Actualité aéronautique Défense Airbus et Lockheed Martin lorgnent le marché des ravitailleurs en vol de l'US Air Force

Airbus et Lockheed Martin lorgnent le marché des ravitailleurs en vol de l'US Air Force

AFP
Publié 04/12/2018 | 765 mots

Airbus et Lockheed Martin vont proposer ensemble des services de ravitaillement en vol à l'armée de l'air américaine, qui souffre d'un manque de capacités sur ce segment stratégique, s'attaquant à ce qui était jusqu'ici une citadelle de Boeing.

"En associant la force d'innovation et l'expertise d'Airbus et de Lockheed Martin, nous serons bien placés pour fournir à l'US Air Force et à ses alliés dans le monde entier les solutions de ravitaillement modernes requises pour relever les défis sécuritaires du XXIe siècle", a déclaré Marillyn Hewson, PDG de Lockheed Martin, citée dans un communiqué commun aux deux groupes.

"L'US Air Force mérite la meilleure technologie et la plus haute performance en matière de ravitaillement en vol et c'est précisément ce que la formidable équipe industrielle regroupant Lockheed Martin et Airbus entend offrir", a ajouté Tom Enders, le président exécutif d'Airbus.

Les deux groupes aéronautiques européen et américain veulent répondre à "un large éventail d'opportunités allant de besoins (à) court terme en matière de ravitaillement en vol, par exemple sous forme d'une offre de services payants, à la conceptualisation du ravitailleur du futur", ont-ils précisé.

Ils "souhaitent fournir des services afin de remédier aux déficits capacitaires identifiés et de satisfaire aux exigences des ravitailleurs de nouvelle génération, capables d'opérer dans les environnements complexes des futurs théâtres d'opérations".

L'US Transportation Command a lancé au printemps une étude afin de déterminer les besoins en avions de transport et de ravitaillement du pays, alors que sa flotte est vieillissante et manque de capacités.

- Besoins futurs de l'US Air Force -

En s'alliant autour des ravitailleurs en vol, Airbus et Lockheed Martin se lancent à l'assaut d'une citadelle de Boeing, actuel fournisseur des ravitailleurs en vol de l'US Air Force, avec le KC-135, vieillissant, et le KC-46, basé sur l'actuel 767, mais qui n'est pas encore entré en service.

Le nouvel avion ravitailleur du constructeur aéronautique américain avait été choisi par l'US Air Force en 2011 après une compétition féroce avec son rival européen pour la fourniture de 179 ravitailleurs, un marché évalué à 35 milliards de dollars.

Mais l'appareil a accumulé les retards sur le calendrier de livraison - et les surcoûts pour Boeing, estimés à 3 milliards de dollars à ce jour. Il devait finalement entrer en service en octobre dernier, mais cette perspective a une nouvelle fois été repoussée.

La coopération entre Airbus et Lockheed Martin est basée sur l'A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport), l'avion ravitailleur du constructeur européen. L'appareil, dérivé de l'A330, un avion commercial long-courrier, peut ravitailler en vol deux avions simultanément. Il est capable d'emporter à la fois plus de cent tonnes de carburant, 37 tonnes de matériel et jusqu'à 270 passagers.

L'A330 MRTT a déjà été livré ou vendu à la France, au Royaume-Uni, à l'Australie, aux Émirats arabes unis, à l'Arabie Saoudite, à la Corée du Sud, à Singapour et à un groupe de pays européens (Norvège, Belgique, Pays-Bas, Luxembourg et Allemagne), soit douze pays au total.

Lockheed Martin est le constructeur du F-35, l'avion de combat américain de dernière génération, et de l'avion de transport militaire C-130J. Le groupe rappelle qu'il réalise l'intégration des systèmes, ainsi que la fabrication et les opérations de maintenance de divers gros avions de transport et de ravitaillement.

Cette expérience, associée à l'expertise d'Airbus, "permettra aux deux entreprises de former une équipe solide pour répondre aux futurs besoins en matière de ravitaillement en vol", indiquent-ils.

"Nous sommes convaincus que l'alliance du savoir-faire d'Airbus en matière de ravitailleurs et de la forte présence de Lockheed Martin aux Etats-Unis permettra de fournir des solutions extrêmement performantes, capables de répondre aux besoins actuels et futurs de l'armée américaine en matière de ravitaillement en vol", a expliqué Fernando Alonso, le patron de la branche d'aviation militaire d'Airbus.

"Il s'agit pour nos deux entreprises d'une formidable opportunité d'associer leurs expertises et de coopérer pour développer des solutions de pointe permettant de répondre à des besoins critiques dans le monde entier", a complété Michele Evans, vice-présidente exécutif de Lockheed Martin Aeronautics.

Les articles dans la même thématique
Le système HForce s'impose en Hongrie Le système HForce s'impose en Hongrie
C'est le second contrat d'envergure en six mois pour Airbus Helicopters en Hongrie : l'hélicoptériste européen va fournir seize H225M aux forces armées hongroises, qui ... Lire la suite
L'Eurodrone franchit l'étape de la revue de conception préliminaire
Airbus Defence & Space, Dassault Aviation et Leonardo annoncent que le programme Euromale (MALE 2025 ou Eurodrone) a franchi l'étape de la revue de conception préliminaire le 22 novembre dernier, trois semaines après le lancement ... Lire la suite
13 DEC. 2018 Sécurité aérienne Forces armées
Une erreur humaine dans l'accident du Tigre allemand Une erreur humaine dans l'accident du Tigre allemand
C'est une erreur humaine qui serait à l'origine de l'accident de Tigre allemand qui avait coûté la vie aux deux personnels de la Bundeswehr en ... Lire la suite
La Slovaquie signe pour des F-16V
Le ministère slovaque de la Défense a signé ce 12 décembre le contrat d'acquisition de 14 F-16V (Block 70/72) avec Lockheed Martin. L'accord, qui comprend les équipements associés ainsi que des volets de soutien logistique ... Lire la suite
A330 MRTT : Airbus tend une nouvelle perche aux Etats-Unis A330 MRTT : Airbus tend une nouvelle perche aux Etats-Unis
C'est une annonce au goût de revanche. Le 4 décembre, deux géants de l'aéronautique de part et d'autre de l'Atlantique, Airbus et Lockheed Martin, annonçaient ... Lire la suite
Dans la rubrique Défense, la Rédaction vous recommande
Le SCAF prêt à être lancé début 2019 Antonov poursuit le contrat SALIS
Les catapultes électromagnétiques s'invitent dans les discussions sur le futur porte-avions français L'A330 MRTT Phénix déploie ses ailes
Le partage industriel du SCAF attendu prochainement Avec PEGASE, l'armée de l'air expérimente la projection à très longue distance
14/12 Le système HForce s'impose en Hongrie
14/12 Le liquidateur d'Air Berlin attaque Etihad Airways en justice
14/12 Philippe Mhun devient directeur Programmes et Services d'Airbus
14/12 Le Brésil ouvre complètement son secteur aérien aux capitaux étrangers
13/12 EasyJet va ouvrir 17 nouvelles lignes en France en 2019
13/12 ANA présente son premier Airbus A380
14 DEC. 2018
VIRGIN GALACTIC a annoncé avoir réalisé avec succès le premier vol spatial de son SPACESHIPTWO, avec les pilotes Mark "Forger" Stucky et Frederick "CJ" Sturckow à bord, le 13 décembre. Après un allumage de 60 secondes de son moteur, le VSS Unity a atteint presque Mach 3 et un apogée de 82,7 km qui est considéré dans l'espace extra-atmosphérique par les militaires américains et la NASA, mais pas par la Fédération aéronautique internationale (FIA) qui préfère se référer à la ligne Kármán (100 km d'altitude). La compagnie prépare maintenant un quatrième vol d'essai motorisé.
14 DEC. 2018
PHILIPPE MHUN a été nommé directeur des Programmes d'AIRBUS en remplacement de DIDIER EVRARD, qui part à la retraite. Il assumera ses nouvelles fonctions à partir du 1er janvier, en plus des fonctions de directeur des Services. Ayant officié chez UTA puis Air France jusqu'en 2004, date à laquelle il a rejoint AIRBUS, il était SVP et Head of Customer Services depuis 2016. Il entrera au comité exécutif du groupe.
13 DEC. 2018
MIDDLE EAST AIRLINES (MEA) a signé un contrat de support à long terme de type TotalCare avec ROLLS-ROYCE pour les moteurs Trent 7000 qui équiperont sa flotte d'Airbus A330NEO. La compagnie porte-drapeau du Liban a décidé d'acquérir quatre A330-900 (et deux appareils supplémentaires en option) livrables d'ici 2021.
13 DEC. 2018
MARTIN FRIIS-PETERSEN a été nommé vice-président directeur programmes MRO de MTU AERO ENGINES à compter du 1er janvier 2019. Il succède à Leo Koppers, qui prend sa retraite après 16 ans passés chez MTU. MARTIN FRIIS-PETERSEN était directeur général de MTU Maintenance Lease Services B.V. depuis 2014. Il sera remplacé à ce poste par Andrea Lübke, actuellement directeur des achats chez MTU Maintenance.
13 DEC. 2018
Le groupe CS annonce avoir entamé des négociations exclusives pour le rachat de la société britannique MOLTEK CONSULTANTS pour développer ses compétences dans le domaine spatial, qui représente actuellement 20% de son chiffre d'affaires. Cette acquisition, qui pourrait être conclue au premier trimestre 2019, entre dans le cadre du plan Ambition 2021, qui vise à atteindre un chiffre d'affaires annuel de 300 millions d'euros et une marge opérationnelle de 8% en 3 ans.
Retrouvez toute l'actualité aéronautique en bref sur Alertavia, la plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels.

Vers une nouvelle consolidation chez les loueurs d'avions commerciaux ?
Sylvain Fagot : « Rationaliser la flotte de HOP! va nous donner de la souplesse en termes de formation des mécaniciens, de logistique et de programme d'entretien »
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | CGV | Contact | Plan du site

© 2018 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus