Actualité aéronautique Transport aérien Notre-Dame-des-Landes : Edouard Philippe sur le terrain à l'improviste avant de décider

Notre-Dame-des-Landes : Edouard Philippe sur le terrain à l'improviste avant de décider

AFP
Publié 13/01/2018 | 734 mots

Très attendu sur la décision "difficile" censée trancher le dossier explosif de Notre-Dame-des-Landes, Edouard Philippe est allé à l'improviste samedi voir la situation, dans le village proche de la Zad et à l'aéroport actuel, ainsi qu'à Nantes.

"J'ai rencontré près d'une centaine d'élus de tous les départements du Grand Ouest, j'ai beaucoup écouté et c'est très important de beaucoup écouter avant de prendre une décision, mais (...) c'est bien aussi de voir", a expliqué M. Philippe, interrogé par BFMTV à sa sortie de la mairie de Nantes, où il s'est rendu après Notre-Dame des Landes.

"C'est une décision difficile à prendre", a-t-il également convenu, et "elle exige encore quelques consultations", alors que les élus du Grand Ouest, de l'Ille-et-Vilaine à la Mayenne en passant par la Loire-Atlantique, le Morbihan, le Maine-et-Loire et la Vendée se sont succédés pendant une semaine à Matignon pour exposer leur point de vue.

Pro ou anti, chacun a pu exprimer sa position après que les trois médiateurs nommés par Edouard Philippe ont conclu le mois dernier que la construction de Notre-Dame-des-Landes et l'agrandissement de l'actuel aéroport de Nantes-Atlantique étaient deux options "raisonnablement envisageables".

Cette seconde possibilité avait longtemps été écartée sous le quinquennat Hollande, mais samedi Edouard Philippe s'est rendu sur place, dans la commune de Saint-Aignan-de-Grand-Lieu. Il a notamment tweeté une photo le montrant en train d'étudier un plan d'urbanisation.

Pour sa part, le maire de Notre-Dame-des-Landes Jean-Paul Naud s'est dit "satisfait" qu'Édouard Philippe "ait pu se rendre compte de la réalité du terrain".

"Il m'a posé quelques questions mais c'est surtout moi qui ai déroulé les arguments en faveur d'une optimisation du site actuel" (Nantes-Atlantique, ndlr), a déclaré à l'AFP M. Naud, qui dit n'avoir jamais accueilli de Premier ministre dans sa commune.

- décision pas encore prise -

La décision est à la fois économique et environnementale, mais elle relève aussi de l'ordre public, alors que, à 25 km au nord-ouest de Nantes, la Zad - "zone d'aménagement différé" pour les autorités, "zone à défendre" pour ses occupants - de Notre-Dame-des-Landes s'étend sur 1.650 hectares. M. Philippe ne s'y est pas rendu samedi.

Pour les "zadistes", c'est un "bocage" où ils construisent "pas à pas depuis des années des formes de vie, d'habitat et d'activités fondées sur le partage, la rencontre". Pour les autorités, la Zad ressemble plutôt à un "camp retranché", avec des "militants extrémistes" prêts à en découdre violemment avec les forces de l'ordre.

Actuellement environ 150 personnes y vivent en permanence et 200 personnes la fréquentent régulièrement, selon une source policière.

Lui-même hostile à la construction du nouvel aéroport, M. Naud estime que si le projet de Notre-Dames-des-Landes est abandonné, "il y a certains zadistes d'eux-mêmes qui partiront parce qu'ils sont dans la lutte permanente et s'il n'y a plus de lutte à Notre-Dame, ils iront voir ailleurs".

Lors de son entretien de près d'une heure avec le Premier ministre, où il a exposé "une dernière fois" ses arguments, M. Naud a dit à M. Philippe être "prêt à discuter avec les zadistes qui sont là depuis des années pour ne pas sombrer dans la violence", a-t-il rapporté.

Après sa visite à Notre-Dames-des-Landes, Édouard Philippe s'est également entretenu avec Johanna Rolland, maire de Nantes et membre du Syndicat mixte aéroportuaire du Grand-Ouest favorable au nouvel aéroport.

"Nous nous sommes vus en tête à tête près de 40 minutes. Je lui ai redit quelles étaient mes convictions pour l'économie, pour l'emploi, pour la métropole et pour l'avenir du grand Ouest", a déclaré à l'AFP Mme Rolland, qui s'inquiète que la "dynamique" économique de la métropole puisse être "fragilisée" en l'absence de nouvel aéroport.

La maire PS a précisé que M. Philippe "a redit très clairement que sa décision n'était pas encore prise, il voulait voir concrètement sur le terrain la réalité".

Matignon n'a donné aucune date pour l'annonce gouvernementale, attendue d'ici à la fin du mois.

Les articles dans la même thématique
Farnborough 2018 : Nigeria Air doit devenir la compagnie porte-drapeau du pays Farnborough 2018 : Nigeria Air doit devenir la compagnie porte-drapeau du pays
Le gouvernement nigérien a choisi le salon de Farnborough pour annoncer l'établissement d'une nouvelle compagnie porte-drapeau. C'est le ministre des Transports en personne, Hadi Sirika, ... Lire la suite
Air Austral et Air Madagascar se rapprochent de Kenya Airways Air Austral et Air Madagascar se rapprochent de Kenya Airways
Air Austral et Air Madagascar se dote d'un meilleur accès au continent africain. Les deux partenaires ont signé un protocole d'accord avec Kenya Airways établissant ... Lire la suite
IL Y A 20 HEURES Compagnies aériennes low cost
Farnborough 2018 : easyJet reçoit son 1er A321neo et revoit ses perspectives à la hausse Farnborough 2018 : easyJet reçoit son 1er A321neo et revoit ses perspectives à la hausse
Le 18 juillet a été rythmé par deux temps forts chez easyJet. La low-cost britannique a réceptionné son premier exemplaire de l'A321neo, qui devient l'appareil ... Lire la suite
18 JUIL. 2018 Compagnies aériennes régionales
Farnborough 2018 : Alliance inédite dans le régional Farnborough 2018 : Alliance inédite dans le régional
Alors que la consolidation autour de compagnies majeures est devenue monnaie courante dans le ciel européen, il est plus rare de voir deux opérateurs régionaux ... Lire la suite
LEVEL démarre ses opérations moyen-courrier à Vienne LEVEL démarre ses opérations moyen-courrier à Vienne
LEVEL est désormais aussi une low-cost moyen-courrier. La filiale du groupe IAG a inauguré ses activités intra-européennes à Vienne le 17 juillet. Le vol inaugural ... Lire la suite
Dans la rubrique Transport aérien, la Rédaction vous recommande
LEVEL décolle d'Orly et commande deux nouveaux Airbus A330-200 L'aéroport de Nice lance deux nouveaux projets pour étendre ses capacités à 18 millions de passagers par an
LEVEL devient aussi une compagnie moyen-courrier Avec l'A330neo de TAP Air Portugal, Airbus introduit la nouvelle cabine Airspace sur A330
Air Caraïbes et French bee prennent des Airbus A350 supplémentaires Le transport aérien mondial toujours sur un nuage, mais le ciel commence à s'assombrir
19/07 Farnborough 2018 : un nouveau salon exceptionnel pour CFM International
19/07 Farnborough 2018 : Hi Fly présente un Airbus A380 militant
19/07 Le BelugaXL d'Airbus décolle pour la première fois
19/07 Farnborough 2018 : Nigeria Air doit devenir la compagnie porte-drapeau du pays
19/07 Le ministre des Transports veut une Alitalia contrôlée à 51% par le gouvernement
19/07 Air Austral et Air Madagascar se rapprochent de Kenya Airways
163 Alertes depuis 7 jours, 421 depuis 1 mois

Alertavia, déjà l'une des principales sources d'actualité aéronautique en langue française
IL Y A 8 HEURES
ERIC TRAPPIER, P-DG de DASSAULT AVIATION, lors de la présentation des résultats du premier semestre 2018 : « Le marché répond bien au FALCON 6X. Il y a déjà des ventes avec des conversions de Falcon 5X et avec des clients qui viennent directement au FALCON 6X.
IL Y A 9 HEURES
(Farnborough 2018) CFM INTERNATIONAL (Safran - GE) a enregistré des commandes et des engagements d'achat pour plus de 858 réacteurs LEAP et CFM56 durant le salon britannique. En prenant en compte différents accords de service à long terme, la valeur totale de ces contrats dépasse les 15,7 milliards de dollars aux prix catalogue du motoriste.
IL Y A 11 HEURES
(Farnborough 2018) Pour TOM ENDERS, CEO d'AIRBUS, « la pénurie de pilotes ne pourra se résorber que par deux grandes initiatives : une plus grande féminisation de la profession puis le passage à des postes de pilotage à un seul pilote ».
ALERTAVIA, la nouvelle plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels du secteur aéronautique et spatial.

Farnborough 2018 : un salon aux deux visages
Primera Air : « Nous allons très prochainement annoncer de nouvelles routes depuis Paris »
 
© 2018 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact | Plan du site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus