Actualité aéronautique Passion Prenez les commandes de vos rêves en devenant le pilote d'un jour

Prenez les commandes de vos rêves en devenant le pilote d'un jour

Daphné Desrosiers
Publié 06/02/2019 | 1530 mots
Prenez les commandes de vos rêves en devenant le pilote d'un jour
© Fighters Academy
Vivez une expérience unique avec Sport-Découverte en devenant l'espace d'un instant le pilote de l'avion de vos rêves. De l'Airbus A330 au Mirage 2000, du Boeing 777 au F16 Fighting Falcon, petits et grands peuvent s'envoler vers leurs rêves et surfer sur les nuages comme un pilote de ligne ou de chasse. En effet, les simulateurs de vol proposés sont de très grande qualité, ressemblant à s'y méprendre à ceux utilisés pour les qualifications et les entraînements des personnels navigants civils et militaires. Commandes de vol avec retour d'effort, alarmes vocales et sonores, contacteurs et cartographie ultra-réaliste permettent une immersion totale dans l'univers aérien où le pilote en herbe ressentira les joies du vol sans avoir décollé un seul instant du sol.

Bonjour, je suis votre commandant de bord et je vous souhaite la bienvenue à bord

Si vous preniez les commandes d'un avion long-courrier dont l'envergure dépasse les 58 mètres et la masse maximale au décollage avoisine les 200 tonnes ?

En un tour de clic sur le site de Sport-Découverte, votre oiseau se prépare à vous accueillir en plein centre de Paris. Une équipe de professionnels du transport aérien civil est à votre disposition afin de profiter pleinement de votre vol, et ce, quelle que soit la durée choisie. Au préalable, un briefing de 30 minutes vous familiarise aux lois de l'aérodynamique et de la thermodynamique. L'ensemble du vol est expliqué par un instructeur expérimenté qui totalise à lui seul plus de 16 000 heures de vol en compagnie aérienne. Phénomènes météorologiques, aides radioélectriques à l'atterrissage ou vitesse d'évolution sont vos seules préoccupations du jour lorsque vous découvrez enfin le simulateur. Un petit frisson d'inquiétude parcourt votre échine en ajustant votre siège : serai-je à la hauteur ? Tout est si réel qu'on entend même le chef de cabine vous informer de la fin de l'embarquement ! L'instructeur vous rassure tout en réalisant les check-lists conformément à l'exploitation de l'avion : « Tout va bien se passer. Quand je vous annoncerai VR, vitesse de rotation à laquelle l'avion peut décoller, vous tirez souplement sur les commandes et vous suivez la croix verte devant vous ».

Il faut avouer qu'il y a tellement de boutons et d'écrans que vous ne savez plus vraiment où diriger votre regard malgré les explications de l'instructeur. PFD (Primary Flight Display) et ND (navigation Display) vous sont subitement devenus étrangers et c'est avec fébrilité que vous positionnez les manettes de gaz pour le décollage. Dans le bruit rugissant des moteurs, l'avion s'élance sur la piste. Montées, descentes, virages à diverses inclinaisons vous permettent de prendre l'avion en main avant d'atterrir à Nice. Grâce au visuel panoramique, la Baie des Anges, Monaco et Saint-Tropez s'offrent sous vos yeux émerveillés à 3 000 mètres d'altitude et à 250 kts (un peu moins de 500 km/h) !


© Fighters Academy

Ces minutes d'évasion sont rapidement rattrapées par la réalité car il est maintenant l'heure de vous poser. Il faut veiller à ce que l'avion soit stabilisé et ce n'est pas une mince affaire ! Les volets et le train sortent ; l'avion est alors configuré pour l'atterrissage. Les conditions météorologiques délibérément choisies par l'instructeur se sont dégradées et la piste est invisible. Le pilotage aux instruments est de rigueur sans aucune aide du pilote automatique et il faut se battre pour maintenir une trajectoire parfaite. Juste avant le poser des roues, une remise de gaz est imposée par le contrôle aérien. C'est reparti pour un tour de piste : assiette, poussée et l'Airbus est déjà dans les nuages cotonneux. Un atterrissage en douceur marque la fin de votre séance de pilotage sous les applaudissements de votre instructeur. Sans aucune expérience, vous avez volé comme un pilote professionnel. Or d'autres surprises vous attendent afin de découvrir un autre univers...celui du pilote de chasse.

Accrochez vos harnais !

Qui n'a pas rêvé de piloter une fois dans sa vie un avion de combat ? Rapide, puissant et maniable, le F-35 Lightning répondra à toutes vos envies supersoniques. Afin d'ajouter encore plus de réalisme à votre vol, l'équipe d'instructeurs tient à votre disposition une magnifique combinaison anti-G et un casque digne d'un vrai pilote de combat. Il est grand temps de revêtir votre nouvelle tenue avant de vous rendre dans le simulateur. Mais avant le grand saut, un petit briefing est présenté pour vous familiariser avec la nouvelle machine de guerre : présentation de l'avion et de ses différentes versions, de ses commandes de vol, de ses systèmes d'arme complexes ainsi que l'ensemble des exercices possibles qu'offre le simulateur. L'instructeur adapte la séance selon vos souhaits - vous êtes le pilote - et un large choix de missions vous est proposé comme un ravitaillement en vol ou l'interception d'un avion dans le ciel de Paris. Apprêtez-vous à vivre un moment époustouflant dans un environnement magique où la cartographie est d'un réalisme saisissant. Le complément du briefing s'effectue « in situ », ce qui est plus ludique pour comprendre toutes les fonctionnalités et les informations reproduites sur l'écran, fidèle restitution des paramètres reçus par l'intermédiaire du casque du pilote de chasse. Il est temps de régler votre siège et surtout n'oubliez pas d'ajuster votre harnais avant de vous envoler, ça va remuer à Mach 2 ! Une fois la post-combustion enclenchée, l'avion ne demande qu'à décoller et le moment libérateur s'annonce enfin car vous trépignez tout autant que votre machine de guerre.


© Fighters Academy

Top départ et vous voilà parti vers le Grand Canyon afin de vous exercer au vol à très basse altitude. Le paysage est féerique et dompter la machine s'avère plutôt facile si ce n'est son extrême sensibilité aux commandes. Après quelques virages suivis de montées et descentes vertigineuses, l'avion est rapidement maîtrisé sous le regard bienveillant de l'instructeur, qui veille au bon déroulement du vol et n'hésite pas à vous fournir quelques astuces afin d'apprécier ce moment magique. Le temps d'une ressource et vous voilà propulsé dans le ciel limpide où vous attendent différentes cibles ennemies dont la finalité est de les abattre. Une panoplie de missiles sol-air ou air-air est disponible et rapidement, grâce à l'aide du radar de détection, vous rivalisez d'ingéniosité pour réussir cet exercice périlleux. Tonneaux, boucles, vol à l'endroit ou à l'envers, vous découvrez que votre avion vole droit, aussi bien sur le dos que sur le ventre. Le tout étant de ne pas oublier d'inverser les actions sur les commandes car les lois de l'aérodynamique diffèrent inéluctablement. Le temps de rattraper sa propre turbulence de sillage matérialisée par des trainées de condensation, facile à plus de 1 000 km/h, l'instructeur organise rapidement un nouveau scénario. Direction le porte-avions « Nimitz » pour un catapultage. Vous actionnez la crosse et, entre ciel et mer, le monde bascule à toute vitesse. Changement de prise de vue et vous admirez votre avion dont vous êtes le pilote comme si vous voliez en patrouille à ses côtés. La magie s'efface peu à peu, et il faut se concentrer pour apponter. Aïe, ça se complique car à plus de 400 km/h, tout va très vite et il faut impérativement accrocher l'un des quatre brins d'arrêt disponibles. Le défi est lancé et, bingo !, vous terminez votre séance dans le bruit assourdissant des moteurs et le poser des roues. Si on refaisait un petit tour ? Le temps file mais l'instructeur vous prépare déjà une nouvelle surprise avant de sortir et immortaliser ce vol mythique par une photo en combinaison de vol et casque sous le bras.

© Fighters Academy

Aujourd'hui, les simulateurs de vol sont facilement accessibles et un vaste choix d'aéronefs est offert au grand public dans toute la France. Revivez en toute sécurité le miracle de l'Hudson en décollant de La Guardia avec un Airbus A320, un atterrissage spectaculaire entre les buildings sur l'ancien aéroport d'Hong Kong, Kai-Tak, en Boeing 737 ou une mission de combat aérien en F-35. De quoi combler tous les passionnés ou les néophytes en vivant intensément le métier de pilote le temps d'un vol. Le réalisme est si bluffant qu'on s'y croirait : on incline la tête quand l'avion tourne, on sursaute à la moindre alarme et le tout en s'amusant. Réalisez vos rêves en embarquant à bord de ces incroyables machines qui vous propulseront dans l'univers magique de la troisième dimension.
Les articles dans la même thématique
08 FEV. 2019 Mode et tendance
Une Saint Valentin sous le signe du voyage Une Saint Valentin sous le signe du voyage
Alors que la Saint Valentin approche, Le Journal de l'Aviation vous propose quelques idées de cadeaux qui combleront à coup sûr celui ou celle qui ... Lire la suite
19 DEC. 2018 Mode et tendance
Des idées de cadeaux originales pour un Noël aérien Des idées de cadeaux originales pour un Noël aérien
Parce qu'il n'est jamais trop tard pour faire ses cadeaux de Noël, Le Journal de l'Aviation vous propose quelques idées de cadeaux aéronautiques. Un calendrier de ... Lire la suite
30 OCT. 2018 Associations
La préservation du patrimoine aéronautique récompensée La préservation du patrimoine aéronautique récompensée
Les salons de l'Aéro-Club de France ont accueilli l'édition 2018 du Grand Prix du Patrimoine le 24 octobre dernier, l'occasion de récompenser des initiatives particulièrement ... Lire la suite
Jean-Emile Rouaux : « Air France a choisi la Fédération Française de Vol en Planeur pour former ses futurs cadets » Jean-Emile Rouaux : « Air France a choisi la Fédération Française de Vol en Planeur pour former ses futurs cadets »
La Fédération Française de Vol à Voile (FFVV) a été rebaptisée Fédération Française de Vol en Planeur (FFVP) le 1er octobre. Le Journal de l'Aviation ... Lire la suite
07 SEPT. 2018 Meetings aériens
Le Paris Air Legend s'installe à Melun
Le meeting aérien Paris Air Legend se tiendra les 8 et 9 septembre sur l'aérodrome de Melun-Villaroche. Au programme du weekend, exposition statique et démonstrations aériennes de warbirds, mais aussi de quelques aéronefs des armées ... Lire la suite
Dans la rubrique Passion, la Rédaction vous recommande
La Cité de l'Espace a 20 ans La Ferté-Alais 2017 : petits vols pour l'Homme, grand envol pour l'Humanité
Mikaël Brageot et Mélanie Astles livrent leurs impressions sur le début de la Red Bull Air Race Le Journal de l'Aviation a fait son shopping de Noël
Nicolas Ivanoff fait voltiger le Journal de l'Aviation Championnat d'Europe de Voltige Unlimited : la France de nouveau titrée
19/02 Safran et Thales continuent d'investir en Inde
19/02 Avec la fin de l'A380, Airbus met définitivement le cap sur l'efficience
19/02 Air France : feu vert des pilotes sur leur accord catégoriel
19/02 La France doit éviter « la coopération pour la coopération » dans les programmes d'armement
18/02 Le programme MC-21 retardé d'un an à cause des sanctions américaines
18/02 Le programme B737-800SF d'Aeronautical Engineers décroche sa certification FAA
IL Y A 7 HEURES
La Suisse a réceptionné son nouvel avion de transport gouvernemental. Le PC-24 remplacera le Beech 1900D déployé depuis 2007. L'avion avait été commandé à PILATUS en 2014. Il sera stationné à Bern-Belp.
IL Y A 8 HEURES
Selon la presse néerlandaise, le conseil d'administration d'AIR FRANCE-KLM aurait décidé de reconduire PIETER ELBERS au poste de CEO de KLM. Son mandat actuel devait expirer au mois d'avril et son renouvellement était incertain en raison d'un désaccord avec Benjamin Smith quant à la stratégie du groupe. Les employés de KLM avaient menacé de faire grève en cas d'éviction.
IL Y A 13 HEURES
(Aero India 2019) SAFRAN va construire une nouvelle usine à Hyderabad dédiée à la production de pièces de LEAP. Nécessitant un investissement de 36 millions d'euros, elle couvrira une surface de 13 000 m² (dont 8 000 m² d'ateliers) et emploiera une cinquantaine de personnes à son lancement, 300 à terme. Les travaux devraient débuter en juin et les premières pièces être produites début 2020. A pleine cadence, en 2023, elle pourra livrer jusqu'à 15 000 pièces par an.
Retrouvez toute l'actualité aéronautique en bref sur Alertavia, la plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels.

Avec la fin de l'A380, Airbus met définitivement le cap sur l'efficience
Comment Manitou innove pour les besoins de la maintenance aéronautique
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus