Actualité aéronautique Espace Chine : une start-up privée lance une fusée dans l'espace

Chine : une start-up privée lance une fusée dans l'espace

AFP
17/05/2018 | 412 mots

La société chinoise OneSpace a lancé jeudi sa première fusée dans l'espace, à l'heure où l'industrie spatiale privée est en plein boom en Chine, et espère concurrencer les Etats-Unis.

La start-up fait partie des dizaines d'entreprises chinoises désirant s'imposer dans un marché spatial mondial très disputé. Celui-ci représente en valeur 339 milliards de dollars selon Bank of America Merrill Lynch, et est dominé par les Américains SpaceX (du milliardaire Elon Musk) et Blue Origin.

La fusée chinoise de 9 mètres de haut a décollé d'un site non précisé dans le nord-ouest de la Chine, a atteint une altitude de 273 km puis est retombée comme prévu vers la Terre, a indiqué OneSpace dans un communiqué.

L'opération avait pour but de collecter les données nécessaires à la conception d'une série de fusées baptisées OS-X.

Chacune sera capable de placer en orbite terrestre une charge utile de 100 kg, a indiqué Chen Jianglan, le porte-parole de l'entreprise. OneSpace espère en construire 20 avant la fin de la décennie.

La firme travaille également à la conception de fusées destinées à lancer des petits satellites, un secteur en pleine croissance.

Parfois aussi petits qu'une boîte à chaussures, ces appareils sont utilisés pour surveiller les cultures, la météo ou des sites de catastrophes, selon Jonathan McDowell, astronome du Centre d'astrophysique Harvard-Smithsonian, aux Etats-Unis.

Les petits satellites sont moins chers à construire et plus faciles à déployer que les versions classiques. Et leur lancement est devenu un marché lucratif, actuellement dominé par l'Inde.

OneSpace dit avoir attiré l'attention de plusieurs clients chinois et étrangers. "Un certain nombre d'entreprises européennes et asiatiques spécialisées dans les satellites nous ont également contacté pour établir des partenariats stratégiques", s'est félicité le porte-parole de l'entreprise.

L'industrie spatiale chinoise a longtemps été dominée par les agences de recherche et l'armée. Mais la Chine autorise depuis 2014 les entreprises privées à construire et lancer des satellites.

Une autre start-up chinoise, iSpace, avait effectué le mois dernier son propre test de fusée depuis l'île tropicale de Hainan, dans le sud du pays. Elle prévoit d'avoir un lanceur capable d'envoyer des satellites en orbite dès juin 2019.

La Newsletter et les Alertes du Journal de l'Aviation
Dans la rubrique Espace, la Rédaction vous recommande
Copernicus passe au haut débit avec le SpaceDataHighway d'Airbus Lockheed Martin livre l'atterrisseur martien InSight à la NASA
La construction du vaisseau spatial Orion EM-2 débute ArianeGroup prépare la fin d'Ariane 5 et le début d'Ariane 6
Un pas en avant pour le projet de petite navette spatiale européenne L'Arabie saoudite va investir un milliard de dollars dans Virgin Galactic
10h46 France/RU: mission parlementaire commune sur le futur missile anti-navires
23/05 Pratt & Whitney poursuit son développement à Palm Beach
23/05 Les recherches du vol MH370 de Malaysia Airlines s'achèveront le 29 mai
23/05 Bangkok Airways se rapproche d'une décision pour le renouvellement de sa flotte de monocouloirs
23/05 Air France : Anne-Marie Couderc propose de voir les syndicats
23/05 Aéroports de Paris : les syndicats mobilisés contre une possible privatisation
Et le low-cost domina l'Europe...
Christophe Bénaroya: l'Aerospace MBA de Toulouse Business School va être remodelé
Aircraft Interiors 2018
Focus Falcon 6X
Rétrospectives 2017
© 2018 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact | Plan du site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus