Actualité aéronautique Transport aérien Privatisation d'ADP: Le Maire veut rassurer sur l'emploi et les tarifs

Privatisation d'ADP: Le Maire veut rassurer sur l'emploi et les tarifs

AFP
Publié 13/06/2018 | 687 mots

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est voulu rassurant mercredi après l'annonce de la privatisation d'ADP affirmant que l'emploi serait préservé et les tarifs aéroportuaires contrôlés pour éviter de reproduire les erreurs commises lors de la privatisation des autoroutes.

Le ministre a rencontré la direction du Groupe ADP au siège de l'entreprise à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis), où il a été accueilli par une cinquantaine de manifestants inquiets.

Une bousculade s'est produite à l'entrée du bâtiment où les salariés, mobilisés à l'appel de la CGT, la CFE-CGC, la CGT, FO et l'Unsa-SAPAP, ont finalement pu entrer. Une délégation a été reçue et un nouveau rendez-vous a été fixé à Bercy le 20 juin.

"Les salariés ont un statut. Ce statut ne sera pas remis en cause, nous sommes en train de définir un cahier des charges pour le futur concessionnaire (...) avec des obligations importantes", a affirmé le ministre devant les journalistes.

Il n'y aura "pas de changement du statut des salariés", la "régulation sur les tarifs" aéroportuaires sera garantie pour éviter leur explosion et l'Etat va "en outre garantir par la loi un nombre de rotations qui sera le même que celui qui existe aujourd'hui", a-t-il poursuivi.

Le PDG du Groupe ADP Augustin de Romanet a de son côté estimé que "dès lors que l'Etat dans son projet de loi s'engage pour le maintien du modèle industriel de l'entreprise", cette privatisation était "une bonne nouvelle".

S'agissant du statut des salariés des aéroports parisiens le "message est simple: le statut, qui est un arrêté du ministre des Transports, est maintenu", a-t-il ajouté.

"Nos salariés ont déjà fait des efforts considérables de compétitivité", a-t-il poursuivi précisant qu'en 2006, année de l'introduction en Bourse d'ADP, sa valorisation était de 4,5 milliards d'euros contre 18 milliards aujourd'hui.

- "Un actif clé" -

M. Le Maire avait déjà indiqué plus tôt sur RTL vouloir "tirer les leçons de ce qui s'est passé sur les autoroutes", dont la privatisation par le gouvernement de Dominique de Villepin en 2005 est aujourd'hui très décriée.

"Je comprends parfaitement les préoccupations des Français qui nous disent: +attendez, sur les autoroutes, les tarifs vous ne les avez pas régulés+", a-t-il assuré. Mais "il n'est pas question de faire de cadeaux à qui ce soit".

Le gouvernement a annoncé mardi qu'il allait ouvrir la voie à une privatisation d'ADP et de la Française des Jeux, ainsi qu'à la cession de nouveaux titres Engie, dans le cadre de la loi Pacte sur la croissance des entreprises qui sera présentée en conseil des ministres le 18 juin.

Concernant ADP, dont l'Etat possède 50,6% du capital, le gouvernement veut transformer le statut du groupe qui exploite Orly et Paris-Charles-de-Gaulle dans le cadre d'un contrat d'une durée illimitée en un modèle de concession, avec une limite pour l'exploitation de ses actifs fixée à 70 ans.

"Nous aurons un contrat de régulation dans lequel les tarifs seront révisés tous les cinq ans, et où l'Etat gardera la possibilité s'il estime que les tarifs proposés par la société ne sont pas satisfaisants de reprendre la main", a promis M. Le Maire.

Quant au profil du futur repreneur il a estimé qu'il est "beaucoup trop tôt pour le dire".

Les aéroports sont "un actif clé, une porte d'entrée sur le territoire français. Nous tiendrons compte dans l'appel d'offre du caractère particulier de cette infrastructure", a-t-il précisé.

Groupe ADP, qui gère directement ou indirectement 26 aéroports dans le monde, comptait fin 2017 près de 17.400 salariés dont 6.500 au sein d'Aéroports de Paris. En 2017, il a accueilli 228 millions de passagers (+7,4%) pour un chiffre d'affaires de 3,6 milliards d'euros.

Les articles dans la même thématique
IL Y A 5 HEURES Compagnies aériennes low cost
Wow Air réduit sa flotte de moitié et se sépare de ses A330 Wow Air réduit sa flotte de moitié et se sépare de ses A330
Wow Air a décidé de revenir en arrière. La compagnie a annoncé qu'elle allait réduire sa flotte de moitié, passant de vingt à onze appareils. ... Lire la suite
EasyJet va ouvrir 17 nouvelles lignes en France en 2019 EasyJet va ouvrir 17 nouvelles lignes en France en 2019
EasyJet a annoncé jeudi l'ouverture en 2019 de 17 nouvelles lignes en France, un marché clé pour la low-cost britannique. La compagnie aérienne a précisé ... Lire la suite
ANA présente son premier Airbus A380 ANA présente son premier Airbus A380
S'il est un avion qui éveille tout de suite la curiosité, c'est bien l'A380 d'All Nippon Airways. Parce qu'il s'agit du premier Airbus A380 au ... Lire la suite
Sylvain Fagot : « Rationaliser la flotte de HOP! va nous donner de la souplesse en termes de formation des mécaniciens, de logistique et de programme d'entretien » Sylvain Fagot : « Rationaliser la flotte de HOP! va nous donner de la souplesse en termes de formation des mécaniciens, de logistique et de programme d'entretien »
Alors que HOP! poursuit la rationalisation de sa flotte, sa division maintenance s'adapte à une activité en pleine transformation. Sylvain Fagot, SVP Engineering & Maintenance ... Lire la suite
13 DEC. 2018 Sécurité aérienne
Venyo monte en puissance dans la simulation Venyo monte en puissance dans la simulation
Il aura fallu presque dix ans à la société belge Venyo pour voir son projet de simulateurs fixes de Boeing 737 NG à partir de ... Lire la suite
Dans la rubrique Transport aérien, la Rédaction vous recommande
Royal Air Maroc rejoint oneworld La réforme de l'EASA rebat les cartes dans sa relation avec les Etats
Vers une retraite anticipée pour Joon ? Accident du 737 MAX de Lion Air : un rapport d'enquête vraiment préliminaire
EasyJet confirme 17 Airbus A320neo et continue de se préparer au Brexit Le mystère de l'accident du 737 MAX de Lion Air s'épaissit
17h13 Brexit : accord entre la Suisse et la Grande-Bretagne sur le transport aérien
16h59 MRO : Les négociations débutent pour le rachat de Sabena technics
16h10 Airbus et Navblue mesurent l'état des pistes en temps réel
15h28 Wow Air réduit sa flotte de moitié et se sépare de ses A330
11h53 Boeing livre un premier 737 MAX depuis son nouveau centre de finition et de livraison de Zhoushan
11h45 Latécoère remporte un contrat avec Boeing pour son avion ravitailleur KC-46A
IL Y A 8 HEURES
AERONAUTICAL ENGINEERS (AEI) a décroché la certification de Transports Canada pour son programme de conversion AEI CRJ200 SF. AEI a déjà livré 10 CRJ200 transformés en appareils tout cargo et en livrera un onzième dans les prochains jours.
IL Y A 8 HEURES
EMBRAER et BOEING se sont mis d'accord sur les termes de leur futur partenariat. Il prévoit la création d'une coentreprise détenue à 80% par l'avionneur américain (pour 4,2 milliards de dollars), englobant les activités commerciales et de services d'EMBRAER. Elle sera gérée au Brésil mais la direction rapportera à Dennis Muilenburg. L'avionneur américain se garde le droit de prendre des décisions importantes comme le déplacement de la production hors du Brésil. Le gouvernement brésilien doit encore approuver l'accord.
IL Y A 8 HEURES
EMBRAER et BOEING se sont également mis d'accord sur la création d'une autre coentreprise couvrant le programme KC-390. L'avionneur brésilien en détiendra 51% et bénéficiera du soutien de son partenaire américain dans la promotion et le défrichement de nouveaux marchés pour l'appareil de transport. Le gouvernement brésilien doit donner son aval et, si le calendrier est respecté, la transaction sera complétée fin 2019.
IL Y A 11 HEURES
LATECOERE a remporté le contrat de fourniture des portes d'accès arrière du KC-46A. Il s'agit d'un contrat « built-to-print » qui sera piloté par les équipes toulousaines d'ingénierie et programme, tandis que la production sera assurée par la toute nouvelle usine de Montredon. L'assemblage sera réalisé au Mexique. La première porte sera livrée à BOEING au début de l'année 2020. Le rythme de production, sur une dizaine d'années, est de quinze ravitailleurs par an.
14 DEC. 2018
VIRGIN GALACTIC a annoncé avoir réalisé avec succès le premier vol spatial de son SPACESHIPTWO, avec les pilotes Mark "Forger" Stucky et Frederick "CJ" Sturckow à bord, le 13 décembre. Après un allumage de 60 secondes de son moteur, le VSS Unity a atteint presque Mach 3 et un apogée de 82,7 km qui est considéré dans l'espace extra-atmosphérique par les militaires américains et la NASA, mais pas par la Fédération aéronautique internationale (FIA) qui préfère se référer à la ligne Kármán (100 km d'altitude). La compagnie prépare maintenant un quatrième vol d'essai motorisé.
Retrouvez toute l'actualité aéronautique en bref sur Alertavia, la plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels.

Vers une nouvelle consolidation chez les loueurs d'avions commerciaux ?
Sylvain Fagot : « Rationaliser la flotte de HOP! va nous donner de la souplesse en termes de formation des mécaniciens, de logistique et de programme d'entretien »
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | CGV | Contact | Plan du site

© 2018 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus