Actualité aéronautique Défense Le gouvernement belge en quête de « clarté juridique » sur l'offre française de Rafale

Le gouvernement belge en quête de « clarté juridique » sur l'offre française de Rafale

AFP
Publié 16/10/2017 | 464 mots

Le gouvernement belge continue de "faire la clarté juridique" sur l'offre française de vente d'avions de combat Rafale pour remplacer sa flotte de F-16 américains, a déclaré lundi le Premier ministre belge Charles Michel, au côté de son homologue français Édouard Philippe.

"Une offre par voie de courrier a été adressée par la France. A ce stade, la décision et la démarche du gouvernement belge est de faire la clarté juridique sur l'état de la question", a-t-il affirmé.

Il était interrogé à Bruxelles, lors d'une conférence de presse conjointe avec Édouard Philippe, à l'occasion de la première rencontre entre les deux dirigeants depuis l'entrée en fonction du nouvel exécutif français en mai.

La Belgique doit conclure en 2018 l'achat d'un total de 34 nouveaux avions de combat afin de remplacer sa flotte de F-16 américains vieille de 40 ans, un marché estimé à 3,6 milliards d'euros. Les premières livraisons sont prévues autour de 2024.

Le Rafale du groupe français Dassault est en compétition avec le F-35 de l'américain Lockheed Martin, souvent présenté comme le favori, et le Typhoon du consortium européen Eurofighter.

Contrairement à ses concurrents, qui ont répondu début septembre à l'appel d'offres, la France a proposé que le contrat se fasse dans le cadre d'un accord d'État à État comprenant également des mesures de coopération.

Le ministre belge de la Défense Steven Vandeput (N-VA, nationalistes flamands) a récemment fustigé cette proposition, la jugeant hors cadre. Selon lui, la Belgique s'exposerait à "des poursuites judiciaires" de la part des concurrents si elle la prenait en compte.

A la question de savoir si le gouvernement belge traitait cette proposition de "façon pleine et entière", Charles Michel a simplement répondu que l'"analyse juridique" se poursuivait, refusant de donner des précisions de calendrier.

La décision finale, attendue courant 2018, doit être prise par le gouvernement de coalition (associant des libéraux francophones au centre-droit et aux nationalistes flamands) et non par le seul ministère de la Défense, comme l'avait souligné le 4 octobre M. Vandeput.

La France défend ses chances en assurant aux Belges que le choix de sa proposition "représenterait un potentiel de quelque 4 milliards d'euros de retombées économiques pour l'industrie belge d'ici 2030", a rapporté lundi matin le quotidien belge La Libre Belgique.

Les équipementiers et industriels belges de l'aéronautique qui bénéficieraient de ces retombées sont en majeure partie situés en Wallonie, dans le sud francophone du pays.

Les articles dans la même thématique
18 JUIL. 2018 Politiques de défense
Le général Lavigne prend les commandes de l'armée de l'air Le général Lavigne prend les commandes de l'armée de l'air
Le général Philippe Lavigne a été nommé ce 18 juillet au poste de chef d'état-major de l'armée de l'air, à l'issue du Conseil des ministres. ... Lire la suite
Farnborough 2018 : un salon aux deux visages Farnborough 2018 : un salon aux deux visages
Le salon de Farnborough affiche clairement deux visages cette année. Sur le plan commercial, c'est déjà une réussite, le grand salon britannique accumulant de nombreuses ... Lire la suite
Farnborough 2018 : Les Pays-Bas s'équipent de Reaper Farnborough 2018 : Les Pays-Bas s'équipent de Reaper
Les Pays-Bas vont prochainement rejoindre le « club des utilisateurs du Reaper ». Le ministère néerlandais a annoncé ce 17 juillet avoir signé un contrat ... Lire la suite
Farnborough 2018 : Lockheed Martin tente de rassurer sur le F-35 Farnborough 2018 : Lockheed Martin tente de rassurer sur le F-35
A nouveau mis à mal par un énième rapport de la Cour des comptes américaine (GAO - Government accountability office), Lockheed Martin s'est voulu confiant ... Lire la suite
Farnborough 2018 : Le Royaume-Uni frappe un grand coup avec son chasseur Tempest Farnborough 2018 : Le Royaume-Uni frappe un grand coup avec son chasseur Tempest
(Actualité Farnborough 2018) Mis à l'écart du programme franco-allemand FCAS, tancé sévèrement par l'allié historique américain et bientôt hors de l'Union européenne, le Royaume-Uni a ... Lire la suite
Dans la rubrique Défense, la Rédaction vous recommande
L'A330 MRTT de l'armée de l'air s'invite au défilé du 14 juillet Les Mirage 2000N laissent la place aux Rafale pour les Forces aériennes stratégiques
Le Mirage 2000N, trente ans d'opérations au service de la dissuasion nucléaire française H160M cherche HIL
Airbus et Dassault annoncent un accord sur l'avion de combat franco-allemand du futur Quel avion pour les forces aériennes suisses ?
19/07 Farnborough 2018 : un nouveau salon exceptionnel pour CFM International
19/07 Farnborough 2018 : Hi Fly présente un Airbus A380 militant
19/07 Le BelugaXL d'Airbus décolle pour la première fois
19/07 Farnborough 2018 : Nigeria Air doit devenir la compagnie porte-drapeau du pays
19/07 Le ministre des Transports veut une Alitalia contrôlée à 51% par le gouvernement
19/07 Air Austral et Air Madagascar se rapprochent de Kenya Airways
163 Alertes depuis 7 jours, 421 depuis 1 mois

Alertavia, déjà l'une des principales sources d'actualité aéronautique en langue française
IL Y A 8 HEURES
ERIC TRAPPIER, P-DG de DASSAULT AVIATION, lors de la présentation des résultats du premier semestre 2018 : « Le marché répond bien au FALCON 6X. Il y a déjà des ventes avec des conversions de Falcon 5X et avec des clients qui viennent directement au FALCON 6X.
IL Y A 9 HEURES
(Farnborough 2018) CFM INTERNATIONAL (Safran - GE) a enregistré des commandes et des engagements d'achat pour plus de 858 réacteurs LEAP et CFM56 durant le salon britannique. En prenant en compte différents accords de service à long terme, la valeur totale de ces contrats dépasse les 15,7 milliards de dollars aux prix catalogue du motoriste.
IL Y A 11 HEURES
(Farnborough 2018) Pour TOM ENDERS, CEO d'AIRBUS, « la pénurie de pilotes ne pourra se résorber que par deux grandes initiatives : une plus grande féminisation de la profession puis le passage à des postes de pilotage à un seul pilote ».
ALERTAVIA, la nouvelle plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels du secteur aéronautique et spatial.

Farnborough 2018 : un salon aux deux visages
Primera Air : « Nous allons très prochainement annoncer de nouvelles routes depuis Paris »
 
© 2018 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact | Plan du site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus