Actualité aéronautique Reprise du programme CSeries par Airbus : le véritable coup de maître
Industrie & Technologie

Aviation civile

L'édito

Reprise du programme CSeries par Airbus : le véritable coup de maître

Romain Guillot
17/10/2017 | 354 mots
Reprise du programme CSeries par Airbus : le véritable coup de maître
© Airbus
Accord historique, affaire du siècle, coup de tonnerre pour l'industrie aéronautique, les réactions concernant la reprise du programme CSeries par Airbus sont évidemment nombreuses depuis l'annonce de cette nuit. (lire l'article : Airbus s'empare de la famille CSeries de Bombardier)

Il n'est pas difficile de comprendre que ce n'est évidemment pas une bonne nouvelle pour Boeing, dont la stratégie punitive engagée à l'encontre de Bombardier ne laissait rien présager de bon à plus ou moins long terme pour l'avionneur de Seattle, selon de nombreux spécialistes bien informés (lire le précédent Édito : Rififi en Amérique du Nord).

Évidemment les jeux ne sont pas encore faits et il est clair que Boeing n'abandonnera pas si facilement la partie, en témoigne une première réaction officielle mentionnant « un accord discutable entre deux compétiteurs dépendant grandement des subventions de l'Etat ».

Mais Boeing n'est pas le seul perdant dans cette histoire, car la prise de participation majoritaire d'Airbus sur les moyen-courriers canadiens ne fera pas non plus les affaires de l'avionneur brésilien Embraer et sa nouvelle génération d'E-Jets E2, en particulier aux États-Unis.

Car il est évident que l'implantation d'une ligne d'assemblage final de CSeries sur le site Airbus de Mobile ne pourra être justifiée par les seules commandes de Delta et de Republic Airways (115 appareils). Les équipes commerciales de CSALP vont très certainement partir chasser de nouvelles compagnies aériennes américaines avec un argumentaire de poids, la première en haut de la liste étant très certainement JetBlue, client important d'Airbus.

Malgré la menace des enquêtes anti-corruption menées en France et au Royaume-Uni, la direction d'Airbus vient de montrer d'un coup de maître qu'elle gardait bien le cap, le cap qui lui permettra comme prévu de passer devant Boeing avant la fin de la décennie.
La Newsletter et les Alertes du Journal de l'Aviation
Les articles dans la même thématique

Services by Airbus va participer au retrofit des cabines de 14 A380 de Singapore Airlines

Bombardier prévoit un millier d'embauches après des vagues de licenciements

Airbus installe un centre d'innovation à Shenzhen

Dubai Airshow 2017 : Air Sénégal s'engage auprès d'Airbus pour deux A330neo

Dubai Airshow 2017 : le CSeries débarque chez Egyptair

Airbus : 288 commandes nettes d'avions depuis le début de l'année

A lire dans la même rubrique
Le plus grand campus d'ingénierie aéronautique prend forme à Toulouse
Dubai Airshow 2017 : Indigo Partners sauve le salon d'Airbus
Dubai Airshow 2017 : Wataniya Airways commande 25 A320neo à Airbus
 
Dubai Airshow 2017 : Boeing dévoile le cockpit du 777X
Dubai Airshow 2017 : le CSeries débarque chez Egyptair
Dubai Airshow 2017 : une nouvelle Première pour Emirates
10h39 L'aéroport de Nantes-Atlantique franchit le cap des 5 millions de passagers
20/11 Début des travaux d'extension de l'aéroport d'Abidjan, un hub régional
20/11 Services by Airbus va participer au retrofit des cabines de 14 A380 de Singapore Airlines
20/11 Photo : L'A-100 AWACS russe prend son envol
20/11 Safran mise sur la pile à combustible pour l'aviation avec PIPAA
20/11 Strata livre son premier jeu de volets pour l'A350 à Airbus
CONTRÔLEUR CÂBLAGES FILAIRES ET ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES (H/F)
INGÉNIEUR EN MAINTENANCE AÉRONAUTIQUE (H/F)
TECHNICIEN AVIONIQUE HÉLICOPTÈRES (H/F)
OPÉRATEUR COMMANDES NUMÉRIQUES H/F
USINEUR QUALIFIÉ (H/F)
CHARGÉ DE RECRUTEMENT INGÉNIERIE AÉRONAUTIQUE H/F
© 2017 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus