efficience, Airbus pourra dégager plus de rentabilité pour pouvoir préparer un avenir encore plus lointain, et par définition plus incertain.

(*) Cost per Available Seat Mile - un des indicateurs permettant de comparer l'efficacité d'un appareil ou d'une flotte.

Romain Guillot
Rédacteur en chef
Cofondateur du Journal de l'Aviation et d'Alertavia


Les articles dans la même thématique
10 JUIL. 2019 Avions commerciaux
Les livraisons de Boeing chutent au premier semestre, Airbus en profite Les livraisons de Boeing chutent au premier semestre, Airbus en profite
Boeing a accusé un effondrement de ses livraisons d'avions au premier semestre, conséquence de la crise de son appareil vedette 737 MAX, cloué au ... Lire la suite
09 JUIL. 2019 Satellites
Airbus Defence & Space mise sur les constellations Airbus Defence & Space mise sur les constellations
La signature du contrat de développement des quatre satellites d'observation de la Terre CO3D avec le CNES, le 9 juillet, a été l'occasion pour Jean-Marc ... Lire la suite
Le F-35 de nouveau favori au Canada ?
Nouveau revirement de situation au Canada. Alors que le Premier ministre Justin Trudeau avait indiqué lors de son accession au pouvoir en 2015 vouloir potentiellement renoncer à l'achat de F-35, il semblerait que le chasseur ... Lire la suite
Les premiers Airbus A380 affectés par des criques au niveau des longerons arrière de voilure Les premiers Airbus A380 affectés par des criques au niveau des longerons arrière de voilure
Les ailes de l'A380 vont de nouveau faire l'objet d'une attention particulière. L'agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a publié une proposition de directive ... Lire la suite
IL Y A 22 MINUTES
Le Pilatus PC-21 : l'âme d'un chasseur
IL Y A 18 HEURES
Des MRTT intégrés à l'EATC
IL Y A 18 HEURES
Textron laisse le Silvercrest de Safran sur le carreau
IL Y A 19 HEURES
Panne de Galileo: "trop tôt" pour dire quand le système sera rétabli (agence)
IL Y A 23 HEURES
50 ans d'Apollo 11 : Les événements incontournables pour fêter le premier pas de l'Homme sur la Lune
D'Apollo à Artemis, cinquante ans au moins les séparent
Général Olivier Taprest, major général de l'armée de l'air : « Le vrai enjeu, c'est d'être au rendez-vous des opérations »
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus