Actualité aéronautique Transport aérien Germania fait faillite à son tour

Germania fait faillite à son tour

Emilie Drab
Publié 05/02/2019 | 402 mots
Germania fait faillite à son tour
© Germania
L'espoir aura été de courte durée pour Germania. Après avoir annoncé mi-janvier qu'elle avait trouvé un financement lui permettant de poursuivre ses opérations, elle vient de se déclarer en faillite. Elle a déposé une procédure auprès du tribunal administratif de Berlin-Charlottenburg le 4 février et annoncé la suspension de ses activités en Allemagne, à savoir celle de la compagnie aérienne Germania et de sa filiale MRO Germania Technik Brandenburg, à compter du 5 février.

Elle précise que les activités des filiales suisse et bulgare ne sont pas touchées ; Germania Flug (deux A319 et un A321) et Bulgarian Eagle (deux A319) poursuivent donc leurs opérations.

La faillite de Germania survient après un mois de janvier mouvementé qui a débuté avec un signal d'alarme du groupe sur sa situation financière. A ce moment, elle allait jusqu'à envisager une remise en question de son modèle et surtout de son indépendance, doutant de la pertinence de rester une compagnie moyenne esseulée devant lutter contre des transporteurs faisant partie de grands groupes.

Cependant, quelques jours après, son horizon s'était dégagé lorsqu'elle avait annoncé avoir trouvé des partenaires prêts à investir plus que les quinze millions d'euros dont elle avait besoin pour assurer ses opérations à court terme. Mais les discussions n'ont pas abouti. « Malheureusement, nous n'avons finalement pas été en mesure de mener à bien nos efforts pour trouver un financement couvrant notre besoin de liquidités à court terme. En conséquence, notre seule option était de déposer une demande d'insolvabilité, à notre grand regret », a indiqué Karsten Balke, le CEO de Germania Fluggesellschaft.

Cette faillite intervient après une année 2018 marquée par une nouvelle hausse des prix du carburant, la volatilité continue des taux de change et d'autres problèmes plus spécifiques à la région et à la compagnie, comme la surcapacité en Europe (et ses conséquences : perturbations du contrôle aérien et baisse des tarifs) et des événements exceptionnels de maintenance plus nombreux que d'habitude qui ont perturbé les opérations.

Germania exploitait une flotte composée de dix-huit A319, six A321 et quatre Boeing 737-700. Elle avait également passé une commande auprès d'Airbus pour vingt-cinq A320neo qui devaient être livrés à partir du premier semestre 2020. Elle enregistrait des pertes depuis plusieurs années.
Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Les articles dans la même thématique
Jet Airways sauvée par ses créanciers? Jet Airways sauvée par ses créanciers?
Jet Airways n'arrive pas à s'éloigner du gouffre au bord duquel elle se trouve depuis plusieurs mois. Ecrasée par une dette de plus d'un milliard ... Lire la suite
La Compagnie mettra son Airbus A321neo en service en juin La Compagnie mettra son Airbus A321neo en service en juin
La mise en service de l'A321neo de La Compagnie prendra un petit peu de retard. Elle a en effet annoncé le 14 février que le ... Lire la suite
15 FEV. 2019 Aéroports
Le Groupe ADP devient le plus grand groupe aéroportuaire du monde Le Groupe ADP devient le plus grand groupe aéroportuaire du monde
« En 2018, il y a quelque chose qui nous frappe, c'est que nous sommes le numéro un mondial. » C'est ainsi qu'Augustin de Romanet ... Lire la suite
15 FEV. 2019 Transport aérien
Ciel unique africain : déjà 28 Etats signataires, mais encore des réticences Ciel unique africain : déjà 28 Etats signataires, mais encore des réticences
Le Marché unique du transport aérien africain (MUTAA) tend progressivement vers son effectivité. Officiellement lancé le 28 janvier 2018 en Éthiopie, le projet du ciel ... Lire la suite
Etihad veut annuler 42 Airbus A350 Etihad veut annuler 42 Airbus A350
Les difficultés d'Etihad continuent et la compagnie restructure son carnet de commandes. Après avoir annulé dix A321neo à la fin de l'année dernière, la compagnie ... Lire la suite
Dans la rubrique Transport aérien, la Rédaction vous recommande
Le Groupe ADP devient le plus grand groupe aéroportuaire du monde Norwegian abandonne les Antilles
Germania fait faillite à son tour Air Premia s'élancera avec des Boeing 787-9
HOP! s'efface au profit d'Air France ANA commande 48 Airbus et Boeing et prend une participation dans Philippine Airlines
19/02 Safran et Thales continuent d'investir en Inde
19/02 Avec la fin de l'A380, Airbus met définitivement le cap sur l'efficience
19/02 Air France : feu vert des pilotes sur leur accord catégoriel
19/02 La France doit éviter « la coopération pour la coopération » dans les programmes d'armement
18/02 Le programme MC-21 retardé d'un an à cause des sanctions américaines
18/02 Le programme B737-800SF d'Aeronautical Engineers décroche sa certification FAA
IL Y A 7 HEURES
La Suisse a réceptionné son nouvel avion de transport gouvernemental. Le PC-24 remplacera le Beech 1900D déployé depuis 2007. L'avion avait été commandé à PILATUS en 2014. Il sera stationné à Bern-Belp.
IL Y A 8 HEURES
Selon la presse néerlandaise, le conseil d'administration d'AIR FRANCE-KLM aurait décidé de reconduire PIETER ELBERS au poste de CEO de KLM. Son mandat actuel devait expirer au mois d'avril et son renouvellement était incertain en raison d'un désaccord avec Benjamin Smith quant à la stratégie du groupe. Les employés de KLM avaient menacé de faire grève en cas d'éviction.
IL Y A 13 HEURES
(Aero India 2019) SAFRAN va construire une nouvelle usine à Hyderabad dédiée à la production de pièces de LEAP. Nécessitant un investissement de 36 millions d'euros, elle couvrira une surface de 13 000 m² (dont 8 000 m² d'ateliers) et emploiera une cinquantaine de personnes à son lancement, 300 à terme. Les travaux devraient débuter en juin et les premières pièces être produites début 2020. A pleine cadence, en 2023, elle pourra livrer jusqu'à 15 000 pièces par an.
Retrouvez toute l'actualité aéronautique en bref sur Alertavia, la plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels.

Avec la fin de l'A380, Airbus met définitivement le cap sur l'efficience
Comment Manitou innove pour les besoins de la maintenance aéronautique
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus