Actualité aéronautique Passion La base de Lann-Bihoué fait son show

La base de Lann-Bihoué fait son show

Helen Chachaty à Lann-Bihoué
Publié 01/12/2017 | 233 mots
La base de Lann-Bihoué fait son show
© Guillaume Izard/Marine nationale
La base d'aéronautique navale de Lann-Bihoué en Bretagne projette d'organiser une journée portes ouvertes dédiée à l'aéronavale le 10 juin prochain. L'occasion de mettre à l'honneur des avions, des équipages et des missions qui oeuvrent au quotidien, dans le cadre d'opérations extérieures ou de missions de service public.

La journée s'articulera autour d'un thème général, « les patrouilles maritimes dans le monde ». La liste n'est pas encore complètement arrêtée et validée, mais certaines invitations commencent à être envoyées et pourraient réserver quelques surprises, avec la volonté de faire venir des avions peu habitués aux cieux français. La Patrouille de France pourrait également faire le déplacement pour l'occasion.

« Nous sommes un acteur économique non-négligeable dans la région, avec 2 000 permanents sur la base », expose le commandant Eric Janicot, le « pacha » de la base. « Tout en prenant en compte les aspects liés à la sécurité, nous souhaitons malgré tout montrer ce que nous faisons, ouvrir la base, susciter des vocations, recruter, renforcer notre intégration dans le paysage local. C'est également l'occasion d'en profiter pour donner un côté ludique et aéronautique, avec la présence d'avions anciens notamment. » La dernière édition, qui s'est tenue en 2012 avait rassemblé un peu plus de 25 000 personnes. Pour 2018, la base table sur 30 à 35 000 personnes.
La BAN de Lann-Bihoué, ou l'aéroport de Lorient-Bretagne Sud

Si les deux pistes de la BAN de Lann-Bihoué sont ouvertes au trafic aérien civil, « la plupart des passagers ne connaissent pas l'implication militaire », indique le commandant de la base. En tant qu'affectataire principal, la Marine nationale fournit en effet les effectifs du contrôle aérien, de la sécurité (pompiers) et doit garantir l'intégrité et la conformité des plateformes aux normes civiles. En contrepartie, en vertu d'une convention entre l'État et la CCI (Chambre de commerce et d'industrie), la base reçoit un « loyer annuel » pour l'exploitation civile de la plateforme.

La majorité du trafic s'effectue sur la piste principale, la plus grande, l'autre étant réservée aux avions plus légers, en raison de sa résistance moins importante. En sus des activités militaires, les pistes sont majoritairement utilisées par Hop! et l'aéroclub de Lorient. La base enregistrerait quelques 30 000 mouvements par an.
Helen Chachaty
Journaliste spécialisée
Défense, MCO


Les articles dans la même thématique
Vivez le grand frisson avec Sport-Découverte Vivez le grand frisson avec Sport-Découverte
Une multitude d'activités sont proposées sur le site de Sport-Découverte et c'est tout naturellement que je me suis dirigée vers le parachutisme pour un saut ... Lire la suite
29 MAR. 2019 Associations
L'Aéro-Club de France lance son appel à candidatures pour le Grand Prix du Patrimoine L'Aéro-Club de France lance son appel à candidatures pour le Grand Prix du Patrimoine
Comme chaque année, l'Aéro-Club de France se prépare pour son Grand Prix du Patrimoine, destiné à récompenser le travail de préservation et de restauration du ... Lire la suite
28 FEV. 2019 Passion
Jean Pinet, l'un des « Hommes de Concorde » Jean Pinet, l'un des « Hommes de Concorde »
À l'occasion du cinquantième anniversaire du Concorde, l'avion supersonique le plus célèbre de tous les temps, nous sommes allés à la rencontre de l'un de ... Lire la suite
27 FEV. 2019 Mode et tendance
Happy Birthday Mister...Concorde ! Happy Birthday Mister...Concorde !
La rédaction du Journal de l'Aviation a enquêté afin de vous proposer de fabuleux articles célébrant le premier vol du Supersonique. En effet, le prototype ... Lire la suite
Une vente aux enchères exceptionnelle pour célébrer le premier vol du Concorde Une vente aux enchères exceptionnelle pour célébrer le premier vol du Concorde
Déjà 50 ans que le Concorde, mythique avion supersonique, a pris son envol dans le ciel de Toulouse. C'était le 2 mars 1969. À l'occasion du ... Lire la suite
Dans la rubrique Passion, la Rédaction vous recommande
Une vente aux enchères exceptionnelle pour célébrer le premier vol du Concorde Joyeux anniversaire F-WTSS : Les rendez-vous incontournables des 1er, 2 et 3 mars
Jean-Emile Rouaux : « Air France a choisi la Fédération Française de Vol en Planeur pour former ses futurs cadets » La Cité de l'Espace a 20 ans
La Ferté-Alais 2017 : petits vols pour l'Homme, grand envol pour l'Humanité Mikaël Brageot et Mélanie Astles livrent leurs impressions sur le début de la Red Bull Air Race
22/04 Boeing : 9 autorités internationales conviées à la certification du 737 MAX (régulateur)
22/04 Le trafic aérien de jour reprend à l'aéroport de Tripoli
22/04 Un incident sur la capsule de SpaceX pourrait retarder son premier vol habité
22/04 Patron d'Airbus : "l'objectif doit être de voler sans émission" (presse)
22/04 Norwegian dépose un préavis de grève pour les 24, 25 et 26 avril à Roissy
19/04 ArianeGroup, l'ESA et HEC Paris s'allient pour étudier l'économie de l'espace
19 AVR. 2019
Philippe Bohn n'est plus le directeur général d'AIR SENEGAL. L'annonce a été faite ce vendredi 19 avril. Difficile pour l'instant de dire s'il s'agit d'un limogeage ou d'une démission. Le Sénégalais Ibrahima Kane, l'actuel directeur du Fonds souverain d'investissements stratégiques, est pressenti pour le remplacer. Philippe Bohn avait été nommé à la tête d'AIR SENEGAL le 10 Août 2017 en remplacement du Sénégalais Mamadou Lamine Sow.
19 AVR. 2019
Le CNES et l'ESA intègrent pour un an le programme Fab Force d'ORANGE SILICON VALLEY (OSV), filiale du groupe Orange implantée à San Francisco. Ce partenariat doit leur permettre d'accéder à l'écosystème de start-up de la Silicon Valley et de créer des échanges dans le but de développer de nouvelles approches technologiques.
19 AVR. 2019
EMBRAER annonce que son Praetor 600 a reçu sa certification par l'agence brésilienne ANAC. Le jet d'affaires de taille super-intermédiaire avait été lancé en octobre 2018 à la convention NBAA-BACE. Il a même dépassé son cahier des charges, étant capable de parcourir plus de 4 000 nm (7 450 km) et de décoller plus court que prévu, sur des pistes de 4 436 pieds (1 352 m).
Retrouvez toute l'actualité aéronautique en bref sur Alertavia, la plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels.

Data Analytics : la bataille entre OEM et sociétés de maintenance va s'intensifier
Entretien avec le PDG d'easyJet, Johan Lundgren
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus