Actualité aéronautique Espace EDG²E prépare la navigation de précision européenne

EDG²E prépare la navigation de précision européenne

Léo Barnier
Publié 20/03/2018 | 375 mots
EDG²E prépare la navigation de précision européenne
© ESA
C'est un nouveau pas fait pour faire de Galileo une véritable alternative au GPS américain pour la navigation aérienne. L'Agence européenne du système global de navigation par satellite (GSA) a annoncé, début mars, le lancement du projet EDG²E (Équipement pour les systèmes GPS Galileo et EGNOS à double fréquence). Il confie à un consortium, composé de Thales, Thales Alenia Space et ATR, la conception d'un récepteur GNSS (système de positionnement mondial par satellites) multiconstellation à double fréquence. Ce projet de quatre ans doit déboucher sur le développement et les essais d'un prototype, qui servira d'étalon pour les futurs récepteurs embarqués. AKKA, Dassault Aviation et la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) participent également à ce projet.

Le futur récepteur EDG²E devra être capable d'offrir un positionnement précis à partir des données fournies sur double fréquence par les constellations européenne Galileo et américaine GPS, ainsi que par le système d'augmentation spatial (SBAS) européen EGNOS - réseau de stations au sol qui corrige les données des GNSS pour améliorer la précision de la navigation par satellite.

Le prototype doit voir le jour d'ici 2021. Une campagne d'essais sur un ATR fourni par le constructeur suivra. Elle permettra d'évaluer les performances du récepteur et sa précision. Cela permettra ensuite de définir les normes de certification des futurs récepteurs GPS/Galileo/EGNOS à double fréquence SBAS pour l'aviation et préparer leur arrivée sur le marché.

Avec EDG²E, le GSA entend ainsi diffuser l'utilisation de Galileo dans la navigation aérienne, qui est jusqu'ici l'apanage du GPS. En parallèle, l'Agence européenne a lancé le développement d'EGNOS V3 sous la maîtrise d'oeuvre d'Airbus en janvier. Il doit être opérationnel à partir de 2023 en fréquence simple, et dix-huit mois plus tard en fréquence double. Ce sera le premier SBAS opérationnel double fréquence et multiconstellation, avec à la fois le GPS et Galileo. L'Europe serait ainsi en mesure d'offrir des moyens de navigation de haute précision de façon autonome.
Les articles dans la même thématique
27 JUIL. 2018 Satellites
Galileo bientôt prêt pour la prochaine décennie Galileo bientôt prêt pour la prochaine décennie
D'ici la fin de l'année, le segment spatial de Galileo sera à même d'offrir une couverture mondiale. La mise sur orbite réussie des satellites 23 ... Lire la suite
11 JUIL. 2018 Industrie spatiale
Vers un New Space à l'européenne ? Vers un New Space à l'européenne ?
Largement identifiée comme institutionnelle, l'industrie spatiale européenne pourrait-elle donner naissance à un New Space à l'image de sa consoeur américaine ? Lors du Paris Air ... Lire la suite
09 JUIL. 2018 Moteurs & propulsion Lanceurs
Le P120C d'Ariane 6 se prépare pour sa première mise à feu Le P120C d'Ariane 6 se prépare pour sa première mise à feu
Une étape importante va être franchie cette semaine pour les programmes de lanceurs Ariane 6 et Vega-C. Leur moteur commun P120C, conçu par l'industriel italien ... Lire la suite
ArianeGroup allume la flamme de l'ETID ArianeGroup allume la flamme de l'ETID
Alors qu'Ariane 6 doit arriver en 2020, ArianeGroup prépare déjà l'étape suivante. Le groupe franco-européen vient de réaliser un premier essai à feu du démonstrateur ... Lire la suite
04 MAI 2018 Satellites
Arianespace signe deux contrats SSMS de plus pour Vega Arianespace signe deux contrats SSMS de plus pour Vega
Le concept de Service de lancement de petits satellites (SSMS) commence à séduire. Arianespace a annoncé la signature de deux contrats, les 2 et 3 ... Lire la suite
Dans la rubrique Espace, la Rédaction vous recommande
Décollage d'Ariane 5 avec 4 satellites Galileo à bord Vers un New Space à l'européenne ?
Le P120C d'Ariane 6 se prépare pour sa première mise à feu ArianeGroup allume la flamme de l'ETID
Arianespace signe deux contrats SSMS de plus pour Vega Une sonde de la Nasa va partir étudier les séismes sur Mars
14/08 Le trafic passagers toujours en hausse
14/08 La fermeture de la base d'Incirlik pourrait coûter cher à Ankara
14/08 Les pilotes de KLM menacent également de faire grève
13/08 Le fret aérien poursuit une croissance au ralenti
11/08 Un mécanicien "suicidaire" vole un Q400 et s'écrase dans la baie de Seattle
10/08 Sichuan Airlines reçoit son premier A350
17 Alertes depuis 7 jours, 258 depuis 1 mois

Alertavia, édité par le Journal de l'Aviation,
est déjà l'une des principales sources
d'actualité aéronautique
en langue française
IL Y A 16 HEURES
Brendan Curran a été nommé au poste de directeur de la division AvionX de BOEING, division créée pour pérenniser le développement et la production des systèmes avionique et électriques.
IL Y A 16 HEURES
Le président des États-Unis Donald Trump a signé le 13 août le budget 2019 du département de la Défense, qui se monte à 717 milliards de dollars. Celui-ci prévoit entre autres une hausse des soldes de militaires de 2,6% ainsi qu'une augmentation des effectifs dans les trois armées.
10 AOUT 2018
CAE a été sélectionné par la Royal New Zealand Air Force pour fournir un simulateur NH90. Le système CAE700MR (Mission reality) sera livré en 2020, il a notamment été présenté au Salon de Farnborough.
ALERTAVIA, la nouvelle plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels du secteur aéronautique et spatial.

Farnborough 2018 : un salon aux deux visages
Farnborough 2018 : Entretien exclusif avec David Dufrenois, Directeur des ventes de l'Airbus A220
© 2018 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact | Plan du site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus