Actualité aéronautique Défense Raid aérien nocturne en Syrie

Raid aérien nocturne en Syrie

Helen Chachaty
14/04/2018 | 352 mots
La France, en coopération avec la Grande-Bretagne et le Etats-Unis, a frappé cette nuit deux objectifs en Syrie, dans la région de Homs. Un centre de recherche et deux "importants centres de production" d'armes chimiques étaient visés par ce raid multinational, en réponse à l'attaque de Douma le 7 avril dernier. "Les analyses recueillies, les renseignements obtenus, les sources nationales et les partenaires étrangers nous ont conduit à estimer avec un haut niveau de confiance que ces attaques étaient le fait du régime syrien", indique-t-on de source ministérielle. Une évaluation nationale à ce propos a été mise en ligne dans la matinée sur le site du ministère des Armées.

Les moyens français engagés sur ce raid, à propos duquel la ministre des Armées Florence Parly a été briefée dès mardi 10 au CPCO, comprenaient, pour l'armée de l'air, cinq Rafale, cinq Mirage 200-5, au moins six C/KC-135 ainsi que deux E-3F AWACS. Côté Marine nationale, le dispositif a mobilisé trois FREMM, une FASM, une FDA ainsi qu'un pétrolier-ravitailleurs. Les Rafale de l'armée de l'air on tiré un total de neuf missiles de croisière Scalp EG, trois missiles de croisière naval ont été tirés par les FREMM. L'un des entrepôts de stockage a été "exclusivement traité" par les Rafale, le second a été également frappé par des missiles américains et britanniques (Tomahawk et Storm Shadow).

L'ensemble des aéronefs engagés sont à présent posés en sécurité. L'évaluation des frappes menées cette nuit est toujours en cours, elle devrait être présentée à la ministre des Armées et au président de la République avant la fin de la journée.

La Grande-Bretagne a pour sa part engagé quatre Tornado GR4 et tiré huit Storm Shadow. Les Etats-Unis ont mobilisé des B-1B Lancer, des F-15 et F-16, ainsi que l'USS Donald Cook et un croiseur lance-missile équipé de Tomahawk, ainsi que des RQ-4B pour la couverture ISR.

Plus d'informations à venir.
La Newsletter et les Alertes du Journal de l'Aviation
Les articles dans la même thématique
Les informations concernant les supposés ratés des frappes en Syrie sont « classifiées », selon Florence Parly
Les moyens aériens français en action au-dessus de la Syrie
Les frappes en Syrie: ce que l'on sait
Le SCAF franco-allemand bientôt prêt à être lancé
Trois ans d'opération Chammal depuis la Jordanie
L'armée de l'air fête le centenaire de ses As
Dans la rubrique Défense, la Rédaction vous recommande
Quel avion pour les forces aériennes suisses ? Thales fort sur la défense, moins sur l'espace
La France lance le programme d'avions de renseignement CUGE Les futures ailes du Gabriel
L'A400M a - encore - du plomb dans l'aile Rétrospective : l'année 2017 dans la Défense
14h39 Vietnam Airlines : « Nous avons désormais les appareils qui nous permettent d'aller aux Etats-Unis »
12h42 Airbus pourrait abandonner la marque CSeries pour créer la famille A200
12h41 Airbus envisage une nouvelle montée en cadence du programme A320
12h06 Antonov se place sur le marché SALIS
11h48 Norwegian approchée par plusieurs acteurs après le flirt d'IAG
10h13 Le Falcon 2000 LX s'exporte en Allemagne
La grève, cadeau des syndicats d'Air France et de la SNCF aux compagnies low-cost en France
Elisabeth Hérelier, DGA Cargo chez Air France : « Nous sommes dans un cercle vertueux depuis 2017 »
Aircraft Interiors 2018
Focus Falcon 6X
Rétrospectives 2017
© 2018 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact | Plan du site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus