Actualité aéronautique Passion Les Free Flight World Masters s'envolent pour trois années supplémentaires à Sainte-Maxime

Les Free Flight World Masters s'envolent pour trois années supplémentaires à Sainte-Maxime

Marie Christophe
Publié 17/10/2017 | 1037 mots
Les Free Flight World Masters s'envolent pour trois années supplémentaires à Sainte-Maxime
© Marie Christophe
« Oui, nous allons signer trois ans de plus de Free Flight World Masters. » Même si le deal reste en négociation, l'enthousiasme et la conviction de Vincent Morisse, le maire de Sainte-Maxime, ne laissent aucun doute. Alors que ce week-end signait la fin d'une belle saison 2017 de shows aériens, la ville se projette vers l'avenir. « Le Free Flight World Masters est l'un des plus beaux moments de l'année à Sainte-Maxime », précise monsieur le maire.

Le public confirme les dires de l'élu. 70 000 personnes se sont effectivement déplacées sur deux jours pour admirer le spectacle concocté par Bleuciel Airshow. Sous la direction de Laurent Cahuzat, les 24 membres de l'équipe organisatrice n'ont pas chômé. Les animations au sol succèdent aux démonstrations en vol avec un programme chronométré à la seconde. « On ne peut pas être en retard avec un partenaire comme Hamilton », souligne finement Stéphane Gabarre, commentateur de l'événement. Le chef d'orchestre, alias la direction des vols, mène en effet à la baguette cette partition qui s'écrit harmonieusement dans le ciel de la baie. Olivier Pacini, responsable de la marque Hamilton France, en atteste : « cela fait sept ans que nous sommes partenaire officiel des Free Flight et nous constatons chaque année une montée en puissance de l'organisation qui est de plus en plus professionnelle. Le rythme endiablé des démonstrations en 2017 en est la preuve. »


© Marie Christophe

Côté compétition, l'attention est à son comble. Voltigeant sur Extra 260, 330, Sukhoï 26, Cap 232 ou Pitts, les hommes aux commandes suscitent les regards impressionnés et admiratifs des milliers de personnes rassemblées. Une fois n'est pas coutume, les fameuses battles de voltige de l'événement ont engendré une grande première : un doublé gagnant pour l'équipe aux couleurs d'Hamilton. Aux commandes de l'Extra 330 de Nicolas Ivanoff, François Rallet, vice-champion du monde de la discipline, se verra récompensé par les notes artistiques et techniques des juges, ainsi que par l'applaudimètre d'un public conquis. Les autres compétiteurs présents n'ont cependant rien à envier au vainqueur : les pilotes ont tous à leur actif des parcours plus impressionnants les uns que les autres et la bienveillance règne entre les membres virtuoses de cette élite.

A ce titre, Olivier Pacini émet un souhait : « J'ai la sensation que ce Free Flight a laissé la part plus belle à l'armée qu'aux pilotes de voltige. C'est dommage car le sport que nous souhaitons mettre en avant, c'est bien la voltige aérienne. Le vol en patrouille de tous ces pilotes nous a notamment manqué. »


© Marie Christophe

Côté démonstrations, on notera une véritable dynamique des aéronefs en provenance de pays étrangers. Belges et Espagnols témoignent de leur réelle envie de faire des Free Flight World Masters un rendez-vous annuel pérenne. « Il y a une vraie internationalisation de l'événement et une vraie fidélité : par exemple la patrouille espagnole Aspa ou l'équipe du F-16 belge souhaitent inscrire chaque année l'événement à leur calendrier comme un meeting important », précise Olivier Pacini.


© Marie Christophe

Tous les pilotes ne sont cependant pas habitués à ces démonstrations publiques, comme tient à le souligner l'équipe des Tigres : « Nous sommes des opérationnels, peu coutumiers de ce genre de présentation, mais c'est un vrai plaisir de pouvoir venir faire découvrir ou redécouvrir nos machines ici. »

Plus aguerris aux meetings, l'EPPCAA (l'équipe parachutiste de présentation et compétition de l'armée de l'air) s'est prêtée au jeu en réalisant l'exercice extrêmement technique et spectaculaire de viser une plateforme de 4x4 mètres installée face à la plage.


© Marie Christophe

L'association des Cocardes Marine, qui avait régalé les yeux et marqué les esprits avec son « ancre volante » lors du meeting de la Ferté-Alais 2016, a quant à elle présenté un trio composé des rares ou uniques aéronefs que sont l'Alizé, le Morane Paris et le Fouga Zéphyr.

Toujours aussi gracieuse, la patrouille de Colibris de l'Aspa (Patrulla Acrobatica de Helicopteros) a incontestablement séduit la foule, tout comme l'opération d'hélitreuillage sur un bateau en détresse, effectué par un Dauphin SP de la Marine Nationale.


© Marie Christophe

Après avoir célébré leur soixantième anniversaire au mois de juin, les Red Devils ne sont pas passés inaperçus tout au long du week-end, tant par leurs acrobatiques démonstrations en l'air que par leur indéfectible bonne humeur au sol.

Rapatriés au centre-ville après avoir posé leurs machines sur les différents aéroports, les équipes ont retrouvé le soutien d'un public comblé. Ce rassemblement de fin de saison était synonyme pour plusieurs d'entre eux, pilotes ou mécaniciens, d'une dernière présentation publique en France. Premiers concernés, le capitaine Jean-Guillaume Martinez, démonstrateur du Rafale Solo Display, et le leader de la Patrouille de France Christophe Dubois ne cachaient pas leur émotion face aux civils.

Particulièrement bien surveillée et sécurisée pour l'occasion, la plage de Sainte-Maxime offrait aux fans la chance de pouvoir discuter ou repartir avec un autographe de leurs démonstrateurs favoris. Les ambassadeurs de la Patrouille de France se sont notamment prêtés au jeu de ce bain de foule, pour le plaisir des petits comme des grands.

A la nuit tombée, la baie attire une dernière fois les regards en devenant le théâtre d'un magnifique feu d'artifice. Une façon sans doute de terminer l'année par un bouquet final au parfum de rendez-vous pour l'année prochaine.
Les articles dans la même thématique
Le Mirage 2000N, trente ans d'opérations au service de la dissuasion nucléaire française

Le Mirage 2000N, trente ans d'opérations au service de la dissuasion nucléaire française


Le Mirage 2000N, « un avion assez classique, avec un missile novateur qui a su traverser les âges », selon un spécialiste de l'aviation militaire, ... Lire la suite
05 JUIN 2018 Meetings aériens
Lorient se prépare au Naval Air Show

Lorient se prépare au Naval Air Show


Alors que la flottille 4F, qui vole sur E-2C Hawkeye fêtera son centenaire le 9 juin, la base aéronavale de Lann-Bihoué ouvrira ses portes le ... Lire la suite
15 MAI 2018 Meetings aériens
Dernière ligne droite pour le meeting de la Ferté-Alais

Dernière ligne droite pour le meeting de la Ferté-Alais


J-4 avant le traditionnel meeting de la Ferté Alais. La 46ème édition du temps des hélices se tiendra les 19 et 20 mai prochain sur ... Lire la suite
15 MAI 2018 Meetings aériens
Une première pour les ambassadeurs de l'armée de l'air

Une première pour les ambassadeurs de l'armée de l'air


La tradition de la « Première » de la Patrouille de France s'est enrichie cette année, avec la participation de l'ensemble des ambassadeurs de l'armée ... Lire la suite
17 AVR. 2018 Passion

La « première » de la PAF se transforme en « première » des ambassadeurs de l'armée de l'air


La première représentation de la Patrouille de France, qui se tiendra le 9 mai prochain sur la BA 701 de Salon de Provence, pourrait prendre cette année une dimension plus « politique » que les ... Lire la suite
Dans la rubrique Passion, la Rédaction vous recommande
La Cité de l'Espace a 20 ans La Ferté-Alais 2017 : petits vols pour l'Homme, grand envol pour l'Humanité
Mikaël Brageot et Mélanie Astles livrent leurs impressions sur le début de la Red Bull Air Race Le Journal de l'Aviation a fait son shopping de Noël
Nicolas Ivanoff fait voltiger le Journal de l'Aviation Championnat d'Europe de Voltige Unlimited : la France de nouveau titrée
22/06 Aegean Airlines mise sur l'Airbus A320neo pour poursuivre sa croissance
22/06 Rencontre au sommet entre Airbus et Boeing
22/06 Nouveau PDG d'Air France-KLM : le comité de nomination poursuit ses travaux (Bercy)
22/06 Sans accord sur le Brexit, Airbus menace de quitter le Royaume-Uni
22/06 Livraison controversée du premier F-35 à la Turquie
22/06 Avec l'A330neo de TAP Air Portugal, Airbus introduit la nouvelle cabine Airspace
78 Alertes depuis 7 jours, 388 depuis 1 mois

Alertavia, déjà l'une des principales sources d'actualité aéronautique en langue française
22 JUIN 2018
Le Groupe DUQUEINE, spécialisé dans la conception et la fabrication de pièces et sous-ensembles aéronautiques en matériaux composites annonce une réorganisation de son actionnariat et une augmentation de capital de 8 millions d'euros. Ces deux opérations sont valorisées à un montant supérieur à 35 millions d'euros. IDIA Capital Investissement, Crédit Agricole Régions Investissement et ACE Management (Aerofund III) s'associent ainsi à Gilles DUQUEINE, dirigeant fondateur, qui reste actionnaire majoritaire.
22 JUIN 2018
L'IATA s'est montré inquiète vis-à-vis du processus visant à la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP), souhaitant que cette démarche vise à améliorer le parcours et l'expérience du passager ainsi que l'efficacité des compagnies aériennes, et non pas à récolter un maximum de recettes. L'IATA se réfère notamment à la possibilité que l'accord de privatisation ait une période de validité de 70 ans, « une erreur » selon elle car elle empêcherait toute flexibilité permettant de répondre aux exigences du marché qui ne peuvent être anticipées à si long terme.
22 JUIN 2018
BOMBARDIER renforce son partenariat avec DAIR (Downsview Aerospace Innovation and Research Consortium) dans le but de créer un pôle aéronautique dans la zone de Downsview à Toronto. L'avionneur investira six millions de dollars canadiens sur cinq ans pour financer des activités et de nouveaux centres de recherche et de développement.
ALERTAVIA, la nouvelle plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels du secteur aéronautique et spatial.

MoM : Les armes du prochain combat entre Airbus et Boeing s'aiguisent
Derek Zimmerman (Gulfstream) : « Nous travaillons depuis plusieurs années pour l'arrivée de G500 et G600 »
© 2018 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact | Plan du site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus