Actualité aéronautique Tom Enders ne s'accrochera pas à la tête d'Airbus Group
Industrie & Technologie

Aviation civile

Tom Enders ne s'accrochera pas à la tête d'Airbus Group

AFP
16/10/2017 | 291 mots

Le patron d'Airbus, Tom Enders a assuré qu'il ne "s'accrochera pas" à la tête du groupe aéronautique, visé par des enquêtes pour corruption, tout en jugeant que le moment de partir n'était pas venu, selon un entretien à paraître.

"Pour moi deux choses comptent. D'abord qu'est-ce-qui est mieux pour l'entreprise, et ensuite comment protéger ma réputation et mon intégrité ?", a-t-il dit selon des extraits de cette interview diffusés dimanche par le quotidien allemand des affaires Handelsblatt.

"Je ne m'accroche pas à mon job. Vous pouvez compter sur une chose: si je ne fais plus partie de la solution, alors j'espère m'en rendre compte et tirer les conséquences qui s'imposent. Mais on n'en est pas là", a-t-il ajouté.

Airbus est sous le coup d'investigations du Parquet national financier (PNF) en France et du Serious fraud office (SFO) en Grande-Bretagne pour des irrégularités sur des transactions, faits qu'il avait lui-même dénoncés en 2016.

Il est aussi visé par deux autres enquêtes en Autriche et en Allemagne autour de la vente d'avions de combat de type Eurofighter à Vienne. Selon le parquet général de Munich, la justice allemande dispose "de peu de preuves de corruption".

En Autriche, Tom Enders figure parmi les personnes visées par l'enquête sur la vente des 18 avions de combat Eurofighter en 2003. A l'époque, il dirigeait la branche défense du groupe Airbus.

M. Enders a affirmé vendredi qu'il y avait "un risque d'importantes pénalités pour l'entreprise" dans une lettre adressée à tous les salariés du groupe.

La Newsletter et les Alertes du Journal de l'Aviation
Les articles dans la même thématique

Services by Airbus va participer au retrofit des cabines de 14 A380 de Singapore Airlines

Airbus installe un centre d'innovation à Shenzhen

Dubai Airshow 2017 : Air Sénégal s'engage auprès d'Airbus pour deux A330neo

Airbus : 288 commandes nettes d'avions depuis le début de l'année

Macron aux Emirats, étape incontournable pour un président français

Plaidoyer d'Airbus pour un avion de combat européen

A lire dans la même rubrique
Le plus grand campus d'ingénierie aéronautique prend forme à Toulouse
Dubai Airshow 2017 : Indigo Partners sauve le salon d'Airbus
Dubai Airshow 2017 : Wataniya Airways commande 25 A320neo à Airbus
 
Dubai Airshow 2017 : Boeing dévoile le cockpit du 777X
Dubai Airshow 2017 : le CSeries débarque chez Egyptair
Dubai Airshow 2017 : une nouvelle Première pour Emirates
16h29 Début des travaux d'extension de l'aéroport d'Abidjan, un hub régional
14h57 Services by Airbus va participer au retrofit des cabines de 14 A380 de Singapore Airlines
14h50 Photo : L'A-100 AWACS russe prend son envol
14h10 Safran mise sur la pile à combustible pour l'aviation avec PIPAA
12h32 Strata livre son premier jeu de volets pour l'A350 à Airbus
11h44 Vol inaugural du premier A330 MRTT « européen »
CONTRÔLEUR CÂBLAGES FILAIRES ET ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES (H/F)
INGÉNIEUR EN MAINTENANCE AÉRONAUTIQUE (H/F)
TECHNICIEN AVIONIQUE HÉLICOPTÈRES (H/F)
OPÉRATEUR COMMANDES NUMÉRIQUES H/F
USINEUR QUALIFIÉ (H/F)
CHARGÉ DE RECRUTEMENT INGÉNIERIE AÉRONAUTIQUE H/F
© 2017 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus